Retour

Rapports de pays

Jamaïque Rapport de pays

Survol

INTRODUCTION

Les voyageurs se rendant dans ce petit État insulaire installé dans la mer des Caraïbes (trois millions d'habitants) devraient préparer avec soin leur séjour en raison de soucis liés aux situations sécuritaire et sanitaire.

CRIMINALITÉ

En règle générale, le caractère violent de la criminalité, avivé par des conditions socio-économiques difficiles et un taux de chômage élevé, est le premier sujet de préoccupation en Jamaïque, notamment dans la capitale Kingston et à Spanish Town. La plupart des crimes sont le fait des gangs et impliquent essentiellement des Jamaïcains, bien que les visiteurs étrangers soient parfois touchés. La Jamaïque est confrontée à une récente recrudescence des homicides après cinq ans de diminution (hausse des homicides en 2015 - + 20% - et 2016 - +12% - ; 50 homicides pour 100000 habitants) ; cette tendance haussière s'est poursuivie en 2017. 

Les pickpockets et les voleurs à l'arrachée sévissent dans de nombreuses zones touristiques. Par ailleurs, les cambriolages, les carjackings, les kidnappings "express", les loteries frauduleuses, les fraudes téléphoniques et par carte de crédit (fraude fiscale : en moyenne un distributeur sur 28 serait concerné) ainsi que l'extorsion sont des crimes et délits fréquents.

Faites preuve de bon sens ; ne faites pas étalage de vos richesses. Sont considérés à risque les quartiers de Kingston suivants : Mountain View, Trench Town, Tivoli Gardens, Standpipe, Cassava Piece, Grants Pen et Arnett Gardens. À Montego Bay : Flankers, Canterbury, Norwood, Rose Heights, Clavers Street et Hart Streetfall.

S'il y a agression, ne résistez pas et obtempérez ; les criminels sont souvent armés, le recours à la violence un mode opératoire familier.

Dans le cadre de la lutte contre la criminalité, les autorités jamaïcaines peuvent définir des « zones d'opérations spéciales », permettant aux forces de sécurité d'imposer un couvre-feu (jusqu'à 72 heures), d'effectuer des contrôles d'identité et de mener des perquisitions, des saisies ainsi que de procéder à des arrestations sans mandats. Les affrontements entre les forces de sécurité et les gangs criminels sont récurrents, à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de ces zones.

RISQUE SOCIO-POLITIQUE

Les manifestations, bien que peu fréquentes, sont souvent violentes ; par précaution, il est recommandé aux individus présents dans le pays d'éviter toute manifestation.

Plusieurs incidents de violences politiques avaient été constatés à l'approche des élections législatives de février 2016 ; cependant, le jour du scrutin, tout s'était déroulé dans le calme. Les prochaines élections seront organisées en 2021.

TRANSPORTS

Les conditions de circulation (routes en mauvais état, défaut de signalisation, mauvaises habitudes de conduite) peuvent être dangereuses, y compris sur les autoroutes. La conduite de nuit est déconseillée. Ancienne colonie britannique, on roule du côté gauche de la route en Jamaïque.

En raison du risque avéré de criminalité, il est suggéré de conduire avec les vitres remontées et les portes verrouillées, afin notamment de dissimuler vos effets personnels de valeur.

Évitez de garer votre véhicule dans la rue (utilisez des garages ou des places de parking surveillés). En raison des risques de carjackings, soyez vigilant avec votre environnement, gardez de la place pour manœuvrer à votre aise.

Les transports publics sont souvent bondés et propices à la criminalité ; évitez d'utiliser les transports en commun. Les services de taxi fournis par les hôtels sont habituellement convenables et a priori sans danger. 

RISQUES NATURELS

Les voyageurs relèveront que la saison des cyclones s'étire de juin à novembre, avec un pic en septembre. Ces derniers sont parfois dévastateurs (tempête tropicale Nicole en septembre 2010 ; une vingtaine de disparus), entraînant glissements de terrains, coupures d'électricité et fortes perturbations des conditions de transport. Il est conseillé de faire des réserves de produits de première nécessité (eau, nourriture, médicaments) en raison de la possibilité de fermeture des marchés durant et après le passage d'un ouragan ou d'une tempête tropicale. Les actes de pillage ont tendance à se multiplier suite au passage d'orages. 

La Jamaïque est située dans une zone d'activité sismique et est sujet aux tremblements de terre. 

SANTÉ

Les infrastructures sanitaires hors de Kingston et de Montego Bay restent limitées ; le prix des soins médicaux peut être élevé et le paiement est souvent exigé à l'avance, en espèces. Il est conseillé à tous les voyageurs de souscrire une assurance maladie / rapatriement avant leur départ.

L'eau du robinet est généralement considérée potable en environnement urbain (notamment dans les hôtels et dans les stations balnéaires) ; seule l'eau en bouteille doit être consommée en zones rurales.

Plusieurs maladies transmises par les moustiques sont signalées:

le virus de la dengue est endémique en Jamaïque, y compris dans les périmètres urbains (près de 2300 cas signalés en 2016) ; des cas de paludisme sont occasionnellement signalés (deux cas en janvier 2017) ; on déplore également la présence du virus du chikungunya ; le pays a été frappé par une épidémie majeure de virus Zika en 2016. Bien que le taux d'incidence de la maladie ait diminué, la menace ne faiblit pas. Si le virus est habituellement relativement bénin en soi (et asymptomatique dans 80 pourcent des cas), des liens entre le virus Zika et de graves anomalies congénitales ont été établis. La maladie est également transmissible lors de rapports sexuels non-protégés ;

Le Sida sévit en Jamaïque.

LÉGISLATION LOCALE

L'homosexualité masculine est illégale en Jamaïque et passible d'une peine de prison. L'homophobie est largement répandue ; les voyageurs LGBTQ pourraient être victimes d'intimidations et de harcèlements.

Climat

Le climat est tropical maritime avec peu d'écarts de températures tout au long de l'année. La saison des pluies s'étend de mai à décembre. La côte nord est plus arrosée que la côte sud. Des cyclones peuvent se produire entre juin et novembre.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 1 876 Police: 119 Pompiers: 110

Electricité

Voltage: 110 V ~ 50 Hz

Prises: