Retour

Rapports de pays

Bahamas Rapport de pays

Content provided by
IHS Markit Logo

Risk Level

Low
Moderate
Elevated
High
Very High
Severe
Extreme

Survol

Sommaire exécutif

Suite au passage de l'ouragan Dorian d'août à septembre 2019, le Pacific Disaster Center a estimé l'exposition du pays à 8,1 milliards de dollars US, les services publics et les infrastructures de transport maritime étant particulièrement vulnérables. En janvier 2020, le gouvernement a déclaré qu'il donnerait la priorité aux appels d'offres pour la construction d'aéroports afin de stimuler le tourisme international, la construction de l'aéroport des îles Berry à Great Harbour Cay ayant déjà commencé. Le 12 décembre 2019, le Parlement a voté un vote de confiance au Premier ministre Hubert Minnis, chef du Mouvement national libre (FNM) au pouvoir, après que le Parti libéral progressiste (PLP) n'ait pas obtenu un soutien suffisant dans ses tentatives de faire adopter un vote de défiance à l'égard du Premier ministre concernant la location d'un centre commercial. Le FNM détient 35 des 39 sièges de la Chambre d'assemblée.Les pillages et les invasions de maisons sont plus probables dans les îles Abaco et les Grandes Bahamas après l'ouragan Dorian. Les risques de décès et de blessure corporelle ainsi que les risques d'agression par vol à main armée restent élevés en 2020. Les incidents d'homicide ont diminué régulièrement de 26 %, passant de 123 en 2014 à 91 en 2018, plus de la moitié des incidents étant liés au crime organisé et à la vente de drogues ; les homicides ont augmenté de 5,5 % en 2019 par rapport à 2018, pour atteindre 96 incidents.Le programme législatif du FNM comprend l'adhésion à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), que le parti espère réaliser d'ici juin 2020, ainsi que l'amélioration des règlements fiscaux pour satisfaire aux normes internationales minimales.En mars 2019, l'Union européenne a maintenu les Bahamas sur une liste grise d'États en raison de préoccupations liées au blanchiment d'argent et au financement du terrorisme. Cette mesure accroît quelque peu la surveillance des opérations financières. Le gouvernement Minnis va probablement tenter d'améliorer la réglementation intérieure pour répondre à ces préoccupations, tout en s'efforçant d'améliorer les performances économiques par une plus grande diversification du secteur productif afin d'accroître la croissance économique, que IHS Markit prévoit à 2,1 % du PIB en 2019, contre 2,20 % du PIB en 2018.
Last update: janvier 8, 2020

Perspectives opérationnelles

Le passage des ouragans Dorian et Humberto en septembre 2019 a causé de graves destructions, en particulier dans les îles Abaco et la Grande Bahama, affectant les infrastructures et les services publics. La gestion continue par le gouvernement de la reconstruction post-ouragan et l'augmentation du taux de chômage au cours de l'année prochaine auront une incidence sur les risques de troubles civils. Les protestations environnementales sont devenues plus probables depuis l'approbation des lois sur l'exploration pétrolière en 2016. Les risques d'altération des contrats de l'État sont quelque peu élevés, car le chef adjoint du Mouvement national libre (FNM), KP Turnquest, a déclaré que son parti examinerait, modifierait et annulerait éventuellement les contrats s'ils étaient économiquement désavantageux ; toutefois, le gouvernement encouragera probablement les investissements étrangers après les ouragans de septembre 2019.

Last update: janvier 15, 2020

Terrorisme

Moderate

Le risque d'attaques terroristes est faible. Il n'y a pas de groupes terroristes nationaux ayant l'intention ou la capacité de mener des attaques terroristes aux Bahamas. En 2018, les Bahamas ont adopté une nouvelle loi antiterroriste, qui actualise la législation initialement adoptée en 2004. En janvier 2017, l'ancien premier ministre Perry Christie a démenti l'accusation selon laquelle les Bahamas entretenaient des liens de terrorisme avec l'État islamique.

Last update: janvier 15, 2020

Criminalité

Les homicides ont diminué régulièrement de 26 %, passant de 123 en 2014 à 91 en 2018, plus de la moitié des incidents étant liés au crime organisé et à la vente de drogues. Toutefois, le nombre d'homicides a augmenté de 5,5 % en 2019 par rapport à 2018, passant de 91 à 96 incidents. Suite aux destructions causées par le passage de l'ouragan Dorian en août-septembre 2019, les pillages et les invasions de maisons sont plus probables. Bien que les niveaux de criminalité ne constituent pas un risque sérieux pour les investissements étrangers, il est conseillé aux visiteurs de prendre des précautions de sécurité lorsqu'ils se trouvent dans des zones urbaines, en particulier dans la zone de Sand Trap à Nassau.

Last update: janvier 15, 2020

Risques de guerre

Le risque de guerre civile ou interétatique aux Bahamas est faible. Il n'y a pas de groupe connu à l'intérieur du pays ayant l'intention d'utiliser la force pour changer le gouvernement. Les trafiquants de drogue représentent un défi limité pour l'État, mais ces bandes criminelles n'ont pas d'aspirations politiques. Les différends sur les questions de migration avec Haïti et les frontières maritimes historiques de ces pays avec les États-Unis et Cuba ne risquent pas de déboucher sur une guerre.

Last update: janvier 15, 2020

Stabilité sociale

Elevated

Le risque de manifestations violentes à grande échelle est généralement faible, mais les plans du gouvernement visant à mettre en œuvre des mesures d'austérité augmentent la probabilité de manifestations. En novembre 2018, des centaines de personnes ont protesté à Nassau contre une augmentation des prix de l'électricité. Les grèves syndicales sont relativement courtes et essentiellement non violentes, un Conseil national tripartite aidant à arbitrer les conflits et à limiter toute escalade de l'agitation industrielle. Des manifestations environnementales sporadiques sont susceptibles de cibler la Bahamas Petroleum Company qui développe un puits d'exploration au sud-ouest d'Andros. En 2016, il y a eu des manifestations non violentes récurrentes liées à une série d'incendies dans une décharge à New Providence.

Last update: janvier 15, 2020

Risques pour la santé

Very high

Vaccins exigés à l'entrée

Fièvre jaune : il n'y a pas de risque de contracter la fièvre jaune aux Bahamas. Cependant, un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé des voyageurs en provenance d'un pays où le risque de transmission de la maladie existe. Une seule dose du vaccin suffit pour conférer une protection à vie contre la maladie.

Vaccins recommandés pour tout voyageur

Vaccins de routine : vérifiez auprès de votre médecin que vos vaccins de routine - à savoir les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la polio, la tuberculose, la grippe, la rougeole, les oreillons, la coqueluche, la rubéole et la varicelle - sont à jour.   

Vaccins recommandés pour la plupart des voyageurs

Hépatite A : le vaccin est administré en deux doses, à six mois d'intervalle. Il est efficace à presque 100 pourcent. L'OMS préconise d'intégrer le vaccin contre l'hépatite A dans le calendrier national de vaccinations pour les enfants âgés d'un an ou plus.

Typhoïde : le vaccin contre la typhoïde peut être administré par injection (en une seule dose)ou par voie orale (quatre doses). Le vaccin est efficace à 50-80 pourcent ; aussi, il convient de prendre toutes les précautions hygiéniques nécessaires lors d'un déplacement dans une zone à risque (cf. ne boire que de l'eau en bouteille, éviter les aliments insuffisamment cuits, se laver les mains régulièrement, etc.). Le vaccin injectable peut être administré dès l'âge de deux ans (six ans pour le vaccin oral).

Vaccins recommandés pour certains voyageurs

Hépatite B : l'OMS préconise que tous les nourrissons reçoivent la première dose dès que possible après la naissance (de préférence dans les 24 heures suivant l'accouchement). Cette première dose devra être complétée par deux ou trois autres du même type afin de terminer la série primaire. Les doses de rappel ne sont pas recommandées à tout âge.

Rage : la vaccination préexposition est conseillée pour les voyageurs se rendant dans des zones reculées et susceptibles d'être exposées à la rage (cf. régions ou environnements où la présence d'animaux errants - chiens, chats -, de chauves-souris et autres mammifères susceptibles d'être porteurs est avérée). Le vaccin est administré en trois doses sur une période de trois ou quatre semaines. La prophylaxie post-exposition est également disponible et doit être administrée dès que la personne a été exposée à un animal susceptible d'être porteur de la rage.

Last update: avril 5, 2019

Risques naturels

Severe

Les Bahamas sont exposées à un risque cyclonique entre juin et novembre. Deux des tempêtes les plus destructrices de l'histoire récente de l'archipel - l'ouragan Joaquim (octobre 2015) et l'ouragan Matthew (octobre 2016)  ont fait des dégâts matériels substantiels mais aucune victime. Les îles du Sud des Bahamas furent touchées par les ouragans Irma et Maria en septembre 2017 ; des dommages importants dans certaines zones (cf. îles Ragged et Acklins) avaient eu lieu, alors que la capitale et les zones touristiques étaient épargnées.

Last update: avril 5, 2019

Transport

Low

Les accidents de la route sont fréquents, du fait de mauvaises habitudes de conduite et du laxisme des autorités (cf. alcoolisation au volant), notamment.

Les inondations sont fréquentes et peuvent parfois impacter le réseau routier.

La conduite se fait à gauche dans cet État du Commonwealth britannique.

Last update: avril 5, 2019

Informations pratiques

Climat

Le climat est tempéré toute l'année grâce aux alizés qui soufflent en permanence. Les températures atteignent un maximum de 32° en été et un minimum de 16° en hiver. On compte 320 jours de soleil par an.

La saison des pluies dure de mai à novembre, avec des averses essentiellement nocturnes de courte durée.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 1 242
Police: 919
Pompiers: 919
Ambulances: 919

Electricité

Voltage: 120 V ~ 60 Hz

Prises:

Last update: avril 5, 2019