Retour

Rapports de pays

Albanie Rapport de pays

Survol

INTRODUCTION

Le visiteur étranger préparera avec soin son déplacement dans ce petit pays (trois millions d'habitants) d'Europe orientale à la sécurité parfois sujette à caution, où sévit notamment une criminalité relativement élevée, parmi d'autres préoccupations. 

La criminalité reste une préoccupation en Albanie, notamment dans la capitale Tirana, malgré une baisse du nombre d'actes criminels ces dernières années. Les groupes criminels organisés sont la principale cause de la criminalité dans le pays. A priori, les ressortissants étrangers ne constituent pas des cibles privilégiés pour les groupes criminels.

Les crimes et homicides (cf. meurtres, vols et vols à main armée) ont observé une baisse en 2017. La petite délinquance (cambriolage, vol et vol à l'arrachée) reste toutefois courante dans les zones urbaines. Les visiteurs sont invités à éviter de porter des vêtements ou des bijoux de valeur, à conserver sur eux des copies de leurs papiers d'identité et à faire attention aux pickpockets.

SÉCURITÉ

Il est suggéré de se montrer particulièrement vigilant en cas de déplacement dans le village de Lazarat (sud), situé dans l'une des plus importantes régions productrices de marijuana en Europe, ainsi que dans les régions de Has, Kukës et Tropojë (nord). Des groupes criminels sont de même présents dans les régions frontalières du Kosovo, de la Macédoine et du Monténégro. 

RISQUE SOCIAL

Les manifestations à caractère politique sont courantes dans le pays. Alors que la plupart des manifestations restent pacifiques, il existe un risque de violence entre les manifestants et les forces de sécurité. Début 2018, les tensions politiques se sont intensifiées entre les partis d'opposition et le gouvernement du Premier ministre Edi Rama. Les deux principaux partis d'opposition, le Parti Démocrate (PD) et le Parti Socialiste pour l'Intégration (LSI), ont annoncé en janvier qu'ils organiseraient des manifestations communes pour destituer le Premier ministre Rama. Les deux partis à l'origine des rassemblements organisés à Tirana en décembre 2017, lesquels avaient débouché sur quelques incidents de violence isolés.

RISQUES NATURELS

Les risques naturels sont également à considérer ; tout le pays est exposé aux tremblements de terre et les inondations y sont fréquentes, notamment dans les régions du nord.

INFRASTRUCTURES

Les routes sont en mauvais état dans tout le pays, en particulier dans les zones rurales. Les coupures de courant sont fréquentes, et peuvent affecter l'éclairage public en zones urbaines. Si vous êtes impliqué dans un accident, même mineur, attendez l'arrivée de la police. Les transports publics, tels que les bus et les trains, ne sont pas fiables, et les normes de sécurité sont médiocres. Il est conseillé d'emprunter uniquement des taxis jaunes ou de faire appel à un chauffeur réputé.

SANTÉ

Sur le plan sanitaire et médical, les conditions locales imposent ici encore de prendre un certain nombre de précautions, les hôpitaux gouvernementaux étant généralement mal équipés, insalubres, manquant de médicaments et d'équipements de base. Une pénurie justifiant pour le voyageur d'apporter avec lui le nécessaire médical et de souscrire une assurance médicale avant le départ pour l'Albanie. Les maladies diarrhéiques (tourista) sont fréquentes ; les voyageurs doivent faire attention à ne consommer que de la nourriture chaude et cuite dans des restaurants réputés et à ne pas boire l'eau du robinet, sauf purifiée. Évitez la consommation de produits laitiers (fromage, glaces).

L'encéphalite à tiques est présente dans certaines régions, principalement dans les zones boisées.

La pollution atmosphérique est importante (Tirana est l'une des villes les plus polluées d'Europe) et peut entraîner des difficultés respiratoires pour les personnes vulnérables.

DIVERS

L'Albanie a gagné le statut de candidat officiel à l'accession à l'Union Européenne (UE) en 2014, se plaçant sur le chemin d'une éventuelle adhésion européenne. Le pays poursuit ses efforts de réformes pour répondre aux exigences de l'Union ; la Commission européenne devrait annoncer au premier trimestre 2018 un calendrier pour l'adhésion de l'Albanie.

Climat

Le climat est méditerranéen : l'hiver est doux et humide, l'été est chaud et sec. Le centre et l'ouest connaissent des températures élevées (40°C) l'été à cause des vents chauds venant de la mer. L'est et le nord (zones montagneuses) sont plus frais en été et les températures y sont basses l'hiver.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 355 Police-secours: 129 Pompiers: 128 Urgences médicales: 127

Electricité

Voltage: 220 V ~ 50 Hz

Prises: