Retour

Rapports de pays

Brunei Darussalam Rapport de pays

Content provided by
IHS Markit Logo

Risk Level

Low
Moderate
Elevated
High
Very High
Severe
Extreme

Survol

Sommaire exécutif

Le Brunei est un sultanat dont le sultan Hassanal Bolkiah est le chef de l'État, le premier ministre, le ministre de la défense, le ministre des affaires étrangères et le ministre des finances. Le sultan n'est pas confronté à une remise en cause de son autorité. Il n'y a également aucun signe de transfert de pouvoir au prince héritier Al-Muhtadee Billah, actuellement ministre au sein du bureau du Premier ministre. Depuis 1962, le Brunei est en état d'urgence, renouvelé tous les deux ans, ce qui permet au sultan de contourner le parlement et de diriger le gouvernement par décret. L'économie du Brunei dépend fortement du pétrole et du gaz, la production de pétrole contribuant à environ 45 % du PIB. Bien que la faiblesse des prix du pétrole en 2016 ait réduit la capacité du gouvernement à financer ses dépenses, les perspectives économiques du pays devraient s'améliorer à court terme grâce à la reprise progressive de la production de pétrole et de gaz et à l'accélération de l'activité de construction. IHS Markit s'attend à ce que la croissance du PIB de Brunei se situe dans la moyenne des 4 % au cours des prochaines années. En novembre 2018, le président chinois Xi Jinping a effectué sa première visite officielle au Brunei ; les deux pays ont ensuite publié une déclaration commune affirmant que le Brunei encouragerait davantage d'investissements chinois, notamment via l'initiative "Belt and Road". Cela indiquait fortement que l'influence croissante de la Chine s'étendait à des pays relativement plus petits situés le long de la mer de Chine méridionale.Les dépenses publiques étant susceptibles d'augmenter, l'accent sera mis sur la construction d'infrastructures, en particulier sur l'île de Pulau Muara Besar pour la construction d'une grande raffinerie de pétrole, qui est soutenue par une entreprise chinoise. La construction d'une usine d'ammoniac et d'urée se poursuit, la production étant prévue pour 2021. Le secteur public représentant environ 56 % de l'emploi, la hausse des dépenses publiques et l'augmentation des embauches pour les projets d'investissement à venir auront probablement des retombées économiques directes. Les efforts accrus des gouvernements pour faire venir des travailleurs étrangers devraient également contribuer à l'augmentation de la demande intérieure à court terme.
Last update: février 12, 2020

Perspectives opérationnelles

Le gouvernement accueille favorablement les investissements étrangers et a un régime d'impôt sur les sociétés peu élevé. Le secteur public domine l'environnement des affaires et le gouvernement a un plan de privatisation des agences gouvernementales mais n'a pas fait de progrès significatifs. Les infrastructures de transport du Brunei, notamment les routes, les ports et les ponts, sont en cours de modernisation. La petite taille de la population et l'importance du secteur public ont rendu le Brunei dépendant des travailleurs étrangers dans le secteur privé, ce qui rend le marché du travail très flexible. Les niveaux de corruption sont également faibles, et les quelques cas signalés concernent des pots-de-vin de faible montant.

Last update: février 12, 2020

Criminalité

Le taux de criminalité au Brunei est faible, et les crimes violents restent rares. Les crimes les plus courants sont les cambriolages et les petits larcins. Les lois antidrogue strictes du pays, qui prévoient la peine de mort, ont un effet dissuasif sur la criminalité liée à la drogue. Les visiteurs et les entreprises étrangers ne sont pas des cibles privilégiées de la criminalité. Il y a eu des cas où des officiers de police ont été condamnés à la prison pour avoir accepté des pots-de-vin.

Last update: février 12, 2020

Risques de guerre

Le Brunei revendique une infime partie des îles Spratly dans la mer de Chine méridionale. Toutefois, elle a continué à entretenir des liens amicaux avec d'autres demandeurs, notamment la Chine et la Malaisie, et il est peu probable qu'elle soit impliquée dans une escalade entre les demandeurs les plus importants. Le développement des liens d'investissement avec la Chine réduit encore la probabilité d'une confrontation entre les deux pays.

Le conflit frontalier terrestre entre le Brunei et la Malaisie au sujet du district de Limbang a été résolu en 2009, lorsque le Brunei a abandonné sa revendication sur le district. Après 2009, des progrès ont été réalisés en matière de délimitation des frontières et de contrôle du trafic transfrontalier, ce qui témoigne des relations amicales entre les deux pays.

Last update: février 12, 2020

Stabilité sociale

Low

La stabilité sociale de Brunei est sous-tendue par un niveau de vie élevé, financé par les revenus des hydrocarbures et un contrôle étroit de l'État. Les troubles sociaux ont été extrêmement rares depuis 2009, lorsque les travailleurs bangladais ont protesté contre le non-paiement des salaires. Il n'y a pas d'indication d'un risque accru de troubles civils.

Last update: février 12, 2020

Risques pour la santé

Very high

Vaccins exigés à l'entrée

Fièvre jaune : il n'y a pas de risque de contracter la fièvre jaune au Brunei. Cependant, un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé des voyageurs en provenance d'un pays où le risque de transmission de la maladie existe. Une seule dose du vaccin suffit pour conférer une protection à vie contre la maladie.

Vaccins recommandés pour tout voyageur

Vaccins de routine : vérifiez auprès de votre médecin que vos vaccins de routine - à savoir les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la polio, la tuberculose, la grippe, la rougeole, les oreillons, la coqueluche, la rubéole et la varicelle - sont à jour.   

Vaccins recommandés pour la plupart des voyageurs

Typhoïde : le vaccin contre la typhoïde peut être administré par injection (en une seule dose)ou par voie orale (quatre doses). Le vaccin est efficace à 50-80 pourcent ; aussi, il convient de prendre toutes les précautions hygiéniques nécessaires lors d'un déplacement dans une zone à risque (cf. ne boire que de l'eau en bouteille, éviter les aliments insuffisamment cuits, se laver les mains régulièrement, etc.). Le vaccin injectable peut être administré dès l'âge de deux ans (six ans pour le vaccin oral).

Vaccins recommandés pour certains voyageurs

Hépatite A : le vaccin est administré en deux doses, à six mois d'intervalle. Il est efficace à presque 100 pourcent. L'OMS préconise d'intégrer le vaccin contre l'hépatite A dans le calendrier national de vaccinations pour les enfants âgés d'un an ou plus.

Hépatite B : l'OMS préconise que tous les nourrissons reçoivent la première dose dès que possible après la naissance (de préférence dans les 24 heures suivant l'accouchement). Cette première dose devra être complétée par deux ou trois autres du même type afin de terminer la série primaire. Les doses de rappel ne sont pas recommandées à tout âge.

Encéphalite japonaise : l'encéphalite japonaise présente un risque essentiellement en zones rurales. Afin de déterminer si un vaccin contre l'encéphalite japonaise est nécessaire, consultez votre médecin au moins six mois avant votre départ. Le vaccin est administré en deux doses à quatre semaines d'intervalle. La dernière injection doit être effectuée au moins dix jours avant le départ vers une zone d'endémie.

Rage : la vaccination préexposition est conseillée pour les voyageurs se rendant dans des zones reculées et susceptibles d'être exposées à la rage (cf. régions ou environnements où la présence d'animaux errants - chiens, chats -, de chauves-souris et autres mammifères susceptibles d'être porteurs est avérée). Le vaccin est administré en trois doses sur une période de trois ou quatre semaines. La prophylaxie post-exposition est également disponible et doit être administrée dès que la personne a été exposée à un animal susceptible d'être porteur de la rage.

Last update: avril 5, 2019

Risques naturels

Very high

La mousson – et son lot d’inondations - s’étire de novembre à mars.

Last update: avril 5, 2019

Transport

Low

Les axes routiers sont généralement en bon état ; les conditions de circulation convenables.

Quant aux transports aériens,  si la maintenance des appareils de la compagnie aérienne nationale (Royal Brunei Airlines) n'appelle pas de remarque particulière, les visiteurs partant à la découverte du sultanat noteront que l'aéroport de Bandar Seri Begawan est desservi depuis Manille (Philippines) par la compagnie aérienne Cebu Pacific, laquelle figure parmi les transporteurs aériens faisant l'objet d'une interdiction d'exploitation dans l'Union Européenne (liste noire) ; il est dès lors suggéré d'éviter de voyager en direction du Brunei avec cette compagnie aérienne.

Last update: avril 5, 2019

Informations pratiques

Climat

Le climat est chaud et humide toute l'année. Les températures sont agréables (23° à 32°C). La saison des pluies commence en septembre et se termine en janvier. La période sèche (moins pluvieuse) s'étend de février à avril.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 673
Police: 993
Pompiers: 995
Ambulances: 991

Electricité

Voltage: 240 V ~ 50 Hz

Prises:

Last update: avril 5, 2019