Retour

Blogue

« Tireurs actifs » sur le lieu de travail : cela peut vous arriver

Par: Michel Hamel
décembre 9, 2015

Au cours des dernières années, un nouveau terme a fait son apparition dans le vocabulaire des forces de police : « tireur actif ». Il est généralement utilisé pour désigner une personne qui est en train d’attaquer ou qui tente d’attaquer des gens à l’arme à feu.

Ces incidents font les unes des journaux et peuvent mener certains individus déséquilibrés à imiter ce type de comportement dangereux. Pour cette raison, les entreprises doivent aujourd’hui s’y préparer en intégrant un scénario de tireur actif dans leurs plans d’intervention d’urgence.

 

L’absence d’avertissement. Comme la plupart des situations d’urgence, les situations impliquant un tireur actif se produisent sans préavis. Les auteurs de ces drames se sentent généralement, à tort ou à raison, lésés. Leur amertume peut être due à plusieurs facteurs : le chômage, la perte d’un être cher, des problèmes financiers, des idéologies extrémistes, une période dépressive, des intentions criminelles, etc. Dans bien des cas, le tireur actif veut être tué par la police mais essaie auparavant d’ôter la vie au maximum d’innocents.

 

Les entreprises ne sont pas épargnées. Bien que les situations de « tireur actif » puissent se dérouler n’importe où, les propriétaires et les gestionnaires d’entreprise doivent être prêts à réagir si un tel événement se produit à leurs bureaux ou sur leurs sites d’exploitation. Des mises à pied, par exemple, pourraient pousser certains employés à bout. Ou encore, des employés ou des clients mécontents pourraient planifier une vengeance destructrice en raison des injustices qu’ils estiment avoir subies.

Un scénario de tireur actif peut sembler inconcevable pour votre entreprise. Vous devez non seulement l’envisager pour protéger votre personnel et vos actifs, mais vous devez également préparer une réponse appropriée à ce type d’incident dans votre plan d’intervention d’urgence.

 

Les principes de base de la sécurité. Les petites et les grandes entreprises doivent adopter différents moyens de défense contre le crime et la violence sur le lieu de travail, y compris les fusillades. Toute entreprise devrait se doter de :

Contrôles rigoureux des accès. Seuls les employés autorisés ainsi que les visiteurs invités et escortés, notamment les clients et les fournisseurs, devraient être admis sur les lieux. Les systèmes de cartes d’accès sont courants, mais les employés et les gestionnaires devraient se méfier des étrangers qui tentent de s’introduire à l’intérieur en suivant de près un employé. Au moment du départ définitif d’un employé, son accès aux lieux doit être révoqué sur-le-champ. Il devrait aussi être escorté jusqu’à la sortie.

  • Vidéosurveillance exhaustive. Des caméras de surveillance peuvent dissuader de nombreux criminels rationnels, mais pas les individus instables qui sont résolus à détruire la vie des autres et la leur. Néanmoins, les technologies avancées — particulièrement la reconnaissance des visages et des plaques d’immatriculation ainsi que l’analyse vidéo — permettent d’alerter les responsables de la sécurité avant qu’un incident grave se produise.

  • Agents de sécurité qualifiés. Le bon sens et la vigilance des professionnels de la sécurité, formés aux politiques et procédures d’une entreprise, sont déterminants. Les agents doivent connaître parfaitement la marche à suivre en cas d’urgence, y compris alerter les forces de la sécurité publique appropriées quand nécessaire.

  • Présélection, développement et reconnaissance des employés. L’embauche d’employés aptes au travail d’équipe, avec de bonnes références et sans antécédents, est essentielle à la création d’une culture qui favorise la responsabilité individuelle et le travail collectif. Après l’embauche, les entreprises devraient évaluer régulièrement les performances afin de déceler les opportunités de perfectionnement et de progression professionnels. Ces évaluations sont aussi l’occasion de reconnaître et de récompenser officiellement les employés pour leur travail bien fait.

  • Politiques, procédures et plans d’intervention d’urgence. Les entreprises devraient rédiger un manuel exhaustif des politiques et des procédures de sécurité en place pour guider les interventions des équipes en cas d’urgence, y compris celle du tireur actif. En pratique, ce manuel définit un plan d’urgence avec le détail des mesures et des paliers d’intervention selon les types d’urgences liées à la santé, à l’environnement et à la sécurité.

  • Communication efficace. Une communication efficace est indispensable pour tout ce qui a été cité plus haut et concerne tout le monde dans le milieu du travail : propriétaires d’immeubles, gestionnaires, personnes-ressources pour les locataires si un bail a été signé, employés et bien sûr, autorités de sécurité publique locales. Il est aussi important de définir clairement les rôles de chacun en cas d’urgence et de s’assurer qu’ils sont bien compris par tous.

 

Lutter contre la violence sur le lieu de travail, dont les scénarios de tireur actif, est un sujet complexe qui mérite une attention particulière. Les renseignements fournis ici peuvent vous aider à établir un plan d’action à consulter régulièrement.

Pour plus d’informations sur la façon d’améliorer votre sécurité, contactez GardaWorld