Retour

Rapports de pays

Guinée-Bissau Rapport de pays

Content provided by
IHS Markit Logo

Risk Level

Low
Moderate
Elevated
High
Very High
Severe
Extreme

Survol

Sommaire exécutif

L'impasse politique de trois ans en Guinée-Bissau a conduit à un gouvernement qui fonctionne à peine, ce qui a paralysé les politiques et bloqué les réformes économiques. Le président a destitué à deux reprises un premier ministre auquel il s'était opposé et a de nouveau installé son candidat préféré en février 2018, bien qu'il ait accepté, lors des pourparlers organisés par la CEDEAO, de présenter un candidat de compromis. Cependant, en avril 2018, le président Vaz a nommé un premier ministre consensuel, Aristides Gomes, chargé de diriger un gouvernement intérimaire avant les élections législatives de novembre 2018, atténuant ainsi la crise politique et mettant fin à l'impasse au Parlement. Des manifestations antigouvernementales ont eu lieu régulièrement à Bissau, visant à forcer le gouvernement à respecter l'Accord de Conakry de 2016, et ont maintenant mis l'accent sur des retards répétés dans le recensement électoral et le report des élections législatives initialement prévues pour le 18 novembre. L'instabilité actuelle et les défaillances récurrentes de la gouvernance ont conduit le FMI et l'Union européenne à suspendre leur soutien financier, empêchant le pays d'accéder à 1,2 milliard de dollars de financement, principalement pour les infrastructures et la fourniture de services, comme l'avaient promis les donateurs internationaux après le rétablissement de la démocratie multipartite en 2014. L'évolution récente a néanmoins conduit à une reprise partielle de l'aide financière. Le pays reste un important point de transbordement pour le commerce international de la drogue.

Last update: décembre 5, 2018

Perspectives opérationnelles

La Guinée-Bissau a attiré davantage d'investissements étrangers et de promesses de développement depuis 2014, principalement dans l'exploration pétrolière et gazière offshore, les mines, la pêche et l'industrie de la noix de cajou. Elle a également mis en place un guichet unique pour les investisseurs étrangers. Malgré cela, l'inefficacité de la bureaucratie et l'instabilité politique prolongée ont entaché ces perspectives. Les grèves dans le secteur public se sont multipliées, les salaires impayés étant la principale plainte, et le secteur privé a également été touché par les demandes d'augmentation salariale. L'infiltration des trafiquants de cocaïne a contribué à accroître les risques de corruption dans les institutions publiques.

Last update: décembre 5, 2018

Terrorisme

Elevated

La menace du terrorisme intérieur reste faible malgré l'arrestation de deux hommes soupçonnés d'avoir des liens avec Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) à Bissau en mars 2016. La criminalité organisée et le trafic de drogue par des éléments de haut rang de l'armée constituent les principales menaces, qui constituent une grave menace pour la sécurité et la stabilité du régime. Les informations faisant état de liens entre la Guinée-Bissau et les groupes terroristes AQMI, MUJAO et Ansar al-Din sont généralement infondées et correspondent davantage à un programme de sécurité européen qu'aux réalités sur le terrain, bien que la Guinée-Bissau présente des conditions appropriées pour fonctionner comme refuge et centre opérationnel du terrorisme transnational.

Last update: décembre 5, 2018

Risques de guerre

Les risques de guerre risquent d'augmenter si la CEDEAO décide de procéder à un retrait progressif des troupes de maintien de la paix d'ECOMIB. La mission de maintien de la paix ECOMIB a été prolongée jusqu'au 30 septembre 2019, parallèlement à la date limite fixée par la CEDEAO aux autorités nationales pour la mise en œuvre des dispositions de l'Accord de Conakry. Les factions de l'armée impliquées dans le trafic de drogue sont également susceptibles de résister à la réforme quinquennale du secteur de la sécurité, d'une valeur de 270 millions de dollars, qui réduirait la taille et l'influence de l'armée, et donc sa capacité à contrôler le commerce lucratif de la cocaïne. En outre, toute réforme efficace du secteur de la sécurité dépendra fortement de la fin de l'instabilité politique et de l'élection d'un nouveau gouvernement.

Last update: décembre 5, 2018

Stabilité sociale

Very high

Il y a eu des protestations et des grèves généralisées associées à la paralysie politique et, plus récemment, à l'incapacité du gouvernement de procéder au recensement électoral et de veiller à ce que les élections législatives se déroulent comme prévu initialement. Des facteurs déclencheurs tels que la hausse des prix des produits de base ou du carburant sont susceptibles de provoquer de violentes protestations dans les grandes villes, conduisant à des affrontements avec les forces de sécurité. La période précédant les élections législatives et présidentielles risque fort d'aggraver les tensions politiques, créant des troubles civils et des protestations à motivation politique. La réforme du secteur de la sécurité est également susceptible de contribuer à des troubles à court terme dus à la résistance des militaires.

Last update: décembre 5, 2018

Risques pour la santé

Extreme

Un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé pour les voyageurs en provenance de pays présentant des risques de transmission de la fièvre jaune âgés de plus d’un an.

Systématiquement

Hépatite A : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge d'un an. Pour les personnes nées avant 1945, ayant passé leur enfance dans un pays en développement ou ayant des antécédents d'ictère, une recherche préalable d'anticorps sériques (Ig G) peut éviter une vaccination inutile.

Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

Diphtérie, tétanos, poliomyélite : le vaccin doit être mis à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

En fonction de la durée et des modalités du séjour

Fièvre typhoïde : si le séjour doit se dérouler dans des conditions d'hygiène précaires (pour les enfants : à partir de l'âge de deux ans).

Rage : pour des séjours prolongés en situation d'isolement (pour les enfants : dès qu'ils sont en âge de marcher).

Méningite à méningocoques : pour des séjours prolongés, ou en cas de contact étroit avec la population locale en période et en   zone d'épidémie (pour les enfants : à  partir de l'âge de 2 ans).

Pour les enfants : toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

Paludisme : chimioprophylaxie conseillée contre le paludisme : méfloquine (nom commercial : Lariam) ou doxycycline (nom commercial : Doxypalu).

Last update: avril 5, 2019

Risques naturels

Very high

Enfin, la saison des pluies s'étend de juin à octobre ; les pluies torrentielles s'abattant sur le pays de juillet à septembre peuvent causer d'importants dommages aux infrastructures, notamment les axes routiers.

Last update: avril 5, 2019

Transport

Elevated

Il n'existe aucune liaison aérienne directe entre le pays et le continent européen.

En outre, les routes sont globalement mal entretenues et peu éclairées, même dans la capitale, bien que des travaux d'amélioration soient en cours. En raison de ces travaux d'aménagement, les embouteillages sont fréquents, notamment sur l'avenue des combattants pour la liberté de la partie (Avenue des Combatentes da Liberdade da Patri) dans le centre de Bissau.

Il est déconseillé de se déplacer en voiture la nuit. Il est recommandé de ne conduire uniquement sur les axes principaux et goudronnés, aussi bien dans la capitale qu'à l'intérieur du pays. Durant la saison des pluies (juin à octobre), il convient d'être particulièrement vigilant ; certaines routes peuvent devenir impraticables et la circulation urbaine fortement perturbée.

Il n'y a pas de transports publics à Bissau, le mode de déplacement courant est le taxi individuel ou collectif. Il convient d'être vigilant dans le choix du véhicule et du chauffeur.

Last update: avril 5, 2019

Infrastructures

L'approvisionnement en eau et en électricité connaît de fréquentes coupures.

Les paiements par carte de crédit et par chèque bancaire ne sont pas autorisés à Bissau.

Last update: avril 5, 2019

Informations pratiques

Climat

Le climat est tropical humide, surtout sur le littoral, avec de fortes pluies de juin à novembre et une saison sèche de décembre à mai. Durant la saison des pluies, les vents océaniques apportent d'importantes précipitations sur l'ensemble de la Guinée Bissau ; les inondations sont fréquentes. Cette forte humidité liée à la chaleur rend l'atmosphère difficile à supporter. Lors de la saison sèche, les journées sont chaudes et ensoleillées, mais les nuits sont fraîches. L'atmosphère est desséchée par l'harmattan, vent chaud et sec venant du Sahara.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 245

Il n'y a pas de service d'urgence dans le pays.

Electricité

Voltage: 220 V ~ 50 Hz

Prises:

Last update: avril 5, 2019