Retour

Rapports de pays

Belize Rapport de pays

Survol

INTRODUCTION

Petit pays (360 000 habitants) d'Amérique centrale, le Belize constitue toutefois une destination nécessitant une certaine vigilance, eu égard à quelques secteurs sensibles, notamment des risques environnementaux, une criminalité élevée, diverses  préoccupations sécuritaires.

CRIMINALITÉ

Phénomène inquiétant les autorités, et plus encore pour les voyageurs, l'augmentation de la délinquance, parfois dirigée contre les ressortissants étrangers, est signalée dans tout le pays. La criminalité violente, notamment les vols et les cambriolages, y est importante (taux annuel d'homicides de 40 meurtres pour 100 000 habitants). Cependant, la grande majorité des victimes sont des locaux, non des ressortissants étrangers. Une vigilance est particulièrement requise à Belize-City (dans le sud de la ville) et Belmopan (la capitale) notamment en raison de la présence de gangs criminels. Les visiteurs se rendant dans les zones frontalières reculées prêteront également une attention particulière à leur sécurité.

La criminalité est en général plus faible dans les zones touristiques (cf. sites Mayas et les plages), une police touristique étant chargée de surveiller les zones fréquentées par les visiteurs étrangers. Néanmoins, la petite délinquance est commune dans les lieux prisés par les touristes et dans les transports en commun ; par conséquent, il est conseillé de prendre des mesures de précautions simples, notamment dissimuler tout signe de richesse, éviter de se déplacer à pied à Belize City de nuit (seul en particulier) ainsi que tout voyage non-essentiel dans le sud de la ville. Ne laissez jamais des objets de valeur apparents dans une voiture stationnée.

RISQUES NATURELS

Les voyageurs surveilleront l'évolution de la météo entre juin et novembre, période des cyclones et des ouragans, tout particulièrement dans les régions côtières. Les mois d'octobre et de septembre sont typiquement marqués par une inflation d'orages. L'ouragan Earl avait malmené le pays en août 2016, engendrant des inondations importantes, des vents violents et des coupures de courant massives.

Des inondations peuvent avoir lieu tout au long de l'année, provoquant entre autres tourments des perturbations dans les transports.

Le sud du pays peut être touché par des séismes, bien qu'ils soient en général d'une magnitude faible.

TRANSPORTS

À l'exception des principales autoroutes, les axes routiers sont souvent en mauvais état ; les accidents de la route ne sont pas rares. Évitez tout déplacement hors des villes après la tombée de la nuit ou durant des pluies diluviennes. De plus, les routes sont mal signalées et les habitudes de conduite des locaux risquent de rendre les déplacements au volant, surtout après la tombée de nuit, dangereux.

Gardez à l'esprit que les contrôles de police sont fréquents ; il est nécessaire de s'arrêter si demandé et de coopérer avec les forces de l'ordre. Les cas d'extorsion lors de faux contrôles de sécurité érigés par des criminels sont fort heureusement rares.

Pour des raisons de sécurité, n'empruntez que des taxis officiels (identifiables avec des plaques d'immatriculations vertes) stationnant à des stations identifiées ; évitez de héler les voitures dans la rue.

Des bateaux-taxis, utilisés pour relier la ville de Belize aux îles Caye avoisinantes, ne présentent a priori pas de dangers rédhibitoires particulier ; idem pour le transport aérien.

CONTEXTE SOCIO-POLITIQUE

Le Premier ministre Dean Barrow et son parti - L'Union Démocratique - ont été réélus fin 2015. Les prochaines élections législatives seront organisées au plus tard en novembre 2020.

La violence politique est rare. Les manifestations sont généralement pacifiques ; par précaution, il est toutefois suggéré d'en demeurer à l'écart.

SANTÉ

Très carentiel dans ses infrastructures, malgré un personnel compétent, le secteur médical impose aux cas sérieux une évacuation vers l'étranger. Tous les visiteurs sont invités à souscrire une assurance médicale couvrant les soins médicaux et l'évacuation en cas de besoin.

Les voyageurs souffrent souvent de diarrhée. Afin de minimiser ce risque, évitez de consommer l'eau du robinet non-traitée - surtout en dehors des villes - et toute nourriture qui ne peut pas être correctement cuite ou désinfectée.

De nombreuses maladies transmises par les moustiques sont présentes, même si le risque de contraction reste faible.

Le risque de contraction du paludisme est très faible ; cinq cas seulement ayant été signalés à Belize pendant l'année 2016. Le risque d'exposition au chikungunya existe. Été 2017, le risque de contracter le virus de Zika reste qualifié d' « élevé » même si le taux en Amérique Centrale et du Sud a diminué. La maladie est aussi transmissible à travers des rapports sexuels.

Le risque d'exposition à la rage persiste dans le pays. La première mesure de défense contre la rage est d'éviter tout contact avec les animaux, même domestiques (chiens de rue). Si griffé ou mordu, il est impératif d'obtenir des soins médicaux.

DIVERS

Même si aucune loi ne prohibe l'homosexualité, les voyageurs LGBT peuvent être victimes d'harcèlement ou d'hostilité par les locaux.

Climat

Le climat est subtropical, chaud et humide. La saison sèche s'étend de février à avril dans le nord. De janvier à avril, les températures sont plus douces avec des journées ensoleillées et peu de pluies. De juin à août, les pluies sont quotidiennes. Les précipitations sont plus faibles au nord qu'au sud. Dans les monts Mayas (sud et ouest du Belize), le temps est chaud et humide toute l'année avec des nuits plus fraîches.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 501 Police: 911

Electricité

Voltage: 110/220 V ~ 60 Hz

Prises: