Retour

Blogue

Assurer la sécurité à proximité de matières dangereuses – Risques connus et inconnus

By: Debbie Rogers
août 31, 2015

Chaque milieu de travail a ses matières dangereuses. Ils peuvent être évidents, comme des atmosphères potentiellement explosives dans une raffinerie ou un dépôt de produits chimiques similaire à ce qui a détruit le rivage de la ville portuaire de Tianjin en Chine à la mi-août. Ils peuvent ne pas être aussi évidents, comme les solvants nettoyants toxiques rangés dans l’armoire du concierge d’un immeuble de bureaux. Les deux scénarios d’environnements ou de matières peuvent causer de graves accidents de travail.

C’est pourquoi les employés de GardaWorld Services de protection sont formés pour reconnaître ces matières dangereuses, tant pour leur propre sécurité que pour celle des employés et des fournisseurs de nos clients, ainsi que pour la sécurité du public en général. Mais comment peuvent-ils connaître les centaines et les centaines de produits et de produits chimiques utilisés dans les milieux de travail qu’ils protègent ?

 

Formation sur les matières dangereuses. Un des outils importants de leur formation est le Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail du Canada (SIMDUT). Ce système exhaustif est composé de trois éléments : le classement des risques et les mises en garde sur les étiquettes des contenants, la présentation obligatoire de fiches de données de sécurité pour matière dangereuse, ainsi que la formation des travailleurs et les programmes de formation.

Le département de la Qualité, qui supervise notre conformité à la norme ISO 9001, a renforcé l'importance du SIMDUT dans la formation des agents de GardaWorld Services de protection. Toutes les succursales doivent garder et mettre à jour une reliure SIMDUT pour les produits contrôlés utilisés sur les lieux, même si les milieux de travail pour la plupart de nos agents sont ceux de nos clients.

C’est pour cette raison que nous visitons les sites de chacun de nos nouveaux clients. Nous effectuons une évaluation des risques sur le site afin d’évaluer les matières et les conditions qui sont dangereuses ou pourraient l’être. Cette évaluation est utile à deux égards : elle protège nos agents et les aide à protéger les employés et les biens de nos clients. Après tout, si un accident sur le lieu de travail d’un client implique une matière dangereuse, nos agents seront souvent parmi les premiers répondants sur le site grâce aux plans d'urgence mis en place dans nos centre de contrôle.

 

Analyse des risques sur les sites des clients. Un des défis de taille quand on effectue une évaluation des matières dangereuses sur le site est que, bien souvent, le client n’est pas au courant de la présence de ses propres matières dangereuses. Ou alors, il ne mentionne pas l’existence de ces matières parce qu’il ne pense pas qu’elles sont pertinentes aux lieux de ses installations que nous avons le mandat de protéger.

Dans tous les cas, nous essayons de reconnaître et de documenter toutes les conditions dangereuses existantes ou potentielles, incluant les matières dangereuses, de façon à ce que nos agents puissent connaître leur existence et savoir quoi faire si un problème survient. Mis à part les matières dangereuses, les autres risques liés au milieu de travail peuvent inclure des chaudières, des robots de fabrication, des véhicules guidés automatisés, des ponts roulants et d’autres gros appareils mécaniques. Un milieu de travail peut également présenter des risques de radioactivité, comme un hôpital, un réacteur nucléaire ou un laboratoire universitaire de physique quantique.

 

Réaction appropriée.  « Quoi faire » fait partie de la formation avancée du SIMDUT qui montre aux agents comment identifier les matières dangereuses pour lesquelles la loi exige qu’elles soient dans des contenants portant une étiquette spéciale du fournisseur. Ces étiquettes doivent indiquer des détails propres au produit, dont les dangers liés à la matière, les précautions à prendre pour l’utiliser et les premiers soins qui doivent être administrés. Nos agents sont formés pour reconnaître et pour lire ces étiquettes, particulièrement les huit symboles différents qui figurent sur les étiquettes et aident à savoir quelle classe de matière dangereuse est à l’intérieur du contenant.

Nos protocoles de santé et sécurité au travail sont stricts et révisés annuellement dans la perspective de notre objectif « zéro accident ». Ainsi, nos agents de sécurité apprennent l’utilisation adéquate de l’équipement de protection individuelle (EPI), tel qu’il s’applique au site de travail qu’ils protègent. Cet équipement peut inclure des casques, des lunettes de protection, des chaussures de sécurité et des vêtements protecteurs, des appareils de protection respiratoire autonome et des écrans faciaux. Dans certains environnements, cet EPI est une partie obligatoire des uniformes de nos agents.

S’il y a sur le lieu de travail du client un bassin oculaire et des douches pour se laver en cas de déversement chimique, nos agents savent où ils se trouvent et comment les utiliser. Encore une fois, ce n’est pas seulement pour leur sécurité. C’est également leur rôle de protéger les employés d’un client, d’être possiblement le premier répondant en cas d’accident et de fournir les premiers soins.

 

Votre milieu de travail est-il conforme au SIMDUT ? Savez-vous quelles sont vos matières dangereuses et où elles se trouvent ? Toutes vos matières dangereuses ?

Si votre entreprise recherche une analyse professionnelle des risques, nous vous invitons à communiquer avec un représentant de GardaWorld Services de protection.