Retour

Rapports de pays

Japon Rapport de pays

Survol

INTRODUCTION

Pays des plus lointains pour le voyageur occidental, l’archipel nippon (127 millions d'habitants) ne constitue pas à proprement parler, en temps normal, une destination à risque. Traditionnellement, séjours (plus de six millions de visiteurs annuels en moyenne) et déplacements s’y déroulent dans des conditions de confort et de sérénité satisfaisantes.

RISQUES NATURELS

Une situation brutalement remise en cause par le puissant séisme (magnitude 8,9 ; épicentre localisé 300 km au nord-est de Tokyo) du 11 mars 2011 qui ébranla le nord-est de l'archipel, puis par le violent tsunami (vagues jusqu'à 30 mètres de hauteur) qui suivit peu après. De ce double chaos ressort un bilan humain (entre 10 000 et 20 000 victimes) et matériel considérable (destructions d'habitations, d'infrastructures, dans le nord-est), étiré sur 600 km de côtes.

Ajoutant à ce drame une dimension préoccupante, plusieurs installations nucléaires civiles ont été endommagées (fissures ; incendies ; explosions) par le séisme et seraient à l'origine de fuites radioactives atteignant localement un niveau dangereux pour la santé.

Ces événements tragiques ont conduit les autorités nipponnes à prendre, dès le 12 mars 2011, des mesures de sécurité spécifiques (cf. confinement ; limitation des déplacements ; évacuation de plusieurs dizaines de milliers d'individus).

Les déplacements vers la préfecture de Fukushima (périmètre distante de moins de 40 km de la centrale sinistrée ; elle-même située à 300 km de la capitale Tokyo) restent déconseillés.

En temps "normal", la seule véritable faiblesse du Japon réside dans son exposition aux caprices de la nature ; l’archipel nippon, posé sur le « cercle de feu » du Pacifique, souffre d’une exposition aux catastrophes naturelles de tous les instants et de tous les types.

La saison des typhons s’étire de juin à septembre (entre six et dix typhons enregistrés chaque année), les inondations n’étant alors pas rares et souvent de forte intensité.

À l’image du tremblement de terre du 11 mars 2011, les séismes, d’intensité diverses, constituent un risque permanent. Il en va de même pour les tsunamis. Enfin, l’activité volcanique est réelle (le Japon appartient à cinq arcs volcaniques différents).

POLITIQUE

La situation géopolitique régionale, compliquée par des rapports historiquement conflictuels avec la Corée du nord, la Corée du sud, des relations alternant entre dialogue, coopération et frictions avec la Chine (relations Pékin – Tokyo toujours tendues mi-2016), ne remet généralement pas durablement en cause la stabilité de cette riche nation d’Asie orientale, n’impacte pas davantage le confort des séjours dans l’archipel.

On note également quelques mouvements populaires d’humeur, à Okinawa notamment (extrême sud-ouest de l’archipel), dénonçant l’imposante présence militaire américaine (50 000 soldats et leurs matériels) et ses conséquences collatérales (cf. manifestations courant 2015).

Le prochain scrutin politique national (élections législatives) est programmé fin 2016.

INFRASTRUCTURES

Les installations médicales, hospitalières, hôtelières et touristiques, les infrastructures et les modes de transports, de tout premier ordre, donneront la plupart du temps satisfaction aux visiteurs étrangers.

SANTÉ

Cependant, dans ce registre médico-sanitaire, les voyageurs noteront que plusieurs dizaines de cas de dengue affectant le centre de Tokyo avaient été recensés fin août 2014, a priori associés à une visite du Parc Yoyogi de Tokyo et des parcs voisins (Shinjuku Central Park et Meiji Jingu Gaien / Gaien Sotobori Park), lesquels avaient été fermés partiellement au public.

Climat

Les différences climatiques sont importantes entre les îles du sud (Kyushu, Shikoku) et Hokkaido au nord.

Dans le sud de l'archipel, la saison des pluies s'étend de mi-juin à mi-juillet. L'hiver est très froid dans le nord et à l'ouest, avec des chutes de neige régulières. L'été est pluvieux et humide avec en septembre, l'apparition de typhons (vents violents, pluies diluviennes), principalement dans le sud. Les températures sont plus fraîches à Hokkaido, alors que la côte ouest (Tokyo) et le sud sont moins froids avec des journées très ensoleillées. L'automne et le printemps sont très agréables, les températures sont douces et les pluies sont rares.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 81 Police: 110 Pompiers, Ambulances:  119

Electricité

Voltage: 100 V ~ 50/60 Hz

Prises:

Plus