Retour

Blogue

La légalisation du cannabis: mandater des entreprises privées pour assurer la sécurité

Par: Ida-Marie Furino
janvier 26, 2018

Cet article a été rédigé en collaboration avec l'honorable Christian Paradis, vice-président principal du développement stratégique de GardaWorld pour ses services de sécurité au Canada.  

La légalisation du cannabis est un sujet fréquemment débattu et abordé dans les médias. Bien qu'il y ait diverses opinions sur le sujet, le cannabis sera légalisé dans l'ensemble du Canada au cours des prochains mois, et nous devrions être proactifs dans la prévention de toute répercussion négative potentielle. 

Depuis plusieurs mois, de nombreuses questions concernant la sécurité et l'application des lois et règlements liés à la légalisation du cannabis ont été soulevées. C'est pourquoi GardaWorld a mandaté Ipsos Public Affairs1 pour mener une enquête scientifique auprès des Canadiens sur le potentiel appui des entreprises privées de sécurité pour aider les forces policières.

Selon les 1 007 répondants au sondage Ipsos, les Canadiens s'attendent à ce que la légalisation du cannabis se fasse dans un environnement sécuritaire, et expriment un degré élevé de réconfort à l'égard de la participation de sociétés de sécurité privées fiables en appui aux forces policières:

  • Surveillance des zones entourant les sites de production de cannabis: 70% sont à l'aise contre 21% qui ne le sont pas.
  • Surveillance des centres d'entreposage et de distribution des produits du cannabis: 69% sont à l'aise contre 21% qui ne le sont pas.
  • Surveillance des sites de production de cannabis: 69% sont à l'aise contre 21% qui ne le sont pas.
  • Transport sécurisé des produits du cannabis depuis les sites de production jusqu'aux centres d'entreposage et de distribution: 66% sont à l'aise contre 24% qui ne le sont pas.

Au cours des dernières années, GardaWorld et l'industrie de la sécurité privée ont clairement indiqué qu'elles sont prêtes à jouer un plus grand rôle dans le soutien des forces policières, et les Canadiens s'entendent pour dire que l'industrie de la sécurité privée devrait appuyer les policiers en assurant la sécurité tout au long du processus, de la production à la consommation par les utilisateurs. 

Imaginez un camion rempli de cannabis quittant une usine de production et parcourant quelques centaines de kilomètres pour se rendre à une installation d'entreposage. Les criminels considéreront ce camion comme une cible, une cible beaucoup plus importante qu'un camion chargé de nourriture, de jouets ou d'alcool. C'est ici que les entreprises de sécurité privées, comme GardaWorld, entrent en jeu; elles peuvent en effet offrir un service de transport sécuritaire, comme c'est le cas avec l'argent liquide. Les services de transport de valeurs de GardaWorld s'assurent que l'argent comptant de ses clients est correctement comptabilisé et transporté en toute sécurité, et peut offrir des services similaires pour le cannabis. 

De plus, les agents de sécurité et les professionnels hautement qualifiés de GardaWorld sont parfaitement équipés pour effectuer la surveillance et offrir des services de sécurité additionnels, assurant ainsi la sécurité du public et des travailleurs du cannabis, qu'il s'agisse des installations d'entreposage de cannabis, des sites de production ou des points de vente. 

Actuellement, seules les provinces de l'Ontario et de la Colombie-Britannique ont autorisé le transport de cannabis par des gardes armés, ce qui laisse un vide dans les autres provinces. Le cannabis deviendra un produit de consommation de masse dont le rapport poids/valeur sera incomparable. Si le transport n'est pas assuré par des personnes qualifiées détenant les bons outils (tels que des camions blindés), le public pourrait être mis en danger. De plus, les forces de police devront ajouter à leurs tâches, déjà nombreuses, les services sans valeur ajoutée d'escorte et de gardiennage.

Alors que les élus municipaux partout au pays s'inquiètent des coûts de la légalisation du cannabis, l'industrie de la sécurité peut offrir des solutions moins coûteuses qui sont appuyées par le public. L'industrie demande donc aux divers paliers de gouvernement d'appliquer les changements législatifs nécessaires pour rendre l'impartition possible ou plus facile partout au Canada.

1Le sondage a été mené auprès de 1 007 Canadiens entre le 27 octobre et le 1er novembre 2017.

Mettre les bonnes personnes aux bons endroits  

Les forces policières doivent faire face à des crimes et à des criminels de plus en plus complexes. La majorité des Canadiens est d'avis que les policiers devraient concentrer leurs efforts sur la patrouille, les enquêtes et la poursuite de criminels, plutôt que de gérer la circulation ou d'émettre des contraventions de stationnement. Nous devrions tous veiller à ce que nos forces policières soient affectées à des tâches pour lesquelles elles seules sont formées, pendant que l'industrie de la sécurité privée assurerait des services de soutien de qualité, mais à un coût beaucoup moins élevé. Il s'agit ici d’utiliser les ressources appropriées et de placer les bonnes personnes aux bons endroits.

En conclusion, la légalisation du cannabis ne devrait pas imposer un fardeau inutile à nos policiers en leur assignant des tâches supplémentaires qui ne sont pas exclusives à leur domaine. Comme nous le savons, l'industrie de la sécurité privée est qualifiée et bien outillée pour s'acquitter de telles tâches et, plus important encore, les Canadiens sont déjà en faveur de cette option. 

Pour plus d’information sur les services offerts par GardaWorld :