Retour

Rapports de pays

Japon Rapport de pays

Content provided by
IHS Markit Logo

Risk Level

Low
Moderate
Elevated
High
Very High
Severe
Extreme

Survol

Sommaire exécutif

Les priorités politiques sont demeurées les mêmes si elles ont subi des retards prévisibles depuis que Shinzō Abe est devenu premier ministre en décembre 2012. Malgré des retards dans la réforme du marché du travail et un scandale continu impliquant l'épouse d'Abe, la mise en œuvre des politiques restera probablement forte par rapport aux administrations précédentes. Les défis comprennent le taux d'imposition élevé du Japon par rapport à ses voisins, la culture d'entreprise insulaire, les barrières linguistiques et culturelles et la lourde réglementation gouvernementale dans divers secteurs. Le Japon est confronté au problème du vieillissement rapide de la population, qui exerce des pressions sur les finances publiques et limite la taille de sa main-d'œuvre. La menace la plus immédiate pour la sécurité du Japon est celle des missiles balistiques de la Corée du Nord, bien que la guerre demeure improbable.

Last update: septembre 30, 2018

Perspectives opérationnelles

La politique officielle au Japon est de réduire ou de maintenir de faibles niveaux de fardeau réglementaire pour les entités étrangères. La corruption est faible par rapport à la moyenne régionale. Toutefois, les coûts d'exploitation élevés et l'environnement commercial fermé du Japon constituent des obstacles à l'entrée sur le marché et au bon déroulement des opérations commerciales. Plutôt que des questions opérationnelles évidentes, les entités étrangères seront probablement contestées par des réseaux "keiretsu" entre les entreprises, les fournisseurs et les institutions financières et par des liens opaques mais omniprésents entre le gouvernement et les entreprises nationales qui empêchent les entreprises étrangères de pénétrer le marché. La main-d'œuvre est relativement coûteuse, mais les grèves sont très rares - lorsqu'elles se produisent, généralement dans les secteurs manufacturiers, elles impliquent des ralentissements plutôt que des arrêts d'activités.

Last update: septembre 4, 2018

Risques de guerre

La guerre reste improbable, bien que la mise au point par la Corée du Nord de missiles balistiques et d'armes nucléaires continue de représenter une menace pour la sécurité du Japon : depuis juillet 2016, de multiples missiles nord-coréens ont atterri dans la zone économique exclusive du Japon ou survolent son territoire. A long terme, la fréquence croissante des exercices dans les mers de Chine orientale et méridionale augmente le risque d'escarmouches navales et d'accidents en vol entre la Chine et le Japon, qui revendiquent tous deux les îles Senkaku/Diaoyu. Cependant, il est peu probable qu'ils conduisent à une confrontation militaire complète. Le Japon a également des différends territoriaux avec la Russie et la Corée du Sud, qui présentent un risque relativement faible d'escalade vers un conflit.

Last update: septembre 4, 2018

Stabilité sociale

Moderate

Les manifestations au Japon sont pacifiques. Cependant, ceux qui sont déclenchés par des problèmes spécifiques se reproduiront probablement au moins une fois par an. Principalement à Okinawa, les manifestations contre les bases militaires américaines sont bien fréquentées, avec jusqu'à des centaines de manifestants se joignant à un sit-in devant le camp Schwab depuis juillet 2014. Depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima en mars 2011, un mouvement antinucléaire fort a organisé des manifestations régulières impliquant des milliers de personnes dans le centre de Tokyo. Des protestations contre une révision constitutionnelle pour les forces d'autodéfense japonaises sont également probables. Le lobby agricole protestera probablement contre la suppression progressive d'une subvention de 40 ans pour le riz d'ici avril 2019.

Last update: septembre 4, 2018

Risques pour la santé

Very high

Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement

Hépatite A : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge d'un an. Pour les personnes nées avant 1945, ayant passé leur enfance dans un pays en développement ou ayant des antécédents d'ictère, une recherche préalable d'anticorps sériques (Ig G) peut éviter une vaccination inutile.

Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

Diphtérie, tétanos, poliomyélite : le vaccin doit être mis à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

En fonction de la durée et des modalités du séjour

Encéphalite japonaise : pour des séjours de plus d'un mois en zone rurale et pendant la saison des pluies (pour les enfants : à partir de l'âge d'un an). La vaccination est à pratiquer dans un centre médical sur place.

Pour les enfants : toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

Last update: novembre 28, 2013

Risques naturels

Severe

Une situation brutalement remise en cause par le puissant séisme (magnitude 8,9 ; épicentre localisé 300 km au nord-est de Tokyo) du 11 mars 2011 qui ébranla le nord-est de l'archipel, puis par le violent tsunami (vagues jusqu'à 30 mètres de hauteur) qui suivit peu après. De ce double chaos ressort un bilan humain (entre 10 000 et 20 000 victimes) et matériel considérable (destructions d'habitations, d'infrastructures, dans le nord-est), étiré sur 600 km de côtes.

Ajoutant à ce drame une dimension préoccupante, plusieurs installations nucléaires civiles ont été endommagées (fissures ; incendies ; explosions) par le séisme et seraient à l'origine de fuites radioactives atteignant localement un niveau dangereux pour la santé.

Ces événements tragiques ont conduit les autorités nipponnes à prendre, dès le 12 mars 2011, des mesures de sécurité spécifiques (cf. confinement ; limitation des déplacements ; évacuation de plusieurs dizaines de milliers d'individus).

Les déplacements vers la préfecture de Fukushima (périmètre distante de moins de 40 km de la centrale sinistrée ; elle-même située à 300 km de la capitale Tokyo) restent déconseillés.

En temps "normal", la seule véritable faiblesse du Japon réside dans son exposition aux caprices de la nature ; l’archipel nippon, posé sur le « cercle de feu » du Pacifique, souffre d’une exposition aux catastrophes naturelles de tous les instants et de tous les types.

La saison des typhons s’étire de juin à septembre (entre six et dix typhons enregistrés chaque année), les inondations n’étant alors pas rares et souvent de forte intensité.

À l’image du tremblement de terre du 11 mars 2011, les séismes, d’intensité diverses, constituent un risque permanent. Il en va de même pour les tsunamis. Enfin, l’activité volcanique est réelle (le Japon appartient à cinq arcs volcaniques différents).

Last update: février 13, 2018

Infrastructures

Foreign visitors will be pleased to note that Japan’s medical, hotel, transportation, and tourist infrastructures are all of the highest quality.

Last update: février 13, 2018

Informations pratiques

Climat

Les différences climatiques sont importantes entre les îles du sud (Kyushu, Shikoku) et Hokkaido au nord.

Dans le sud de l'archipel, la saison des pluies s'étend de mi-juin à mi-juillet. L'hiver est très froid dans le nord et à l'ouest, avec des chutes de neige régulières. L'été est pluvieux et humide avec en septembre, l'apparition de typhons (vents violents, pluies diluviennes), principalement dans le sud. Les températures sont plus fraîches à Hokkaido, alors que la côte ouest (Tokyo) et le sud sont moins froids avec des journées très ensoleillées. L'automne et le printemps sont très agréables, les températures sont douces et les pluies sont rares.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 81
Police: 110
Pompiers, Ambulances:  119

Electricité

Voltage: 100 V ~ 50/60 Hz

Prises:

Last update: décembre 12, 2013