Retour

Blogue

Christian Paradis au Forum Économique de Toronto

Par: Charlotte Cardona, M.Sc, PMP
septembre 13, 2016

L’Honorable Christian Paradis, Vice-président principal pour le développement stratégique de GardaWorld Services de protection – Canada, a été convié à mener une table ronde entre trois intervenants internationaux au sujet de l’entrepreneuriat chez les jeunes le 12 septembre, pendant la 10e édition de la conférence de Toronto du forum économique international des Amériques.

Promouvoir l’esprit d’entreprise chez les jeunes est devenu une priorité pour la plupart des gouvernements et est souvent considéré comme un facteur décisif pour stimuler la croissance économique à court et à long terme. Au cours de sa carrière politique, Christian Paradis a été ministre fédéral de l’Industrie mais aussi du Développement international et de la Francophonie. Il a ainsi pu apprécier l’importance de la promotion d’une culture de l’entrepreneuriat et de l’innovation, au Canada comme à l’étranger, en particulier dans les marchés émergents. Pour comprendre les principaux défis et motivations des jeunes entrepreneurs d’aujourd’hui, Christian Paradis a invité les trois intervenants à partager leurs expériences respectives.

Amnon Neubach, Président du Conseil d’administration de la Bourse de Tel Aviv (TASE), a siégé au sein des conseils d’administration de plusieurs entreprises publiques et industrielles, apportant son expérience et son expertise en tant que consultant économique reconnu de l’ancien Premier ministre, Shimon Peres, au cours des années 1980. Selon lui, il y a deux piliers fondamentaux pour la réussite des jeunes entrepreneurs : l’écosystème et l’esprit global. D’une part, le gouvernement devrait donner l’exemple et fournir un environnement d’affaires incitatif. Par exemple, le service de renseignement militaire israélien bénéficie grandement des technologies civiles. Cet article compile plusieurs exemples de technologies d’aujourd’hui utilisées dans le monde entier qui ont été créées par Israël Unité 8200. D’autre part, avoir une vision globale est un facteur important. Les jeunes entrepreneurs doivent, dès le premier jour, adopter une attitude professionnelle et supposer que leurs idées seront adoptées à l’échelle mondiale.

Erica Mackey est Chef de l’exploitation et Co-fondatrice de Off Grid Electric, une entreprise qui a apporté une énergie propre, moderne et abordable aux ménages en Afrique. L’entrepreneuriat jeune et social est fondamentalement au cœur du modèle d’affaires de l’entreprise : elle emploie une main-d’œuvre massive à travers l’Afrique, et la plupart des employés ont moins de 35 ans. Du recrutement à l’intégration des nouveaux et la formation, l’entreprise permet aux distributeurs agréés de gérer leurs propres petites entreprises. Leur rôle ne se limite pas à la distribution ou à la vente, mais il consiste aussi à établir des relations solides et durables avec les partenaires et les clients locaux. Sur le site de l’entreprise, on peut lire « la distribution rurale est l’un des plus grands défis pour desservir les marchés hors réseau. […] Nous ne sous-traitons pas notre distribution; nous la créons sur le terrain. Cela nous permet de satisfaire la demande, quelle qu’elle soit, partout, à un faible coût pour les clients ».

Adam Khan, Fondateur et Chef de la direction de Akhan Semiconductor, est un jeune entrepreneur spécialisé dans la recherche en physique et le génie électrique. Sa société vise à développer la prochaine génération de semi-conducteurs de diamant afin de permettre la fabrication de dispositifs complexes. M. Khan a expliqué comment une subvention de l’État de l’Illinois a permis à son entreprise de se développer de façon spectaculaire ces dernières années. La firme a également collaboré avec le laboratoire national d’Argonne du ministère de l’énergie des États-Unis pour développer une plateforme utilisant des diamants comme semi-conducteurs pour les industries américaines de la défense, de l’aviation, des télécommunications et de l’énergie.

En conclusion, Christian Paradis a partagé l’histoire de la réussite de GardaWorld avec le public pour rappeler que les entrepreneurs doivent être prêts à prendre des risques et être déterminés à croître considérablement sur le long terme. En effet, en 1995, l’entrepreneur québécois Stéphan Crétier fonde le Groupe de sécurité Trans-Québec avec une mise de fonds de 25 000 $ à partir d’une deuxième hypothèque sur sa maison. La société a terminé sa première année d’exploitation avec 600 000 $ de revenus. Deux ans plus tard, le bénéfice d’exploitation du Groupe de sécurité Trans-Québec atteint près de 15 millions de dollars. Aujourd’hui, GardaWorld, dont le siège social est à Montréal, est l’une des plus importantes entreprises de services de sécurité à capital fermé au monde, offrant des solutions d’affaires très ciblées incluant des services de transport de valeurs, des services de protection et des services aviation. Nos 62 000 professionnels dévoués et hautement qualifiés protègent une clientèle diversifiée en Amérique du Nord, en Afrique et au Moyen-Orient.