Retour

Rapports de pays

Cuba Rapport de pays

Survol

INTRODUCTION

La majorité des déplacements et séjours dans cette grande île des Caraïbes (11,8 millions d'habitants) se déroulent dans des conditions de quiétude et sécurité globalement satisfaisantes.

CRIMINALITÉ

Dans un registre sécuritaire, on note une légère recrudescence de la petite délinquance et des vols à l'arraché parfois violents dans les lieux touristiques de la capitale, notamment dans la Vieille Havane et sur le Malecon, ainsi qu'à Santiago de Cuba. Prenez des précautions de base pendant la journée (en particulier dans les transports en commun et dans les zones touristiques) et évitez de vous promener après la tombée de la nuit dans le centre de La Havane. Soyez vigilant lors de l'utilisation de téléphones portables et ordinateurs portables, des objets particulièrement convoités par les voleurs en raison de leur rareté dans le pays. Le vol de bagages enregistrés dans les aéroports est également relativement fréquent ; dans la mesure du possible, emballez les objets de valeur dans des sacs à main et verrouillez ou emballez vos valises avec du film plastique.

La criminalité violente reste relativement rare à Cuba, particulièrement dans les zones touristiques.

Les voyageurs sont néanmoins invités à faire attention à leur carte bancaire, aucun code n'étant requis pour utiliser une carte de crédit (fraude).

Méfiez-vous des individus offrant d'échanger de l'argent dans la rue. La pratique est illégale et les touristes sont souvent dupés en acceptant des pesos non convertibles, que les visiteurs étrangers ne peuvent pas utiliser (voir la section RISQUE FINANCIER).

RISQUE SOCIAL

Des « élections » législatives ont été organisées le 11 mars 2018. Avec un système de parti unique, où les candidats pré-approuvés ne souffrent aucune opposition, le résultat des élections n’entraînent pas de troubles sociaux.

Le décès de Fidel Castro (novembre 2016) a rendu les perspectives politiques cubaines incertaines sur le moyen-terme. Depuis qu'il a cédé le pouvoir à son frère Raúl en 2006, de nombreuses réformes ont été introduites, concernant notamment la libéralisation économique. Le nouveau président Miguel Díaz-Canel, nommé par l'Assemblée Nationale, est entré en fonction le 19 avril 2018. Cependant, Raúl Castro resterait à la tête du Parti Communiste jusqu'à 2021 et d'importants réformes ne sont pas attendue à court-terme.

Les manifestations sont illégales et rapidement dispersées par la police. Toutes manifestation doit être évitée en raison du risque de violence et d'arrestations.

RISQUES NATURELS

La situation géographique de cet État le prédispose aux ouragans (du 1er juin au 30 novembre). L'ouragan Sandy en octobre 2012 avait causé d'importants dégâts aux habitations, tué 11 personnes et provoqué le déplacement de plus 300 000 individus. D'importants dommages ont été causés lors du passage de l'ouragan Matthew début octobre 2016, dans les provinces orientales de Guantánamo, Santiago de Cuba, et Holguín (cf. routes emportées par les eaux, lignes électriques détruites et habitations détruites). Malgré l'intensité de la tempête, aucune victime n'avait été signalée, en grande partie grâce aux mesures de prévention strictes et aux évacuations massives obligatoires.

Les séismes (de faible intensité) sont fréquents dans l'Est, mais occasionnent généralement peu de dégâts matériels majeurs et de fort rares victimes.

SANTÉ

Les voyageurs découvrant Cuba auront à l'esprit que les pharmacies sont souvent en rupture de stocks. Depuis 2010, une assurance médicale est exigée par les autorités pour les voyageurs. Dans le cas où une hospitalisation serait nécessaire, les voyageurs seront traités dans les sections « internationales ».   

Des cas de choléra sont périodiquement recensés, y compris à la Havane et dans la province de Santiago de Cuba ; le risque de contracter cette maladie et d'autres maladies diarrhéiques est particulièrement élevé dans les aires urbaines pauvres et dans les petits villages de l'intérieur. Il est en conséquence conseillé de ne boire que de l'eau en bouteille ou décontaminée, de se laver les mains régulièrement et de ne consommer que de la nourriture cuite.

De plus, certaines maladies transmises par des moustiques sont présentes, notamment la dengue. Quelques cas du virus Zika ont également été signalés, mais le risque de contracter la maladie reste faible. Les voyageurs entrant dans le pays avec des symptômes de maladies infectieuses, y compris Zika, pourraient être mis en quarantaine pendant une dizaine de jours.

Pour se protéger des maladies transmises par les moustiques, il est préconisé de se prémunir contre les piqûres (utiliser du répulsif, dormir sous une moustiquaire, éviter les eaux stagnantes, porter des vêtements aux manches longues et des pantalons, etc.).

TRANSPORTS

Les conditions de circulation - y compris sur la route reliant le centre de La Havane à l'aéroport international José Martí (HAV) - sont loin d'être idéales ; les véhicules (idem pour les voitures de location) sont souvent en mauvais état, responsables d'un volume important d'accidents de la route. Les axes secondaires sont généralement mal entretenus, nécessitant parfois l'utilisation d'un véhicule tout-terrain. Si vous êtes impliqué dans un accident, vous n'êtes autorisé à quitter le pays que lorsque le cas est résolu (administrativement, pénalement). Pour ces raisons, il est conseillé d'éviter de conduire après la tombée de la nuit en dehors des zones urbaines et d'avoir, si possible, recours aux services d'un chauffeur agrée. En outre, les stations-service sont souvent rares dans les zones rurales, parfois espacées jusqu'à 100 km (60 mi) les unes des autres.

Pour des raisons de sécurité, ne prenez jamais de taxis privés (officieux) ni de «taxis de coco» à trois roues. Vérifiez que le taxi est immatriculé (taxi radio) avant de l'emprunter, en particulier dans les aéroports. Au second semestre 2016, la hausse du prix des carburants, la baisse des salaires et la pénurie d'essence ont réduit le nombre de taxis en service, notamment à La Havane.

En ce qui concerne le transport aérien, les normes de sécurité des compagnies aériennes nationales sont bonnes et les normes internationales sont respectées. Toutefois, les retards et annulations de vols sont relativement fréquents ; les réservations de vol doivent souvent être reconfirmées plusieurs jours avant la date du voyage ; à défaut, le billet pourrait être annulé. Sur une note similaire, des vols commerciaux directs entre Cuba et les États-Unis ont été lancés pour la première fois depuis des décennies fin août 2016.

INFRASTRUCTURES

Les pénuries de carburant ont également amené les autorités à réduire les heures de bureau dans certaines industries d'État et à éteindre l'électricité ; les coupures de courant sont moins fréquentes dans les hôtels touristiques et les restaurants.

L'accès à internet est très limité dans toute l'île ; Cuba affiche un des taux les plus bas d'utilisateurs d'internet dans le monde. Les hotspots publics de Wi-Fi (payants, environ deux dollars par heure) et les cybercafés sont de plus en plus courants ; fin  2016, il n'y avait que 200 points d'accès dans le pays et les connexions internet dans les maisons privées restaient rares. Lorsqu'internet est disponible, l'accès à de nombreux sites internet reste restreint.

De plus, certains téléphones mobiles étrangers peuvent ne pas fonctionner pour les appels, les textos ou les données mobiles en raison d'un manque d'accords concernant les services d'itinérance internationale avec des opérateurs de télécommunications étrangers.

LÉGISLATION LOCALE

La consommation et le trafic de drogue sont sévèrement réprimés à Cuba, même lorsqu'il s'agit de petites quantités. Prêtez attention à tous vos bagages aussi bien à l'aéroport que sur la route.  

Veillez à ne pas prendre intentionnellement ou par mégarde des photographies d'installations militaires ou de zones réglementées.

Enfin, ayez à l'esprit que les activités et les communications des visiteurs étrangers peuvent être surveillées par les autorités cubaines tout au long du séjour, y compris dans les chambres d'hôtel. De plus, la liberté d'expression n'étant pas protégée, les locaux et les visiteurs étrangers sont invités à éviter d'exprimer toute critique à l'égard du régime.

RISQUE FINANCIER

La plupart des transactions à Cuba sont réglées en espèces. Cuba a un système de double monnaie, avec une devise pour les habitants (Peso cubain, CUP) et une seconde pour les visiteurs, le Peso convertible cubain (CUC). Les CUC ne peuvent être échangés que sur le sol cubain, donc si vous avez de l'argent supplémentaire à la fin de votre voyage, assurez-vous de l'échanger en euros avant le départ. Lors de l'échange de devises, il est préférable d'utiliser des euros plutôt que des dollars américains qui engagent des frais à hauteur de 10 % du total de la valeur échangée.

Lorsque le paiement par carte de crédit est possible, seules les cartes bancaires Visa et MasterCard et les cartes de crédit sont acceptées. La majorité des cartes émises par les banques américaines (même Visa et MasterCard) ne fonctionnent pas. Vérifiez auprès de votre banque avant le départ.

DIVERS

En janvier 2014, l'Union européenne avait décidé de lancer un processus visant à normaliser ses relations avec Cuba, gelées depuis 1996, signant un pacte en ce sens en décembre 2016. Depuis 2008, une quinzaine d’États européens - dont la France - ont signé des accords bilatéraux avec Cuba. Les relations entre les États-Unis et Cuba - gelées depuis plus de 50 ans - se sont sensiblement améliorées depuis 2015 ; les liens diplomatiques ont été restaurés entre les deux pays ; un certain nombre d'interdictions mises en place par les autorités américaines (commerce et voyages vers Cuba) ont été levées, entraînant une hausse du tourisme.

Relevons encore que l'introduction dans le pays de téléphones satellitaires, de systèmes GPS ou lecteurs de DVD est strictement réglementée. Les téléphones cellulaires, les ordinateurs et les tablettes sont autorisés, mais les options GPS doivent être désactivées.

Climat

Le climat est tropical avec une saison sèche de novembre à mai et une saison humide de juin à octobre (pluies violentes mais courtes). Il fait un peu plus chaud en été qu'en hiver (27° contre 22°C). Les pluies les plus importantes surviennent en septembre et octobre, lors de la saison des cyclones.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 53 Police: 106 Pompiers: 105

Electricité

Voltage: 110/220 V ~ 60 Hz

Prises: