Retour

Rapports de pays

Chine Rapport de pays

Content provided by
IHS Markit Logo

Risk Level

Low
Moderate
Elevated
High
Very High
Severe
Extreme

Survol

Sommaire exécutif

Le nouveau coronavirus aura un effet négatif plus important sur l'économie mondiale que l'épidémie de SRAS en 2003. La Chine est aujourd'hui la deuxième économie du monde, avec 16,3 % du PIB mondial, et tout ralentissement de l'économie chinoise a un effet important au niveau mondial. Si les mesures de confinement actuelles en Chine restent en place jusqu'à la fin février et sont progressivement levées à partir de mars, l'impact économique qui en résultera se concentrera sur le premier semestre 2020. Malgré le ralentissement de l'économie et les protestations continues dans la région administrative spéciale de Hong Kong, rien n'indique que l'autorité du président Xi Jinping ait été sensiblement affaiblie. Le gouvernement central devrait faire preuve d'assurance dans les négociations commerciales avec les États-Unis, mais il veillera à éviter l'escalade des mesures réglementaires de rétorsion. Les prochaines priorités politiques de la Chine - qui devraient être confirmées lors des "deux réunions" au cours du premier semestre 2020 - devraient mettre l'accent sur le maintien de la stabilité, notamment les plans visant à améliorer l'environnement des petites et moyennes entreprises, l'expansion budgétaire et une politique monétaire prudente.Les politiques monétaires et fiscales ont été assouplies pour compenser le ralentissement de la croissance économique. Le ratio de réserves obligatoires des banques a été réduit, le financement "non traditionnel" est revenu, le quota d'émission de dette des collectivités locales a augmenté, et les taux de la taxe sur le revenu des personnes physiques et de la taxe sur la valeur ajoutée ont été abaissés. Le stimulus devrait stabiliser la croissance économique à court terme. Si de nouveaux chocs apparaissent, tels qu'une nouvelle escalade de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine ou une forte correction du secteur immobilier, le gouvernement recalibrera les mesures de relance pour stabiliser la croissance économique. Parallèlement, pour réduire la dépendance vis-à-vis des marchés américain et européen, les responsables chinois ont intensifié le lobbying en faveur d'accords commerciaux tels que le partenariat économique régional global dirigé par l'ANASE. Les investissements dans le cadre de l'initiative "Belt and Road" se poursuivront, mais à un rythme plus lent en raison des préoccupations croissantes des pays hôtes concernant la dette, la participation locale et les services publics.
Last update: février 11, 2020

Perspectives opérationnelles

Les investissements publics visant à accroître la connectivité dans tout le pays, y compris les chemins de fer, les autoroutes et les télécommunications, se poursuivront probablement. Les niveaux de pénétration de la téléphonie mobile et de l'internet sont élevés, se rapprochant des niveaux du monde développé dans les grandes villes, avec un déploiement imminent de la connectivité 5G de prochaine génération dans les grandes villes. Bien que le gouvernement central ait donné des signaux forts d'intention de réduire les barrières non tarifaires et la réglementation à l'égard des entreprises étrangères, la mise en œuvre sera probablement lente et dépendra d'une relation américano-chinoise favorable. Les entreprises étrangères - en particulier les entreprises américaines - qui vendent directement aux consommateurs chinois continuent à être confrontées à des risques de discrimination réglementaire et à des enquêtes antitrust dans les perspectives d'un an.

Last update: mars 20, 2020

Terrorisme

Moderate

En raison d'une forte présence de sécurité dans les régions à haut risque, la probabilité d'attentats terroristes en Chine est généralement très faible. Les risques sont principalement limités à la région autonome ouïgoure du Xinjiang. Les "conflits quotidiens" en cours, impliquant une discrimination et un traitement inégal présumés de la part de la population majoritaire Han, les mesures "anti-halal" généralisées et l'approche dure continue du gouvernement local, peuvent potentiellement exacerber les griefs de la communauté musulmane ethnique minoritaire au-delà des minorités ouïgoures. Les attaques isolées des militants ouïgours viseront les fonctionnaires du gouvernement et la police avec des couteaux et, tout au plus, des engins explosifs improvisés (EEI) rudimentaires dans les régions d'Aksu, de Hotan et de Kashgar, dans le Xinjiang.

Last update: février 25, 2020

Criminalité

Les risques de cybercriminalité et de vol sont accrus, en particulier pour les entreprises engagées dans des industries de haute technologie ou dans des domaines pertinents pour la transformation industrielle à long terme de la Chine. Dans les grandes villes de niveau 1 ou 2, les ressortissants étrangers sont peu exposés à des crimes tels que l'enlèvement, l'extorsion et le meurtre. L'expérience passée montre qu'il y a peu de chances que les gangs locaux qui se livrent à des enlèvements et à des extorsions ciblent principalement les entreprises nationales. En attendant, l'imposition progressive de mesures de protection contre le blanchiment d'argent est risquée pour les entreprises étrangères qui cherchent à se développer dans le secteur financier et bancaire chinois.

Last update: février 25, 2020

Risques de guerre

La poursuite des revendications de la Chine dans les mers du Sud et de l'Est de la Chine et la construction d'installations militaires vont probablement s'accélérer dans un contexte de concurrence stratégique avec les États-Unis. Bien qu'IHS Markit ne s'attende pas à une escalade militaire significative, les harcèlements navals occasionnels et les risques d'escalade involontaire des confrontations militaires vont probablement augmenter, en particulier entre la Chine et le Vietnam, qui sont devenus de plus en plus francs sur la présence chinoise dans les eaux contestées. Les relations entre la Chine et Taiwan après la réélection du Parti démocrate progressiste sortant continueront à se détériorer alors que Pékin continue à augmenter la pression diplomatique contre Taiwan ; un conflit militaire ouvert reste peu probable, mais le risque d'escalade involontaire est plus élevé.

Last update: février 25, 2020

Stabilité sociale

Elevated

L'acquisition de terres sans l'engagement total des acteurs locaux fait de plus en plus l'objet de protestations, notamment dans les provinces importantes sur le plan commercial comme le Guangdong, le Fujian, le Zhejiang, le Jiangsu, le Shandong et le Sichuan. Étant donné que le gouvernement prend des mesures pour atténuer la répétition des protestations violentes en rendant les responsables du parti plus responsables de la protection de l'environnement, les futures protestations seront probablement moins fréquentes, moins localisées et moins violentes. Les risques de manifestations, principalement sous forme de marches et de blocus, resteront élevés en ce qui concerne la construction de grandes infrastructures, l'énergie nucléaire, l'exploitation minière, ainsi que le pétrole et le gaz, mais des perturbations importantes sont peu probables en raison de la forte présence de sécurité autour de ces actifs.

Last update: février 25, 2020

Risques pour la santé

Very high

Vaccins exigés à l'entrée

Fièvre jaune : il n'y a pas de risque de contracter la fièvre jaune en Chine. Cependant, un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé des voyageurs en provenance d'un pays où le risque de transmission de la maladie existe. Une seule dose du vaccin suffit pour conférer une protection à vie contre la maladie.

Vaccins recommandés pour tout voyageur

Vaccins de routine : vérifiez auprès de votre médecin que vos vaccins de routine - à savoir les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la polio, la tuberculose, la grippe, la rougeole, les oreillons, la coqueluche, la rubéole et la varicelle - sont à jour.   

Vaccins recommandés pour la plupart des voyageurs

Hépatite A : le vaccin est administré en deux doses, à six mois d'intervalle. Il est efficace à presque 100 pourcent. L'OMS préconise d'intégrer le vaccin contre l'hépatite A dans le calendrier national de vaccinations pour les enfants âgés d'un an ou plus.

Typhoïde : le vaccin contre la typhoïde peut être administré par injection (en une seule dose) ou par voie orale (quatre doses). Le vaccin est efficace à 50-80 pourcent ; aussi, il convient de prendre toutes les précautions hygiéniques nécessaires lors d'un déplacement dans une zone à risque (cf. ne boire que de l'eau en bouteille, éviter les aliments insuffisamment cuits, se laver les mains régulièrement, etc.). Le vaccin injectable peut être administré dès l'âge de deux ans (six ans pour le vaccin oral).

Vaccins recommandés pour certains voyageurs

Hépatite B : l'OMS préconise que tous les nourrissons reçoivent la première dose dès que possible après la naissance (de préférence dans les 24 heures suivant l'accouchement). Cette première dose devra être complétée par deux ou trois autres du même type afin de terminer la série primaire. Les doses de rappel ne sont pas recommandées à tout âge.

Encéphalite japonaise : l'encéphalite japonaise présente un risque essentiellement en zones rurales. Afin de déterminer si un vaccin contre l'encéphalite japonaise est nécessaire, consultez votre médecin au moins six mois avant votre départ. Le vaccin est administré en deux doses à quatre semaines d'intervalle. La dernière injection doit être effectuée au moins dix jours avant le départ vers une zone d'endémie.

Rage : la vaccination préexposition est conseillée pour les voyageurs se rendant dans des zones reculées et susceptibles d'être exposées à la rage (cf. régions ou environnements où la présence d'animaux errants - chiens, chats -, de chauves-souris et autres mammifères susceptibles d'être porteurs est avérée). Le vaccin est administré en trois doses sur une période de trois ou quatre semaines. La prophylaxie post-exposition est également disponible et doit être administrée dès que la personne a été exposée à un animal susceptible d'être porteur de la rage.

Last update: avril 5, 2019

Risques naturels

Severe

A relatively high risk of various natural disasters threaten certain parts of this vast country. Seismic activity is particularly common northwest of the Beijing, along the border between Shanxi and Hebei provinces, and in the autonomous regions of Interior Mongolia and Tibet. On May 12, 2008, an earthquake with a magnitude of 7.8 hit Sichuan province (center-west), causing more than 80,000 deaths and significant damage to infrastructure. Over the past ten years, China has experienced nine earthquakes with magnitudes at or above 7.6 on the Richter scale. Additionally, coastal areas can be hit with tsunamis triggered by earthquakes.

Heat waves are regular occurrences in the summer months; temperatures higher than 40°C (104°F) are often recorded in the cities of Shanghai and Chongqing, as well as in Zhejiang, Jiangsu, Anhui, Hunan, Jiangxi, and Fujian provinces.

Last update: avril 5, 2019

Transport

Moderate

Starting February 2017, foreigners entering China could be subject to fingerprinting upon arrival. This measure will be put in place progressively at international ports and airports for international travelers between the ages of 14 and 70.

Security and travel conditions in the autonomous region of Tibet can deteriorate quickly due to protests and ensuing repression by security forces. Additionally, the issuance of visas required for travel to Tibet, where tensions are currently high (nearly 150 cases of self-immolation have been reported in recent years), is often restricted and may even temporarily suspended by the authorities, generally without warning.

A number of Western governments advise against travel to Xinjiang (formerly East Turkestan), a region strictly controlled by security forces.

It should be noted that since January 1, 2013, citizens of 45 countries can obtain a 72-hour transit visa in Beijing (at the airport) as well as in Shanghai (at Hongqiao and Pudong airports). These visas can also be obtained in Canton (Baiyun Airport) as of August 1, 2013, in Chengdu (Shuangliu Airport) as of September 1, 2013, in Shenyang and Dalian (Liaoning province, Taoxian and Zhoushuizi airports) as of January 1, 2014, at Guilin (Liang Jiang airport) since July 28, 2014, at Kunming (Changshui airport) since October 1, 2014, at Hangzhou (Xiaoshan airport) since October 20, 2014, and at Harbin (Taiping airport) since August 1, 2015.

This benefit is reserved for passengers who are traveling to a third country via China. In order to benefit from the measure, passengers must have a valid ticket for a third country, and, if applicable, a visa for this third country. Furthermore, when traveling to their third country destination, passengers must depart from the same Chinese airport they arrived at and do so within 72 hours of arriving.

Last update: avril 5, 2019

Informations pratiques

Climat

Dans le nord-est, le climat est continental : les hivers (novembre à avril) sont très froids et secs, les étés sont très chauds et humides. Les précipitations sont quotidiennes en juillet et en août. Des tempêtes de sable peuvent se produire à la mi-avril à Pékin.

Le nord-ouest est aride avec des hivers froids et secs et des étés caniculaires et secs.

Le sud connaît un climat tropical. La saison des pluies s'étend de juin à septembre. Les hivers sont doux et humides, les étés sont chauds et pluvieux, avec une atmosphère souvent étouffante.

Dans le centre, les hivers sont froids et les étés très chauds, voire caniculaires et pluvieux, avec une humidité très importante. Les précipitations sont concentrées entre juin à septembre.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 86
Police: 110
Premiers secours: 120

Electricité

Voltage: 220 V ~ 50 Hz

Prises:

Last update: avril 5, 2019