Retour

Rapports de pays

Dominique Rapport de pays

Survol

INTRODUCTION

De façon générale, la grande majorité des voyages à destination de la petite île de la Dominique (74 000 habitants) se déroulent sans incidents majeurs. Cependant, l'île a été dévastée par le passage de l'ouragan Maria en septembre 2017 ; les efforts de reconstruction devraient durer plusieurs mois, voire quelques années.

RISQUES NATURELS

La Dominique, comme la plupart des îles caribéennes, est exposée aux tempêtes tropicales et aux ouragans. La saison des ouragans s'étend du 1er juin au 30 novembre, avec un pic de tempêtes typiquement observé en août et en septembre.

En septembre 2017, la Dominique a été frappée par l'ouragan Maria, une tempête de catégorie 5 (sur une échelle de 1 à 5) à l'origine  de destructions massives et de plusieurs dizaines de morts lors de son passage. Environ 90% des structures de l'île ont été endommagées ou détruites par la tempête. Le Premier ministre Roosevelt Skerrit avait déclaré un état d'urgence national après le passage de la tempête et mis en place un couvre-feu quotidien de 16:00 à 08:00 (heure locale), instauré jusqu'à ce que la situation locale retrouve quelque normalité. Les pannes d'électricité, les coupures d'eau, les problèmes de télécommunication, les perturbations des transports et les pénuries de biens essentiels pourraient se prolonger plusieurs mois supplémentaires dans certaines régions.

Pour rappel, dans les derniers jours d'août 2015, le passage de la tempête Erika avait fait 34 victimes et durement affecté les infrastructures. 

L'île, ainsi que la région des Caraïbes orientales plus généralement, est également située dans une zone sismique.

SANTÉ

Les voyageurs relèveront également que les structures hospitalières de la Dominique sont carentielles et que l'ouragan Maria a endommagé un certain nombre de centres médicaux. En cas de problème grave, une évacuation médicale pourrait être nécessaire. Ainsi, il est recommandé à tous les voyageurs de souscrire une assurance voyage et médicale (couvrant une évacuation d'urgence) avant le départ.

L'eau courante est normalement potable en Dominique. Cependant, en raison des dommages causés aux infrastructures et des inondations causées par l'ouragan Maria, il est indispensable jusqu'à nouvel ordre de ne consommer que de l'eau décontaminée ou en bouteille et d'éviter tout aliment cru, non-suffisamment cuit ou ne pouvant être désinfecté (baies, glaces, etc.).

Un certain nombre de maladies transmises par les moustiques sont présentes en Dominique, tels que la fièvre dengue et le chikungunya. Le virus du Zika peut aussi être présent. Le risque de contracter une telle maladie augmente dans les semaines et les mois suivant le passage des tempêtes tropicales et ouragans  (l'eau stagnante due aux fortes pluies et aux inondations peut servir de terrain de reproduction aux moustiques).

Enfin, la rage épizootique liée aux chauves-souris est présente en Dominique. Si vous êtes mordu, consultez un médecin le plus vite possible. Les voyageurs relèveront que les morsures de chauve-souris peuvent passer inaperçues lorsque vous dormez. Il est donc impératif de consultez un médecin si une chauve-souris est découverte dans votre chambre à coucher.

CONTEXTE SOCIO-POLITIQUE

Les prochaines élections présidentielles seront organisées en octobre 2018, suivies par des élections législatives en 2019.

De manière générale, le climat politique est stable. Les manifestations de rue sont relativement rares, bien que plusieurs manifestations aient eu lieu dans la capitale Roseau depuis février 2017.

CRIMINALITÉ

En temps normal, le pays est relativement sûr. Cependant, des incidents et crimes opportunistes sont à signaler. Les visiteurs prendront donc des précautions élémentaires de base.

Certains cas de pillage et d'autres actes illégaux étant signalés depuis le passage de l'ouragan Maria, un couvre-feu nocturne reste en vigueur (voir RISQUES NATURELS).

Une augmentation de la petite délinquance, dont se méfiera le voyageur étranger, est commune à l'occasion du carnaval (janvier/février), du festival de la musique créole (octobre) et pendant la période de Noël / Nouvel An.

TRANSPORTS

En ce qui concerne les transports, notons que les routes sont souvent en mauvais état ; en particulier les routes secondaires et tertiaires. Les conducteurs seront vigilants lors des déplacement nocturnes et en dehors des zones touristiques.

Pour des raisons de sûreté, seuls les taxis agréés sont à utiliser. Du fait que les taxis ne disposent pas de compteurs, il est conseillé de négocier un tarif avant chaque départ.

Pour pouvoir conduire en Dominique (du côté gauche de la route dans cette ancienne colonie britannique), les ressortissants étrangers doivent obtenir un permis temporaire. Nous recommandons aux visiteurs de contacter leur agence de location pour plus d'informations.

LÉGISLATION LOCALE

Les voyageurs LGBT noteront que « l'activité » homosexuelle est techniquement illégale et passible d'amendes et de peines d'emprisonnement. Ces voyageurs peuvent également faire face à des harcèlements par les locaux.

Climat

Les températures sont agréables toute l'année. La saison des pluies s'étend sur août et septembre, avec de fortes précipitations ; en-dehors de la période sèche (janvier à mai), on ne constate que des précipitations mineures. Septembre est le mois des cyclones, lesquels sont susceptibles de provoquer d'importants dégâts sur l'île.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 1 767 Police: 448 22 22 Pompiers, Ambulances: (767) 448 28 90 ou (767) 448 88 90

Electricité

Voltage: 230 V ~ 50 Hz

Prises: