Retour

Rapports de pays

Brunei Darussalam Rapport de pays

Survol

INTRODUCTION

Les voyageurs noteront que le petit (440 000 habitants ; situé sur l'île de Bornéo, que se partagent également la Malaisie et l'Indonésie...) mais prospère (abondantes ressources gazières) Sultanat de Brunei est un pays musulman aux règles strictes ; la consommation d'alcool y est notamment interdite et il est conseillé de s'habiller de manière conservatrice. Le visiteur étranger évitera de porter des vêtements jaunes, couleur réservée au Sultan et de critiquer publiquement Sa Majesté Haji Hassanal Bolkiah Mu'izzadin Waddaulah ou les autres membres de la famille royale.

POLITIQUE

Le sultanat du Brunei est une monarchie absolue de droit divin, d'origine malaise et fondée sur l'islam. Le sultan, Haji Hassanal Bolkiah, est tout à la fois chef de l'Etat, 1er ministre, ministre des Finances et de la Défense, ministre des Affaires étrangères et du Commerce..., concentrant la totalité des prérogatives régaliennes.

Nonobstant cette architecture du pouvoir somme toute assez insolite et anachronique en cette seconde décennie du XXIe siècle, depuis son indépendance (1984), le sultanat fait preuve d'une remarquable stabilité politique.

Le Brunei dispose, après Singapour, du second revenu moyen par habitant d'Asie du Sud-Est, grâce à son sous-sol riche en pétrole et en gaz naturel (98 % des exportations ; 92 % des recettes budgétaires). Conséquence de la chute du prix du baril, le Sultanat a vu ses comptes extérieurs se dégrader sensiblement.

Le Brunei entretient des relations privilégiées avec ses partenaires de l'ASEAN, plus spécialement la Malaisie et Singapour. Les rapports avec la Chine (1er investisseur, 2ème fournisseur) se consolident progressivement, tandis que le sultanat s'emploie à développer ses relations avec les Etats-Unis.

SÉCURITÉ

Les risques d’agression sont mineurs ; cependant, la menace d’attentats terroristes en Asie du Sud-Est impose de rester prudent, en particulier dans les lieux publics, les commerces et les endroits touristiques.

Le Royaume Uni maintient au Brunei 2 000 Gurkhas assurant la sécurité personnelle du sultan et des précieux champs pétrolifères.

SANTÉ

Si les installations hospitalières sont relativement convenables pour des premiers soins, les interventions plus poussées nécessiteront de préférence un traitement à l’étranger, à Bangkok ou Singapour.

Des cas de dengue et de fièvre aphteuse sont recensés régulièrement. Le sultanat est touché par le virus Zika, maladie transmise par les piqûres de moustiques de type Aedes.

Le brûlis pratiqué dans l'Indonésie voisine (Bornéo) engendre régulièrement une augmentation de la pollution, laquelle atteint alors des niveaux dangereux pour la santé ; c'est notamment le cas en été et en août chaque année.

RISQUES NATURELS

La mousson – et son lot d’inondations - s’étire de novembre à mars.

TRANSPORTS

Les axes routiers sont généralement en bon état ; les conditions de circulation convenables.

Quant aux transports aériens,  si la maintenance des appareils de la compagnie aérienne nationale (Royal Brunei Airlines) n'appelle pas de remarque particulière, les visiteurs partant à la découverte du sultanat noteront que l'aéroport de Bandar Seri Begawan est desservi depuis Manille (Philippines) par la compagnie aérienne Cebu Pacific, laquelle figure parmi les transporteurs aériens faisant l'objet d'une interdiction d'exploitation dans l'Union Européenne (liste noire) ; il est dès lors suggéré d'éviter de voyager en direction du Brunei avec cette compagnie aérienne.

DIVERS

En général, au-delà d'une durée de 30 jours, un visa est exigé des visiteurs étrangers.

Ainsi que le notent les chancelleries occidentales à l'adresse de leurs ressortissants, il est conseillé d'observer la plus grande retenue lors des séjours dans ce sultanat du sud-est asiatique, nombre d'attitudes et de comportements habituels pour des Occidentaux étant susceptibles de donner lieu à de sévères sanctions pénales.

Dans ce registre sensible, relevons encore que le sultanat applique des éléments de la charia (loi coranique), en matière familiale notamment. Depuis avril 2014, les autorités ont étendu la sphère d'application du droit musulman aux châtiments sanglants tels que la flagellation, l'amputation et la lapidation.

Climat

Le climat est chaud et humide toute l'année. Les températures sont agréables (23° à 32°C). La saison des pluies commence en septembre et se termine en janvier. La période sèche (moins pluvieuse) s'étend de février à avril.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 673 Police: 993 Pompiers: 995 Ambulances: 991

Electricité

Voltage: 240 V ~ 50 Hz

Prises: