Retour

Rapports de pays

Grèce Rapport de pays

Content provided by
IHS Markit Logo

Risk Level

Low
Moderate
Elevated
High
Very High
Severe
Extreme

Survol

Sommaire exécutif

Après neuf années de récession continue, le PIB de la Grèce devrait croître pour la deuxième année consécutive en 2018. Nous prévoyons que cette dynamique positive se poursuivra en 2019, la croissance étant soutenue par l'amélioration des conditions de la demande intérieure. Toutefois, l'économie grecque n'est pas assez dynamique pour générer une croissance forte et durable et nous nous attendons à ce que sa reprise soit progressive et sujette aux rechutes. La priorité du gouvernement SYRIZA restera le retour autonome de la Grèce à s'autofinancer sur les marchés internationaux après la sortie " propre " du pays en août 2018. Dans la pratique, cela nécessite la mise en œuvre d'un programme de privatisation d'ici 2021 (y compris la vente d'énergie, de pétrole et de transport) et la réalisation de réformes dans le secteur public et le marché du travail. Le gouvernement s'est également engagé à dégager des excédents budgétaires convenus (3,5 % en 2018-2012), comme l'exigent les créanciers internationaux de la Grèce dans le cadre du suivi post-bailout. Malgré des désaccords internes et de vives critiques de la part du parti d'opposition ND, le gouvernement SYRIZA devrait durer au moins jusqu'en mai/juin 2019, ce qui lui permettra d'organiser les prochaines élections législatives probablement en même temps que les élections parlementaires locales et européennes déjà prévues. Quel que soit le parti à la tête du prochain gouvernement, cependant, une surveillance stricte après le débâcle est susceptible d'assurer la continuité de la politique. Néanmoins, si la DS remporte les prochaines élections générales, il faut s'attendre à une politique plus libérale sur le plan économique. Nous estimons qu'il est très improbable que les mesures et les réformes prévues ou en cours soient abandonnées. L'austérité continue et les privatisations risquent de déclencher des mouvements sociaux tout au long de 2019, entraînant des arrêts de travail dans les services publics et bloquant et perturbant les principaux ports, routes et points de passage frontaliers. Des incidents impliquant des militants de gauche et des groupes anarchistes ciblant des entreprises occidentales et des institutions publiques avec des engins explosifs improvisés sont probables. La violence lors des manifestations antigouvernementales à Athènes et à Thessalonique est également probable, y compris l'utilisation des cocktails Molotov, les incendies criminels et le vandalisme.
Last update: mars 26, 2019

Perspectives opérationnelles

La lourdeur de la bureaucratie, la complexité des exigences juridiques, l'inefficacité des mécanismes étatiques et les niveaux élevés de corruption font de la Grèce l'un des pays de l'UE les moins performants en termes de facilité à faire des affaires, derrière plusieurs pays des Balkans occidentaux. La corruption est particulièrement persistante dans le secteur public. La résistance des syndicats, la réticence des politiciens à mettre en œuvre des mesures impopulaires et le manque de savoir-faire risquent d'entraver le progrès. Les grèves deviendront moins fréquentes, mais elles affecteront toujours les services publics (y compris les transports), les ports, les routes principales, les postes frontières et les entreprises/secteurs qui doivent être privatisés. Le traitement des créances hypothécaires douteuses demeure une préoccupation majeure en matière de réglementation : l'augmentation des risques de provisionnement laisse le secteur bancaire dans une situation de déficit de fonds propres.

Last update: mars 26, 2019

Terrorisme

Elevated

La Grèce est le pays d'Europe occidentale où la fréquence des attentats terroristes internes est la plus élevée, organisés par des militants d'extrême gauche et des groupes anarchistes. Au cours des dernières années, plusieurs groupes dissidents ont fait surface, utilisant des engins explosifs improvisés, des assassinats, des fusillades au volant, des dispositifs incendiaires programmés et des bombes à lettres. Leurs cibles prioritaires sont les multinationales (plans d'attaque contre COSCO en 2017), les ambassades étrangères (ambassade de France en 2018), les institutions financières (Eurobank en 2017), les forces de l'ordre (tribunal d'Athènes en 2018) et les partis politiques (ex-premier ministre Lucas Papademos, 2017). Tout au long de 2018, le groupe militant anarchiste Rouvikonas s'est principalement concentré sur le vandalisme, attaquant un large éventail de cibles, une tendance qui devrait se poursuivre.

Last update: janvier 12, 2019

Risques de guerre

Les risques de guerre en Grèce découlent de désaccords sur la délimitation des frontières avec la Turquie en mer Égée (frontières maritimes et aériennes) et sur la question de Chypre. Les différends maritimes et aériens, ainsi que les désaccords sur les droits de patrouille, présenteront des risques pour les navires militaires et les navires de prospection d'hydrocarbures et autres navires dans l'est de la mer Égée. Cependant, toutes les parties concernées sont membres ou pays candidats des mêmes organisations internationales et régionales (telles que l'Union européenne, l'OTAN, le Conseil de l'Europe et l'OSCE), ce qui réduit le risque que ces différends se transforment en confrontations armées.

Last update: mars 26, 2019

Stabilité sociale

High

La réduction des dépenses publiques en réaction aux défis budgétaires et économiques de la Grèce a donné lieu à de fréquentes protestations nationales et sectorielles, principalement à Athènes et à Thessalonique. L'ampleur de ces manifestations a considérablement diminué depuis leur apogée en 2010-2014, lorsque près de 100 000 personnes ont souvent assisté aux rassemblements. De telles protestations devraient rester fréquentes alors que la Grèce doit maintenir des excédents budgétaires élevés et introduire des réformes et des privatisations. Les manifestations risquent de tourner à la violence, les anarchistes ciblant souvent des locaux commerciaux et se battant avec la police. Trois personnes sont mortes en 2010 lorsque des manifestants ont mis le feu à la banque Marfin Egnatia à Athènes.

Last update: mars 26, 2019

Risques pour la santé

Very high

Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement

Hépatite A : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge d'un an. Pour les personnes nées avant 1945, ayant passé leur enfance dans un pays en développement ou ayant des antécédents d'ictère, une recherche préalable d'anticorps sériques (Ig G) peut éviter une vaccination inutile.

Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

Diphtérie, tétanos, poliomyélite : Le vaccin doit être mis à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

En fonction de la durée et des modalités du séjour

Fièvre typhoïde : si le séjour doit se dérouler dans des conditions d'hygiène précaires (pour les enfants : à partir de l'âge de deux ans).

Rage : pour des séjours prolongés en situation d'isolement (pour les enfants : dès qu'ils sont en âge de marcher).

Méningite à méningocoques : pour des séjours prolongés, ou en cas de contact étroit avec la population locale en période et en zone d'épidémie (pour les enfants : à  partir de l'âge de 2 ans).

Pour les enfants : toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

Last update: avril 5, 2019

Risques naturels

Very high

Dans un registre différent, marquée par son environnement méditerranéen, la Grèce présente un risque naturel non-négligeable. Ce pays est fréquemment exposé à l'activité sismique, généralement contenue. Cependant, en 1999, un puissant séisme (magnitude 5,9 sur l'échelle de Richter) près d'Athènes avait fait 150 victimes. Un tremblement de terre de magnitude 6,7 près de Kos en juillet 2017 avait fait deux victimes. Certains bâtiments anciens avaient été endommagés ; plusieurs milliers de touristes avaient été obligés d'évacuer leur hôtel. L'aéroport international de Kos (KGS) avait souffert quelques dommages matériels, impactant temporairement ses opérations ; les services de ferry avaient également été impactés.

Des inondations ont souvent lieu au printemps et en hiver.

Les feux de forêt sont fréquents en été en raison des températures élevées et des vents secs. L'état d'urgence avait été décrété sur l'île de Kythira en août 2017 en raison d'incendies majeurs.

Last update: avril 5, 2019

Informations pratiques

Climat

Le climat est méditerranéen, régulièrement adouci par le vent sur les côtes. Les températures sont caniculaires l'été (40° à 45°C). L'hiver est doux dans le sud, un peu plus rigoureux dans le nord-ouest (région montagneuse). Il pleut surtout en hiver.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 30
Police: 100
Ambulances: 166
Pompiers: 199

Electricité

Voltage: 220 V ~ 50 Hz

Prises:

Last update: avril 5, 2019