Retour

Rapports de pays

Antigua-et-Barbuda Rapport de pays

Content provided by
IHS Markit Logo

Risk Level

Low
Moderate
Elevated
High
Very High
Severe
Extreme

Survol

Sommaire exécutif

Le Parti travailliste d'Antigua-et-Barbuda (ABLP) au pouvoir, dirigé par le Premier ministre Gaston Browne, détient 15 des 17 sièges de la Chambre des représentants et devrait rester au pouvoir au cours de la prochaine année. Sa large majorité parlementaire permettra au gouvernement de mettre en œuvre la législation et d'attirer les investissements, y compris de Chine, pour améliorer les infrastructures routières et de logement ainsi que l'approvisionnement en électricité. Le Parti progressiste uni de l'opposition reste déchiré par des luttes intestines, le chef du parti, Harold Lovell, ayant relevé un défi à sa direction en février 2019. De telles divisions augmentent la probabilité que le gouvernement exerce un mandat complet jusqu'aux prochaines élections prévues en 2023. En septembre 2017, l'ouragan Irma a causé d'importants dégâts à Barbuda, mais n'a pas touché Antigua. L'économie s'est redressée depuis grâce à la croissance des secteurs du tourisme, du commerce de gros, de détail, du transport et de la fabrication. IHS Markit prévoit une croissance du PIB de 3% en 2019. La gestion des finances publiques s'est également améliorée, le ratio de la dette au PIB passant de 109 % en 2009 à environ 74 % fin 2018. Bien qu'il y ait eu des progrès vers l'intégration régionale, le développement de relations commerciales internationales reste l'un des principaux défis économiques des îles. Le risque de manifestations violentes à grande échelle est faible et il n'y a pas eu de troubles civils majeurs depuis les émeutes fiscales de 1995. Les grèves de travail sont relativement rares, brèves et non violentes, ce qui présente peu de risques de dommages matériels. Il est peu probable que des manifestations environnementales sporadiques en réponse à des projets énergétiques et touristiques tournent à la violence. Le taux d'homicides à Antigua-et-Barbuda est tombé à 12 victimes pour 100 000 habitants en 2018, contre 20 en 2017. La majorité des victimes d'homicide sont des locaux impliqués dans des activités criminelles telles que le trafic et la distribution de drogues. Le principal risque lié à la sécurité pour les visiteurs est le vol, et ceux qui résistent, y compris les touristes étrangers arrivant à bord de navires de croisière, sont exposés à des risques de décès et de blessures.
Last update: mars 26, 2019

Perspectives opérationnelles

Le Premier ministre Gaston Browne encourage l'investissement étranger direct, en particulier dans le secteur du tourisme. En septembre 2017, l'ouragan Irma a détruit plus de 90 % des infrastructures de Barbuda, notamment les routes, l'infrastructure électrique, les réseaux d'eau, les hôtels et les maisons. Début 2018, le gouvernement a annoncé la reconstruction d'autoroutes principales à Antigua et un projet de modernisation portuaire de 90 millions de dollars financé en partie par des entreprises chinoises, tout en poursuivant le projet d'hôtel Paradise Found pour Barbuda. En août 2018, M. Browne a déclaré que le gouvernement était impatient de poursuivre la construction d'un aéroport international à Barbuda, malgré une injonction de l'opposition politique à Barbuda, même si des retards coûteux sont probables.

Last update: novembre 14, 2018

Terrorisme

Moderate

Le risque d'attentats terroristes est faible. Il n'existe aucun groupe terroriste local ou organisation internationale connu ayant l'intention de mener des attaques armées à Antigua-et-Barbuda. Le gouvernement travaille à l'élaboration d'un cadre de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. En 2018, le gouvernement a proposé un projet de loi modifiant la loi sur la prévention du blanchiment d'argent afin d'améliorer la surveillance des activités financières. Les opérations de lutte contre le blanchiment d'argent sont menées par l'Office of National Drug and Money Laundering Control Policy (ONDCP).

Last update: novembre 14, 2018

Risques de guerre

L'union entre Antigua-et-Barbuda est forte. La Garde côtière arrête et fouille souvent les navires dans le cadre d'opérations antidrogues, mais elle a rarement recours à la force. Il n'y a pas de conflits territoriaux, malgré les tensions entre les deux îles au sujet des droits fonciers à Barbuda après l'ouragan de 2017. En 2018, le gouvernement a proposé un projet de loi d'amendement foncier, malgré les aspects constitutionnels contestés, pour permettre au gouvernement de gérer les terres de Barbuda. Ce projet de loi a été rédigé dans le cadre des efforts déployés par le gouvernement pour améliorer la reconstruction, mais il n'a suscité qu'une opposition limitée au sein du gouvernement car il exclut les droits antiguais d'acheter des terres à Barbuda. Le risque de guerre entre États est négligeable malgré ces désaccords.

Last update: novembre 14, 2018

Stabilité sociale

Elevated

Le risque de manifestations violentes à grande échelle est faible et il n'y a pas eu de troubles majeurs depuis les émeutes fiscales de 1995. Bien que 75% des travailleurs soient syndiqués, les grèves sont relativement rares, courtes et non violentes, ce qui réduit les risques de dommages matériels. Les protestations environnementales sporadiques déclenchées par les projets énergétiques et touristiques sont plus probables, tout comme les manifestations si le gouvernement ne parvient pas à gérer efficacement la reconstruction de Barbuda, suite aux destructions majeures causées par l'ouragan Irma en septembre 2017. Il y a eu des protestations à petite échelle contre les réformes foncières à Barbuda et les modifications apportées à la loi sur les soins médicaux. Le déplacement massif de Barbudans à Antigua rend peu probable une escalade des protestations contre la réforme foncière.

Last update: novembre 14, 2018

Risques pour la santé

Very high

Vaccins exigés à l'entrée

Fièvre jaune : il n'y a pas de risque de contracter la fièvre jaune à Antigua et Barbuda. Cependant, un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé des voyageurs en provenance d'un pays où le risque de transmission de la maladie existe. Une seule dose du vaccin suffit pour conférer une protection à vie contre la maladie.

Vaccins recommandés pour la plupart des voyageurs

Hépatite A : le vaccin est administré en deux doses, à six mois d'intervalle. Il est efficace à presque 100 pourcent. L'OMS préconise d'intégrer le vaccin contre l'hépatite A dans le calendrier national de vaccinations pour les enfants âgés d'un an ou plus.

Typhoïde : le vaccin contre la typhoïde peut être administré par injection (en une seule dose)ou par voie orale (quatre doses). Le vaccin est efficace à 50-80 pourcent ; aussi, il convient de prendre toutes les précautions hygiéniques nécessaires lors d'un déplacement dans une zone à risque (cf. ne boire que de l'eau en bouteille, éviter les aliments insuffisamment cuits, se laver les mains régulièrement, etc.). Le vaccin injectable peut être administré dès l'âge de deux ans (six ans pour le vaccin oral).

Vaccins recommandés pour certains voyageurs

Hépatite B : l'OMS préconise que tous les nourrissons reçoivent la première dose dès que possible après la naissance (de préférence dans les 24 heures suivant l'accouchement). Cette première dose devra être complétée par deux ou trois autres du même type afin de terminer la série primaire. Les doses de rappel ne sont pas recommandées à tout âge.

Rage : la vaccination préexposition est conseillée pour les voyageurs se rendant dans des zones reculées et susceptibles d'être exposées à la rage (cf. régions ou environnements où la présence d'animaux errants - chiens, chats -, de chauves-souris et autres mammifères susceptibles d'être porteurs est avérée). Le vaccin est administré en trois doses sur une période de trois ou quatre semaines. La prophylaxie post-exposition est également disponible et doit être administrée dès que la personne a été exposée à un animal susceptible d'être porteur de la rage.

Last update: avril 5, 2019

Risques naturels

Severe

Sur le plan des risques naturels, la saison des cyclones sévit de juin à novembre, avec un pic généralement à la mi-septembre. Outre des dégâts matériels potentiellement importants, des incidences sur les transports peuvent alors survenir. Si une tempête est prévue, suivez les instructions émises par les autorités locales ; les tempêtes sont systématiquement suivies par le National Hurricane Center basé aux États-Unis, qui publie les trajectoires prévisionnelles des tempêtes et les avertissements associés sur son site web

La région des Caraïbes orientales, où Antigua-et-Barbuda est située, est notoirement active sur un plan sismique ; des tremblements de terre peuvent se produire.

Last update: avril 5, 2019

Transport

Low

Les routes sont souvent étroites, venteuses et mal entretenues, rendant les conditions de circulation relativement dangereuses ; il convient d'être particulièrement vigilant sur les axes secondaires en zones rurales. On roule du côté gauche de la route à Antigua ; les voyageurs doivent obtenir un permis de conduire temporaire antiguais avant de pouvoir conduire un véhicule.

Les taxis ne possèdent pas de compteur ; les tarifs doivent être décidés avant le départ.

Les transports en commun sont généralement sûrs et peu onéreux.

Last update: avril 5, 2019

Informations pratiques

Climat

Le climat est tropical avec des températures tempérées par les alizés qui soufflent toute l'année sauf en septembre. L'humidité est faible et l'ensoleillement est très important toute l'année ; les températures sont plus élevées de mai à novembre.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 1 268
Police: 911
Pompiers: 911
Ambulances: 911

Electricité

Voltage: 230 V ~ 60 Hz

Prises:

Last update: avril 5, 2019