Retour

Blogue

Comment GardaWorld collabore avec la police pour prévenir les situations de crise

Par: Charlotte Cardona, M.Sc, PMP
mars 24, 2015

 

 

En tant que gestionnaire de projets spéciaux de GardaWorld Services de protection, Steve Davies a à cœur de protéger les clients de l’entreprise et de protéger leurs biens comme si c’étaient les siens. Il se préoccupe également de la sécurité et du bien-être des 26 000 professionnels de la sécurité de l’entreprise, dont les lieux de travail varient de l’environnement intense et en perpétuel changement des établissements de santé aux immenses terrains parfois dangereux des sables bitumineux du Canada. Peu importe où ils se trouvent, ils travaillent étroitement avec la police pour éviter les situations de crise et les désamorcer rapidement si elles se produisent. Il donne plus d’explications à ce sujet dans l’entrevue suivante.

Tout d’abord, comment les professionnels de la sécurité de GardaWorld travaillent-ils avec les forces policières locales ?

Les membres de notre équipe offrent des services de sécurité pour un vaste éventail de scénarios du secteur privé, que ce soit dans des emplacements fixes, comme des entrées ou des réceptions, ou dans des patrouilles mobiles. Nous couvrons également des événements, qu’il s’agisse réceptions d’envergure ou de concerts de rock publics. Tous les professionnels sont hautement qualifiés et reliés entre eux par des communications radio. En règle générale, ils peuvent fournir une couverture plus directe et des délais de réaction plus rapides à nos clients que la police locale. Cependant, si la situation nécessite la présence de la police, des pompiers ou des services d’urgence, les professionnels de la sécurité sont formés pour faire rapidement appel à des échelons hiérarchiques supérieurs, puis à devenir « les yeux et les oreilles » (et parfois les mains et les pieds) avant l’arrivée des services de renfort.

Quel genre de situations nécessite le recours à des échelons supérieurs ?

Il y a évidemment les crimes, les incendies et les urgences médicales. En agissant à titre de premiers répondants, nos professionnels de la sécurité peuvent faire office de prolongement de la sécurité publique. Par exemple, ils sont recrutés et formés pour être d’excellents observateurs, pour être en mesure de mémoriser le plus de détails possible s’ils sont témoins d’un crime, détails que les citoyens ordinaires ne remarqueraient peut-être pas. En cas d’incendie, ils sont capables d’exécuter une évacuation ordonnée et de canaliser les mouvements de panique qui pourraient se produire. En cas d’urgence médicale, particulièrement dans des situations de vie ou de mort, leur formation en premiers soins peut faire une différence déterminante sur l’issue de la situation.

Pouvez-vous nous donner des exemples ?

Certainement. En avril dernier, dans un immeuble de bureaux de Toronto, quatre travailleurs ont présumément été poignardés par un ancien collègue furieux d’avoir été congédié. La scène est rapidement devenue chaotique, des gens sortaient en courant de l’édifice et des journalistes se précipitaient pour entrer. Grâce à l’intervention calme et ordonnée de nos employés GardaWorld sur place, la panique a été évitée. Pendant ce temps, notre centre de répartition GardaWorld a envoyé des patrouilles mobiles sur la scène en quelques minutes pour prêter main-forte aux agents de sécurité, qui étaient déjà en train d’aider les policiers et les secouristes. Compte tenu de leur formation, nos employés ont pu rapidement aviser les premiers répondants adéquats, protéger la scène de crime et assurer la sécurité des personnes présentes.

Comment collaborez-vous avec la police pour prévenir ou désamorcer des situations de crise ?

Bien sûr, la prévention est toujours la meilleure stratégie. Nos professionnels de la sécurité sont formés pour reconnaître des situations potentiellement explosives, comme des conflits de travail, et tiennent les parties en conflit à l’écart. Ils peuvent également savoir si une situation est sur le point d’éclater. On peut penser, entre autres, à un événement public auquel assisterait une personne très ivre ou droguée ou ayant des problèmes de santé mentale. Nos employés sont formés pour isoler ces personnes et leur parler jusqu’à ce qu’elle quitte les lieux. Si la personne refuse, ils communiquent par radio avec la police. Si elle quitte la scène, mais que les employés pensent qu’elle pourrait constituer un danger pour le public, ils avisent la police, qui peut alors surveiller le comportement de la personne.

Et dans les conflits de travail ?

Une entreprise qui réduit ses effectifs ou qui ferme une de ses installations est souvent aux prises avec des conflits de travail qui peuvent engendrer des comportements violents d’employés ou du vandalisme. Ce type de manifestation peut rapidement dégénérer et devenir hors de contrôle si l’on n’est pas préparé comme il faut. Nous vous expliquons icicomment GardaWorld peut vous aider à atténuer les risques dans ces situations.

À quel point est-il important d’avoir des professionnels hautement qualifiés ?

C’est très important. On veut être certain que nos agents de sécurité peuvent faire face à n’importe quelle situation qui se présente. Ils doivent faire preuve d’intelligence et d’ouverture pour prendre les choses en main, d’un bon jugement pour réagir vite et bien et d’un comportement adéquat dans différentes situations. Nous sélectionnons soigneusement tous nos candidats pour trouver ce genre de personnes, puis nous leur offrons une formation solide pour qu’ils sachent quoi faire instinctivement. Un individu non formé, qui porte simplement l’uniforme, pourrait être contre-productif car il pourrait occasionner de la violence ou l’aggraver, causer des blessures voire être à l’origine de litiges.

Pour en savoir plus. Cliquez ici pour en savoir plus sur la façon dont GardaWorld Services de protection peut vous aider.