Retour

Rapports de pays

Kosovo Rapport de pays

Survol

INTRODUCTION

Début 2017, les voyageurs se rendant au Kosovo (10 887 km² ; 1,9 million d'habitants) prépareront leur voyage avec soin. Cet État européen enclavé reste relativement fragile en raison d'un environnement politique intérieur et régional tendu. Le Kosovo s'est déclaré indépendant de la Serbie en février 2008. Bien qu'une centaine de pays aient à ce jour reconnu son indépendance, la Serbie continue de s'y opposer. Toutefois, Belgrade a accepté en 2011 le dialogue avec le Kosovo sous l'égide de l'Union Européenne et des progrès sur les relations entre les deux gouvernements sont à noter depuis 2014.  

SECURITÉ/TENSIONS ETHNIQUES ET RELIGIEUSES

Dans ce pays composé à 92% d'une communauté albanaise, les tensions intercommunautaires sont très fortes avec les Serbes, situés majoritairement dans le nord. Malgré des accords entre le Kosovo et la Serbie négociés par l'Union Européenne pour accorder plus d'indépendance aux Serbes du nord (en août 2015), les tensions ne se sont pas totalement apaisées entre les communautés locales.

Il est fortement déconseillé de se rendre dans les localités de Zvečan, Zubin Potok et Lepovasic ainsi qu'au nord de Mitrovica. Les déplacements vers ces points sensibles du territoire kosovar sont déconseillés aux voyageurs étrangers. Ces villes affectées par des tensions ethniques peuvent s'embraser sans préavis. Mitrovica est une des villes où l'opposition entre les communautés albanaise et serbe est la plus visible. Située dans le nord du Kosovo, elle est séparée en deux par la communauté albanaise au sud et la communauté serbe au nord. En décembre 2016, le maire de Mitrovica nord a fait construire un mur de deux mètres de hauteur séparant les deux communautés. Ce mur, illégalement construit près d'un pont traversant la rivière Ibar, symbole de paix entre deux communautés et financé par l'Union Européenne, a été perçu comme une provocation envers la communauté albanaise, l'Union Européenne et les Etats-Unis. Ce mur a été détruit par la communauté serbe le 5 février 2017 après de longues négociations.

La KFOR, Force de maintien de paix de l'Otan au Kosovo, compte encore 5 600 hommes déployés dans le pays.

RISQUE TERRORISTE

Le Kosovo est confronté à une menace terroriste élevée, le groupe djihadiste Etat Islamique (EI) ayant récemment communiqué son intention de s'installer durablement dans les Balkans. Plusieurs centaines de Kosovars auraient quitté le pays pour se battre aux côtés de l'EI en Syrie et en Iraq, renforçant les craintes de voir ces individus revenir au Kosovo et d'éventuellement y perpétrer des attaques. En juillet 2015, la police avait arrêté cinq individus projetant de contaminer la distribution de l'eau à Pristina ; parmi ces derniers, deux avaient combattu pour l'EI.  

POLITIQUE

Des élections législatives seront organisées en juin 2018.

RISQUES SOCIAL

La situation socio-économique interne est fragile. Le taux de chômage est élevé et touche environ 35% des habitants, alors que près de 30% d'entre eux vivent en dessous du seuil de pauvreté.  

Des manifestations sont régulièrement organisées dans la capitale Pristina, souvent à proximité des bâtiments gouvernementaux. La fréquence de ces manifestations varie au gré des tensions politiques. Il est conseillé aux voyageurs d'éviter toutes manifestations ou rassemblements.

A la suite de manifestations sportives, de certaines fêtes ou d'élections, il arrive traditionnellement que des coups de feu soient tirés en l'air. Evitez les lieux et circonstances où ces activités ont cours.

CRIMINALITÉ

Les touristes sont ciblés par des actes de délinquance, susceptible de se produire avec violence. On recense de très nombreux vols à la tire, ainsi que les vols à l'arrachée dans les transports publics et les rues piétonnes, notamment à Pristina. Ces actes constituent le risque le plus répandu pour les voyageurs. Des agressions à l'arme blanche ont été signalées à Pristina, dans les quartiers notamment fréquentés par la communauté expatriée. Ces actes ont le plus souvent visés des personnes seules, repérées par les malfaiteurs lors de sorties nocturnes. Il est conseillé d'éviter de se retrouver seul et dans des endroits isolés à des heures tardives. De même, il est conseillé de ne pas opposer de résistance en cas d'attaque.

La communauté expatriée ainsi que les voyageurs de longue durée peuvent être victimes de cambriolages touchant les résidences personnelles, les commerces et les véhicules. Les personnes seules peuvent être victimes de vol dans la rue. Evitez de voyager seul en règle générale notamment dans les transports en commun ou les taxis, surtout après la tombée de la nuit.

N'acceptez pas de boisson, cigarette ou de nourriture (collation, chewing-gum, etc.) offerte par des inconnus.

Les fraudes aux cartes de crédit sont courantes. Gardez constamment l'œil sur votre carte et privilégiez les retraits d'espèces aux distributeurs situés à l'intérieur des banques aux heures d'ouverture.

Le crime organisé est très présent.

Des cas de policiers arrêtant des voitures étrangères pour une infraction présumée ont été signalés. En cas d'arrestation, n'hésitez pas à demander une explication détaillée et à contacter votre ambassade en cas de refus. Par ailleurs, bien que des lois pour lutter contre la corruption aient été mises en place cette dernière demeure récurrente.

La communauté LGBTQ+ n'est pas très bien acceptée au Kosovo bien que l'homosexualité ne soit pas illégale. Des agressions ont été signalées.

TRANSPORTS

Les transports publics (bus ; trains) sont généralement vieillissants et saturés.

Le réseau routier est bien développé et dispose de grands axes. Toutefois, les routes secondaires et périurbaines peuvent être en fort mauvais état (chaussée déformée, nids de poule, défaut de signalisation, éboulement, etc.). Il est possible de rencontrer du bétail sur les routes, y compris  sur les autoroutes.

Dans les endroits reculés, il est déconseillé de voyager la nuit en raison du manque d'éclairage. Les charrettes tirées par des chevaux, les véhicules agricoles, les personnes à bicyclette ou les véhicules sans feux arrières ni réflecteurs ne sont pas rares.

La conduite hivernale peut être dangereuse en raison des chutes de neige. Les pneus d'hiver sont obligatoires du 15 novembre au 21 mars.

Les transports en commun (routiers et ferrés) sont peu fiables et souvent bondés. Il arrive que leurs services soient interrompus. Par ailleurs, les normes de sécurité ne sont pas toujours respectées.

Les taxis sont nombreux et abordables. Toutefois, il est conseillé de ne prendre que ceux arborant un logo officiel, aux stations de taxis ou depuis votre hôtel. Avant le départ, demandez une estimation du prix de la course et assurez-vous que le taxi dispose d'un compteur horokilométrique. 

L'aéroport de Pristina est moderne. Toutefois, des retards sont possibles en hiver en raison des conditions météorologiques.

SANTÉ

Il est indispensable de souscrire en amont du départ une assurance maladie couvrant les soins à l'étranger ainsi que le rapatriement sanitaire.

Au Kosovo, les conditions sanitaires sont précaires. Les médecins sont qualifiés mais les infrastructures ne sont pas au niveau des standards occidentaux et des pénuries de médicaments sont régulièrement signalées. Le personnel médical demande en général à être payé sur le champ et en espèces. Le matériel médical ainsi que les médicaments sont disponibles dans des pharmacies privées. Une évacuation sanitaire devra être considérée en cas de problème médical sérieux.

La fièvre hémorragique de Crimée-Congo est occasionnellement signalée dans le pays. La rage animale existe également. Si vous êtes griffé ou mordu par un animal, il est impératif de consulter un médecin dans les plus brefs délais. Certaines maladies véhiculées par les moustiques sont signalées, notamment le virus du Nil occidental ; il est donc recommandé de se prémunir contre les piqûres d'insectes. La tuberculose est présente au Kosovo. Enfin, les maladies gastro-intestinales ne sont pas rares. Ne buvez pas d'eau du robinet et préférez les eaux minérales en bouteilles. Evitez de manger des glaces et des sorbets, de consommer des aliments peu ou pas cuits, en particulier s'il s'agit de viande ou de poisson. Préférez dès que possible les plats servis chauds. 

RISQUES NATURELS

Dans le chapitre des risques naturels, le voyageur notera que le Kosovo se situe dans un environnement sismique actif, plus particulièrement dans les régions de Prizren-Peje, Ferizaj-Viti-Gjilan et Kopaonik. La municipalité de Pristina a estimé que 70% des constructions de la capitale souffriraient de dommages majeurs en cas d'un important séisme.

Des glissements de terrain sont signalés sur la route principale entre la capitale et Skopje en Macédoine.

LÉGISLATION LOCALE

Il est interdit de photographier les infrastructures militaires et gouvernementales, le personnel militaire et policier ainsi que les véhicules.

DIVERS

Dans un registre distinct, les voyageurs noteront que si à minima 90 % du territoire est aujourd'hui déminé, le risque lié à la présence de mines et d'engins non explosés demeure un danger potentiel à ne pas prendre à la légère ; les excursions et déplacements hors des zones « sûres » sont déconseillés. La région frontalière avec l'Albanie, le centre du pays (près du col de Dulje), l'ouest et le sud ainsi que la zone entre le Kosovo et la vallée de Presevo sont concernés par ce risque et doivent être considérés comme des périmètres sensibles.

Le pays n'est ni membre de l'Union Européenne, ni de l'espace Schengen. Toutefois, la monnaie officielle du Kosovo est l'euro. Dans les zones à population majoritairement serbe, il est possible d'utiliser le dinar serbe. L'utilisation de la carte bancaire est possible dans les grandes enseignes et dans les grands restaurants de la capitale ; toutefois, la plupart des commerces n'acceptent pas les paiements par cartes.

Des coupures d'électricités survenant régulièrement, il est nécessaire de prévoir de quoi tenir au moins 72 heures. Enfin, le réseau GSM est limité en dehors de la capitale.

Climat

Le climat est continental. L'hiver est froid (0°C) et sec. L'été est chaud, humide et souvent pluvieux.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 381 Police: 92 Pompiers: 93 Ambulances: 94

Electricité

Voltage: 230 V ~ 50 Hz

Prises:

Plus
Dernières alertes de sécurité pour Kosovo

Kosovo Niveau de risque

Low High
1
2
3
4
5
3
Terrorisme
3
Santé
3
Criminalité
2
Enlèvement
3
Risque naturel
4
Transport
4
Risque social
3
Hébergement
4
Géopolitique