Retour

Rapports de pays

Afrique du sud Rapport de pays

Content provided by
IHS Markit Logo

Risk Level

Low
Moderate
Elevated
High
Very High
Severe
Extreme

Survol

Sommaire exécutif

Le président Ramaphosa a déclaré que l'apparition du virus COVID-19 dans le pays était une catastrophe nationale et a mis en place un système de verrouillage à cinq niveaux avec différents niveaux d'activité économique. Fin juin 2020, le pays est passé au niveau 3, ce qui a permis à la plupart des entreprises de fonctionner normalement, avec quelques restrictions pour les industries de l'hôtellerie et du divertissement.Il est peu probable qu'Eskom soit dégroupé en 2020, comme l'avait annoncé le gouvernement en 2019, car l'administration cherche plutôt à déréglementer le secteur de la production d'électricité pour faire face aux contraintes de l'offre.L'impact sur l'économie sud-africaine de l'épidémie du virus COVID-19 sera probablement grave et le pays devrait connaître une récession en 2020. Et ce, malgré l'assouplissement progressif des restrictions à partir du 1er mai sur des secteurs tels que l'exploitation minière et la construction, ce qui leur permet de porter progressivement leurs activités à 50 % de leur capacité. IHS Markit a revu à la baisse ses prévisions pour le PIB de l'Afrique du Sud en 2020, prévoyant désormais une contraction de 8,1 %. IHS Markit a réduit les prévisions d'inflation de l'Afrique du Sud pour 2020 de 4,5 % précédemment à 3,9 %. Une chute brutale des prix mondiaux du pétrole et une faible demande intérieure feront baisser l'inflation globale au cours de l'année. En mars 2020, la notation de la dette souveraine du pays a été abaissée à un niveau inférieur à celui d'un investissement par Moody's Investors Service, qui était depuis un certain temps la seule grande agence de notation à ne pas l'avoir fait.
Last update: juillet 7, 2020

Perspectives opérationnelles

La rivalité intersyndicale contribue à accroître les risques de grève et de violence, en particulier dans le secteur de l'extraction des métaux précieux, dans un contexte de lutte d'influence. L'introduction d'un salaire minimum a été soutenue par la plupart des syndicats, mais il est probable que la fédération SAFTU, très dure, continuera à appeler à des manifestations nationales en 2020 pour réclamer des augmentations improbables. Le gouvernement prévoit de synchroniser une enquête sur la capture de l'État avec les poursuites judiciaires, ce qui devrait impliquer davantage d'entreprises dans des allégations de malversations commerciales. Toutefois, les risques de corruption pour les investisseurs à moyen terme seront probablement réduits par le démantèlement de puissants réseaux de clientélisme.

Last update: mars 7, 2020

Terrorisme

Elevated

La probabilité d'une attaque par, ou inspirée par, des groupes terroristes internationaux reste faible malgré l'enlèvement et le meurtre en février 2018 de deux botanistes britanniques dans le KwaZulu-Natal. Les suspects arrêtés avaient des liens avec l'État islamique et les preuves suggéraient une motivation terroriste évidente. Toutefois, la radicalisation reste probablement limitée à des individus ou à de petits groupes ayant un programme violent. Un homme a été poignardé à mort lors d'une attaque au couteau dans une mosquée près de Durban le 10 mai 2018, mais aucun groupe ou organisation n'en a revendiqué la responsabilité, et le motif pourrait être lié à une querelle personnelle, ou à la mosquée étant un lieu de culte chiite.

Last update: mars 7, 2020

Criminalité

La criminalité est le principal problème de sécurité en Afrique du Sud. Le taux de meurtres est l'un des plus élevés au monde, et les statistiques officielles publiées en septembre 2019 font état d'une moyenne de 58 meurtres par jour en 2018-19, soit une augmentation de 3,4 % par rapport à la période précédente, mais ce chiffre est inférieur au pic de 2002-03. La plupart des incidents violents sont très localisés dans les townships, comme Khayelitsha et Guguletu au Cap, Katlehong dans le Gauteng, et Umlazi dans le KwaZulu-Natal. Les effractions dans les armureries en 2017 ont fait craindre l'approvisionnement en armes automatiques destinées à la criminalité. Les vols de voitures restent fréquents malgré une légère baisse de 1,8 % en 2019.

Last update: mars 7, 2020

Risques de guerre

L'Afrique du Sud joue un rôle limité mais important dans le maintien de la paix sur le continent africain, notamment en RDC, où elle fournit 1 150 soldats et des hélicoptères à la mission des Nations unies. Les contraintes financières et de capacité, associées à l'opinion publique et à une politique étrangère conservatrice, limitent la probabilité d'engagements de maintien de la paix plus larges ou de déploiements supplémentaires. Une nouvelle crise politique au Lesotho a entraîné une intervention régionale limitée de la Communauté de développement de l'Afrique australe avec une force de 300 hommes en décembre 2017, qui a ensuite été retirée en novembre 2018. L'Afrique du Sud continuera à jouer un rôle de premier plan, après des années d'efforts diplomatiques de premier plan pour stabiliser le pays.

Last update: mars 7, 2020

Stabilité sociale

Very high

Dans les centres-villes, les risques d'agitation sociale proviennent en grande partie des protestations politiques, xénophobes et liées au travail, et les manifestations persistantes liées à la prestation de services sont confinées aux townships. Bien que l'ampleur et l'intensité des protestations politiques aient diminué depuis la destitution de Jacob Zuma en février 2018, les militants se concentrent désormais sur les demandes d'expropriation de terres sans indemnisation. Le parti des "Economic Freedom Fighters" a rejoint les groupes de pression pour demander des changements constitutionnels et législatifs qui se concrétiseront probablement au cours de la session actuelle du sixième parlement démocratique. Les protestations concernant la prestation des services publics dans les quartiers pauvres deviennent souvent violentes, mais sont généralement contenues dans ces localités.

Last update: mars 7, 2020

Risques pour la santé

Severe

Un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé pour les voyageurs en provenance de pays présentant des risques de transmission de la fièvre jaune âgés de plus de neuf mois ainsi que pour les voyageurs ayant transité plus de 12 heures dans un aéroport situé dans un pays présentant des risques élevés de transmission de la fièvre jaune. 

Systématiquement

Hépatite A : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge d'un an. Pour les personnes nées avant 1945, ayant passé leur enfance dans un pays en développement ou ayant des antécédents d'ictère, une recherche préalable d'anticorps sériques (Ig G) peut permettre d'éviter une vaccination inutile.

Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

En fonction de la durée et des modalités de séjour

Typhoïde : si le séjour doit se dérouler dans des conditions d'hygiène précaire (pour les enfants : à partir de l'âge de deux ans).

Rage : pour des séjours prolongés en situation d'isolement (pour les enfants : dès qu'ils sont en âge de marcher).

Pour les enfants : toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

Paludisme : Chimioprophylaxie conseillée contre le paludisme : méfloquine (nom commercial : Lariam) ou doxycycline (nom commercial : Doxypalu).

Proof of vaccination against yellow fever is required for travelers over one year of age arriving from countries with risk of yellow fever (YFV) transmission and from Eritrea, São Tomé and Príncipe, Somalia, the United Republic of Tanzania, and Zambia. Vaccination is also required if the traveler has been in transit in an airport located in a country with risk of YFV transmission.
Last update: avril 5, 2019

Risques naturels

Very high

Pendant l'hiver austral (de juin à août), la région du Cap connaît d'importantes intempéries susceptibles de donner lieu à des pluies diluviennes à l'origine d'inondations et de glissements de terrain.

De nombreuses régions, notamment dans la province du Cap-Occidental (région du Cap), sont également touchées par les feux de brousse durant l'été austral (de décembre à février), occasionnant localement d'importants dégâts matériels ainsi que des difficultés de circulation. En janvier 2017, d'importants feux de brousse avaient détruit un grand nombre de propriétés à Somerset West. 

Last update: avril 5, 2019

Transport

Elevated

La majorité des moyens de transports est considérée comme relativement sûre (routes, Gautrain, compagnies aériennes nationales, etc.).

L'Afrique du Sud dispose d'infrastructures aéroportuaires de bonne qualité (aéroports de Johannesburg, de Durban ou du Cap). Les compagnies aériennes sud-africaines (nationales et low-costs) opèrent conformément aux standards internationaux de sécurité. Il convient d'être vigilant, de nombreux vols de bagages sont recensés. De même, des cas de voyageurs ayant été suivis de l'aéroport jusqu'à leur domicile pour y être agressés ont été signalés. Il est conseillé d'organiser son accueil à l'aéroport en amont.

Le « Gautrain », ligne de train à grande vitesse reliant Johannesburg à l'aéroport OR Tambo International et à Pretoria, peut être emprunté en toute sécurité. Il est en revanche déconseillé d'emprunter l'ancienne ligne de chemin de fer entre Johannesburg et Pretoria, « Metro », où sévissent de nombreux délinquants. Toutefois, la gestion des voies ferrées est souvent critiquée par les Sud-Africains, lesquels reprochent à l'État l'insuffisance de moyens dédiés à ce secteur.

Les grands axes traversant le pays sont en très bon état. Cependant, les routes secondaires - notamment dans les provinces défavorisées du Cap-Oriental et du Limpopo - sont souvent mal entretenues et/ou non-goudronnées. La présence d'animaux sur la route et d'individus sur le bas-côté, les dépassements dangereux et l'absence d'éclairage imposent ainsi de respecter une vigilance particulière et d'éviter strictement tout voyage de nuit dans les zones rurales. Les axes routiers autour du nord Kwazulu et du Zululand sont particulièrement dangereux la nuit, de nombreux vols y sont signalés, en particulier sur les routes secondaires. Le mauvais entretien de certains véhicules et le non-respect du code de la route entraînent fréquemment des accidents mortels.

Le recours à un véhicule avec chauffeur est recommandé le temps de s'habituer à son environnement et de se repérer dans la ville. Il convient toutefois de rappeler aux voyageurs que l'on roule à gauche en Afrique du sud, une situation qui impose vigilance (notamment aux carrefours et ronds-points) aux personnes habituées à la conduite à droite.

En outre, il est indispensable d'être particulièrement vigilant, les voleurs sont connus pour employer des méthodes diverses afin de faire arrêter un véhicule (placer des pierres sur la route, faire croire à une panne, se déguiser en faux policier ou demander à être pris en autostop).  Enfin, il est recommandé de placer toutes ses affaires à l'abri des regards et de circuler portières verrouillées et fenêtres remontées. En cas de déplacement de longue durée, il convient d'être muni de réserves suffisantes en eau, en nourriture et en carburant. Il convient également de veiller à ce que le véhicule contienne des pièces mécaniques de rechange (roue, câbles, etc.) et dispose de moyens de télécommunication efficaces.

Les touristes ou voyageurs d'affaires ne doivent jamais se déplacer de nuit ou seul - un groupe d'au moins trois personnes est conseillé. Il est recommandé d'éviter impérativement tout déplacement en transport en commun ; les services de minibus sont à proscrire en raison de la vétusté des véhicules et des pratiques particulièrement dangereuses des conducteurs.

Last update: avril 5, 2019

Infrastructures

L'usage de la téléphonie mobile et d'internet est répandu. Alors que la réception cellulaire est généralement bonne dans les villes, elle reste sporadique dans les zones rurales.

Last update: avril 5, 2019

Informations pratiques

Climat

Le climat est assez variable d'une région à l'autre : désertique au nord-ouest, plus arrosé au centre et au nord-est. Des pluies de mousson se produisent en été (janvier-avril) notamment du côté de Johannesburg ; les température sont plus élevées de décembre à mars (été). Il peut parfois geler en hiver, voire neiger sur les hauteurs, notamment dans les montagnes du Drakensberg.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 27
Police: 110

Electricité

Voltage: 220/230 V ~ 50 Hz

Prises:

Last update: avril 5, 2019