Retour

Rapports de pays

Biélorussie Rapport de pays

Survol

INTRODUCTION

Un déplacement en Biélorussie (9,6 millions d'habitants), pays d'Europe orientale enclavé voisin de la Pologne, de l'Ukraine et de la Russie, nécessite de la part du candidat au voyage un minimum de préparation.

RISQUE SOCIAL

Depuis les années 1920, les forces de l’opposition et les mouvements démocrates manifestent chaque année le 25 mars dans les rues de Minsk, sous l’étroite surveillance des forces de l’ordre, généralement déployées en nombre ce jour-là.

POLITIQUE

Le pays est souvent appelé « la dernière dictature d’Europe » du fait que son Président Aleksandr Loukachenko est au pouvoir depuis 1994. Les dernières élections présidentielles ont eu lieu en octobre 2015. Lors de ce scrutin, Loukachenko a remporté 85% des suffrages. Le prochain scrutin présidentiel sera organisé en 2020.

CRIMINALITÉ

Il existe une criminalité urbaine modérée dans le pays. D'une manière générale, il est recommandé aux voyageurs une certaine prudence le soir à Minsk, Grodno, Brest, Gomel, Moguilev et Vitiebsk. La criminalité sur internet est également un problème dans le pays, les voyageurs doivent être particulièrement prudents quand ils échangent des données professionnelles de manière électronique.

La dérive autoritaire du pouvoir rejaillit sur le respect des droits de l’homme, citoyens biélorusses et visiteurs étrangers (chambres d'hôtel, téléphone, télécopieur et courriers électroniques) étant susceptibles d’être surveillés (directement ou indirectement) par les autorités. Photographier installations militaires, édifices gouvernementaux et monuments exposera le visiteur étranger à des sanctions.

SÉCURITÉ

Le risque d’attentat ne doit pas être sous-estimé : le 11 avril 2011, un attentat à la bombe perpétré à l'heure de pointe dans le métro de Minsk causa la mort de douze passagers et fit une centaine de blessés. La déflagration avait eu lieu à la station Oktiabrskaïa, située à une centaine de mètres du palais présidentiel.

SANTÉ

Suite à la catastrophe de Tchernobyl (centrale nucléaire, Ukraine ; 1986) dont on "commémorera" le 26 avril 2016 le 30èmeanniversaire, les régions du sud-est de la Biélorussie demeurent contaminées. Il est déconseillé de s’y rendre ainsi que de consommer des produits alimentaires locaux (lait, œufs, champignons notamment).

Les installations médicales sont relativement limitées (en personnel qualifié et équipements modernes) ; les infrastructures hôtelières demeurent insuffisamment développées. La consommation d’eau du robinet n’est pas recommandée, sauf si elle est désinfectée. Préférez-lui l’eau en bouteille. Des pénuries de médicaments dans les pharmacies sont à anticiper.

DIVERS

Des sanctions économiques sont imposées par l’UE et les Etats-Unis, demandant une ouverture politique, laquelle ne parait pas amorcée par l’administration Loukachenko.

Enfin, dans un registre moins critique, le voyageur étranger relèvera que les installations touristiques sont limitées, essentiellement disponibles dans les grandes villes.

Climat

Le climat est continental, avec un hiver long et rigoureux ; la neige est présente jusqu'en mars-avril. Le printemps débute au mois de mai. L'été est doux et pluvieux (orages) mais l'ensoleillement reste important. L'automne arrive en Biélorussie dès la mi-septembre, avec une baisse importante des températures.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 375 Police locale à Minsk: 102

Electricité

Voltage: 220 V ~ 50 Hz

Prises:

Plus