Retour

Rapports de pays

Bulgarie Rapport de pays

Survol

INTRODUCTION

Pour un voyageur étranger, la préparation d'un séjour en Bulgarie, pays d'Europe Centrale politiquement stable et globalement sûr (6,9 millions d'habitants), ne prendra pas trop de temps du fait d'un environnement général présentant in fine peu de carences rédhibitoires. Ce panorama favorable a toutefois été récemment quelque peu écorné.

RÉGIONS A EVITER

La plupart des autorités occidentales recommandent à leurs ressortissants d'être aussi vigilants en Bulgarie que dans les autres pays européens. Les voyageurs doivent également anticiper de possibles perturbations ou retards aux passages frontaliers avec la Grèce.

CRIMINALITÉ

Bien que le niveau de criminalité soit généralement faible dans l'ensemble du pays, il est recommandé de ne pas circuler à pied en dehors du centre-ville dans les zones urbaines. La petite délinquance est généralement plus élevée à proximité de la gare de Sofia. Le risque est également plus important à Slantchev Briag (Sunny Beach) en raison du nombre de cambriolages dans les chambres d'hôtel, du nombre de vols et du comportement menaçant des chauffeurs de taxi dans cette zone.

La prostitution est répandue à Bourgas et à Slantchev Briag. Les touristes sont souvent victimes de pickpockets et d'attaques. Les discothèques et autres établissements nocturnes ont tendance à augmenter leurs tarifs pour les ressortissants étrangers. Cette pratique est également commune à Bansko, Borovets et Sunny Beach. Par le passé, des personnes ont été violement menacées lorsqu'elles n'avaient pas les moyens de payer la somme exigée.

La délinquance financière est également répandue en Bulgarie avec un nombre important de fraudes à la carte bleue et aux guichets automatiques. Il est recommandé d'être vigilant en cas de retrait d'argent : utilisez les guichets automatiques situés dans les banques et les centres commerciaux ; ne changez l'argent que dans les institutions bancaires et comptoirs de change de renommée internationale. Le nombre d'incidents de vols à la tire a diminué de 12,5 % de 2014 à 2015.

Des cas de vols et fraudes aux distributeurs ont été signalés près des aéroports de Sofia, Plovdiv, Burgas et Varna. Il est recommandé de rester vigilant.

Les nouveaux modèles de voiture et véhicules utilitaires de sport font souvent l'objet de vol. En 2015, environ 60 % des voitures volées provenaient de Sofia. Soyez donc attentifs lors des déplacements en Bulgarie avec votre propre voiture.

Les cambriolages sont fréquemment signalés. Ils se produisent majoritairement la nuit.

Il n'est pas rare de voir des individus se tenir près des voitures de luxe. Il s'agit souvent de gardes de sécurité de personnes connues et d'hommes d'affaires. Généralement armés, ils peuvent être agressifs voire parfois violents. Éloignez-vous d'eux, évitez tout contact visuel et ne répondez pas aux provocations.

Des incidents à caractère xénophobe au détriment de voyageurs sont de temps en temps signalés.

Des actes de violence liés aux réseaux criminels peuvent également survenir (7 août 2008, deux attentats à l'explosif à Varna ; 7 septembre 2008, explosions dans deux night clubs de Sofia), sans pour autant viser des ressortissants étrangers.

TERRORISME

Si le risque terroriste est faible en Bulgarie, il n'est pas inexistant.

En 2012, six ressortissants israéliens avaient péri un attentat terroriste à l'aéroport de Bourgas. En 2015, plus de 300 fausses alertes mentionnant des engins explosifs dans les écoles, centres commerciaux et aéroports ont été recensées par le ministère de l'Intérieur.

La Bulgarie a récemment érigé un mur à sa frontière avec la Turquie dans le but de limiter le flux d'immigrés illégaux et de lutter contre la possible présence de combattants djihadistes venant d'Irak ou de Syrie.

RISQUE SOCIAL

Les rassemblements et les manifestations sont fréquents. Les partis politiques, organisations ou groupements d'individus protestent régulièrement. Des factions ultranationalistes recrutent également des supporters de clubs de football locaux pour prendre part aux manifestations qui bien souvent se déroulent dans la violence. Il est généralement difficile de distinguer ces individus des membres de force de l'ordre, des groupes d'opposition et des spectateurs. La plupart des groupes néo-nazis et d'extrême droite sont liés à des clubs de football et n'hésitent pas à afficher leur affiliation politique pendant les matchs ; les scènes de violence sont fréquentes pendant les rencontres sportives.

D'importantes émeutes à caractère politique et social ont eu lieu dans le pays en 2013 et 2014. Les partisans de l'opposition avaient organisé des manifestations quasi quotidiennes dans les rues de la capitale Sofia (cf. juillet 2013) et dans d'autres villes (Plovdiv, Burgas, Sliven, Blagoevgrad, Yambol) pour exprimer leur désapprobation quant au choix des membres du cabinet du Premier ministre Oresharski, au pouvoir depuis mai 2013. Les manifestations avaient duré jusqu'en juillet 2014, date à laquelle Oresharski avait finalement présenté la démission de son cabinet, un an seulement après son élection. En février 2015, de nombreuses manifestations pacifiques ont été menées. Quelques mois plus tard, en novembre, la police avait manifesté contre une diminution d'avantages liés à leur statut.

POLITIQUE

Le président sortant Rosen Plevneliev (parti communiste bulgare) a annoncé en mai 2016 qu'il ne se représenterait pas aux élections du 6 novembres 2016. Celles-ci ont consacré la victoire de Roumen Radev, candidat indépendant soutenu par l'Alternative pour la renaissance bulgare et le Parti socialiste. Roumen Radev avait par ailleurs rejeté tout projet de coalition de gauche pour les élections présidentielles.

Un référendum portant sur la réforme du système électoral et du financement des partis s'est également tenu le 6 novembre. L'absence de quorum en raison du faible taux de participation a entraîné le transfert du débat à l'Assemblée nationale.

RISQUES NATURELS

La Bulgarie est située dans une zone d'activité sismique. En mai 2014, un important séisme (6,9 sur l'échelle de Richter) avait eu lieu sous la mer Égée et fut ressenti dans l'ensemble du pays (environ 300 blessés dans la Turquie voisine). En 2015, un séisme de magnitude 4,2 avait touché la région de Sliven ; un autre (magnitude 3,8 la côte de la mer Noire).

Le pays doit également faire face à l'occasion à de difficiles conditions météorologiques. Pendant l'hiver, les tempêtes de neige peuvent fortement perturber les déplacements et entraîner des coupures de courant.

Des inondations surviennent généralement au printemps et en hiver. Le manque d'infrastructures dans les petites villes et villages rend ces zones plus vulnérables au phénomène. En février 2015, lors d'inondations causées par la neige fondante et les fortes pluies qui avaient augmenté les niveaux d'eau dans les rivières, deux personnes avaient péri et la circulation routière avait été fortement perturbée. La neige fondante et les fortes pluies tendent à augmenter le niveau de l'eau dans les réservoirs et rivières, causant des inondations. En juin 2014, des inondations soudaines et des glissements de boue provoqués par le débordement des eaux avaient fait une douzaine de victimes à Varna. Pour connaître en temps réel les conditions météorologiques, il est conseillé de consulter le site de l'Institut National de météorologie et hydrologie.

Les feux de forêts sont fréquents dans les zones de montagne pendant l'été et particulièrement à Sofia, Haskovo, Sliven, Yambol et Tazgrad. Par ailleurs, les fortes chaleurs l'été peuvent causer des perturbations dans les transports ainsi que des complications de santé pour de nombreux habitants. Fin juillet 2014, les températures avaient atteint 37°C (100°F).

SANTÉ

Le niveau des infrastructures et prestations médicales n'atteint pas encore celui de ses voisins occidentaux de l'Union Européenne. Il est conseillé de souscrire à une assurance médicale avant le départ et de s'assurer qu'elle couvre les frais de rapatriement.

On a pu observer des cas de rage animale dans le pays. La principale mesure de prévention contre la rage est d'éviter tout contact avec les animaux domestiques et sauvages (morsures, griffures, léchage). Si vous êtes griffé ou mordu, il est impératif de consulter un médecin dans les plus brefs délais.

Les maladies diarrhéiques sont fréquentes. Afin de réduire le risque de contracter une maladie transmise par l'eau ou les aliments, évitez de boire de l'eau du robinet ou des boissons avec de la glace. Evitez les aliments insuffisamment cuits, tout particulièrement les viandes et les fruits de mer, ainsi que tout autre aliment ne pouvant être convenablement cuit, épluché, ou purifié (par exemple, les glaces, les baies, etc.). Munissez-vous de médicaments anti-diarrhéiques et lavez-vous les mains avant chaque repas.

Le risque de contracter la grippe existe dans tous les pays européens, y compris en Bulgarie. La grippe est un virus contagieux qui se propage rapidement d'humain à humain. Les symptômes comprennent une forte fièvre, des douleurs musculaires, maux de tête et des problèmes respiratoires. Les jeunes enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes, les personnes en surpoids et celles souffrant de maladies chroniques sont particulièrement vulnérables. Afin de limiter les risques de contamination, il importe de se laver fréquemment et soigneusement les mains.

La tuberculose (TB) demeure un réel problème de santé.

La Bulgarie est l'un des pays européens les plus pollués, la qualité de l'air y étant très mauvaise, en ce qu'il contient des particules fines, mais aussi un fort taux de monoxyde de carbone et de dioxyde de souffre. Le niveau de particules est particulièrement alarmant à Pernik, Plovdiv, Pleven et Dobritch. Le taux de particules fines n'est en général élevé que deux semaines par an à Paris et à Stuttgart, contre environ 180 jours par an à Pernik.

TRANSPORTS

Enfin, le réseau routier est dans un état médiocre. Mises à part les principales autoroutes rénovées ces dernières années, la majeure partie du réseau routier bulgare demeure sous-développée. Les routes secondaires sont très mal entretenues. Les projets actuels de construction et d'innovation provoquent d'importants embouteillages, ainsi que des accidents réguliers. Les feux de circulation clignotent souvent en orange la nuit, ce qui contribue au nombre d'accidents en ne déterminant pas de priorité claire.

La Bulgarie a un fort taux de mortalité routière. Environ dix individus par 100 000 habitants ont été tués sur les routes en 2015.

De faux contrôles de sécurité sont régulièrement signalés. Soyez prudents et vigilants ; les véhicules des forces de police sont des Opel Astras ornées d'insignes spécifiques. Il est illégal qu'un agent de police exige que vous payiez une amende sur place en espèces en Bulgarie ; il s'agit d'un cas d'extorsion. Si vous êtes arrêté à un contrôle de sécurité, demandez un reçu et notez le nom de l'officier.

Les bus assurant la liaison entre les différentes villes sont fréquents et relativement ponctuels. Le métro de Sofia est moderne et considéré comme plutôt sûr.

Il est conseillé de n'utiliser que des compagnies de taxis officielles, comprenant OK Supertrains à Sofia, Trans Taxi à Varna, et Eko Taxi à Bourgas. Une fois arrivé, si le trajet depuis l'aéroport n'a pas été organisé, il est recommandé de commander un taxi aux bureaux de ces dites compagnies, présentes dans l'aéroport, plutôt que de héler un taxi directement.

Le transport aérien est fiable ; la compagnie aérienne nationale, Bulgaria Air, se conforme aux normes de sécurité préconisées par l'Organisation de l'Aviation Civile. De stricts contrôles de sécurité ont été mis en place depuis l'attentat terroriste à l'aéroport de Burgas en juillet 2012. Présentez-vous à l'aéroport au moins deux heures avant le décollage.

LÉGISLATION LOCALE

Alors que le pays est membre de l'Union européenne depuis 2007, il n'a toujours pas rejoint l'espace sans contrôle et sans visa de la zone Schengen. La Bulgarie, tout comme la Roumanie voisine, a vu son admission repoussée en raison de progrès insuffisants dans sa lutte contre la corruption.

Évitez de prendre des photographies de zones jugées sensibles, comme les bâtiments gouvernementaux et les infrastructures militaires.

Masquer son visage dans les lieux publics est illégal en Bulgarie. Le port de la burqa, ou de tout autre objet masquant le visage de son porteur, est interdit dans les bâtiments gouvernementaux, dans les rues, les parcs, les restaurants, les magasins, ainsi que dans les transports en commun.

Climat

Le climat est continental et variable selon l'altitude. Les hivers sont rigoureux et enneigés, avec de fréquentes chutes de neige en montagne jusqu'en mai. Les étés sont chauds et secs avec parfois des orages en soirée. Les pluies sont concentrées au printemps et à l'automne.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 359 Police: 166 SAMU: 150

Electricité

Voltage: 230 V ~ 50 Hz

Prises: