Retour

Rapports de pays

Laos Rapport de pays

Survol

INTRODUCTION

Il peut être opportun pour le candidat au déplacement vers ce pays (237 000 km² ; sept millions d'habitants) pauvre (revenus annuels per capita en 2016 : 1900 euros) mais à l'économie fort dynamique ces dernières années (croissance moyenne du PIB depuis 2014 : +7,5%), en développement et enclavé du sud-est asiatique, d'accorder un certain soin à la préparation de son séjour (plus de quatre millions de visiteurs étrangers en 2016).

SÉCURITÉ

La permanence des tensions interethniques, du banditisme et la présence de zones encore minées constituent autant de raisons pour le voyageur d’éviter les déplacements vers certaines régions (Sam Neua, province de Huaphan, route 13 nord, route 7).

Dans le nord du pays (région de Vang Vieng), on note depuis deux ans un regain de tensions entre forces gouvernementales et groupes armés non identifiés.

Des vols à main armée ont été signalés dans le parc national Phou Khao Khouay. Il est encore déconseillé d’emprunter la route n°1 au sud de Mouang-Khoun (province du Xieng-Khouang).

Si la menace terroriste ne préoccupe généralement guère la population, à noter toutefois que des attentats à la bombe ayant en 2003 et 2004 secoué Vientiane et les régions Nord, les visiteurs demeureront vigilants dans les lieux publics.

A noter également que diverses attaques (24 janvier ; 3 mars) contre des ressortissants chinois ont eu lieu début 2016 (cf. province de Luang Prabang ; centre-nord du pays), faisant plusieurs victimes.

Dans un registre voisin, pour rappel, même si les modalités de son application varient d'un site à l'autre, un couvre-feu demeure officiellement en vigueur à partir de 23h ; restaurants et bars doivent fermer au plus tard vers minuit.

Plusieurs chancelleries diplomatiques occidentales attirent l'attention de leurs ressortissants sur les conditions de sécurité prévalant dans la ville de Vang Vieng, où des substances illicites seraient  proposées - y compris dans les plats et les boissons servis dans divers établissements.

POLITIQUE

Des élections générales - les 6e depuis la création de l'Assemblée Nationale en 1991 - ont été organisées au printemps 2016. Le parti révolutionnaire populaire lao était la seule formation politique à pouvoir présenter des candidats. La nouvelle Assemblée nationale a nommé au poste de Président Bounnhanh Vorachit, le chef du Parti communiste depuis janvier 2016. Le ministre des Affaires étrangères (Thoungloun Sisoulith) a quant à lui été désigné Premier ministre.

Les prochains scrutins se tiendront à présent au printemps 2021.

TRANSPORTS

Les accidents sur les vols intérieurs n’étant pas rares (plusieurs appareils Yuen-7 et Yuen-12 assurant des liaisons domestiques se sont écrasés ces dernières années) et les déplacements en bateau sur le Mékong dangereux, les voyageurs se garderont là encore de tout excès de témérité. Les axes routiers sont en mauvais état, tout particulièrement lors de la saison des pluies. Les transports en commun (bus, minibus), à la sécurité précaire, sont déconseillés aux visiteurs étrangers.

A toutes fins utiles, ces derniers noteront enfin que la conduite en état d'ébriété est sévèrement réprimée.

SANTÉ

Les installations médicales ne permettent pas une prise en charge des interventions chirurgicales lourdes. L’évacuation vers l’étranger (vers Bangkok, Thaïlande notamment) doit être alors considérée.

Alors que le pays est classé en zone 3 pour le paludisme (souches fortement résistantes à la chloroquine), la dengue est endémique (recrudescence signalée début 2017). La prévalence du HIV-sida est non-négligeable. Le chikungunya a récemment fait son apparition dans le sud du pays et remonte, depuis lors, vers la capitale. Après avoir déploré une vingtaine de cas de virus Zika entre 2012 et 2015, les autorités sanitaires laotiennes n'ont plus guère signalé de problème de ce type depuis début 2016.

RISQUES NATURELS

Le Laos est situé dans une zone d’activité sismique (cf. séisme de magnitude 6,1 dans le nord-ouest en mai 2007). La saison des pluies s'étire de mai à novembre, touchant particulièrement le sud et les provinces du Mékong lors de fortes inondations. Fin septembre 2009, le cyclone Ketsana avait provoqué d’importantes inondations dans les provinces du centre et du sud.

INFRASTRUCTURES

Les visiteurs auront à l’esprit qu’en dehors de la capitale Vientiane et de Luang Prabang, les installations touristiques sont peu nombreuses et d’un confort parfois limité.

DIVERS

Les personnes présentes dans ce pays du sud-est asiatique noteront qu'une tenue vestimentaire décente est de rigueur, notamment lors des visites des pagodes ou des cérémonies traditionnelles. Faites en tous temps preuve de déférence à l'égard des autorités religieuses (bonzes).

Enfin, les autorités laotiennes ont une lecture assez stricte en ce qui concerne la consommation d'alcool, y compris pour les visiteurs étrangers.

Climat

La saison des pluies (mousson) commence en avril et se termine en octobre. Les mois les plus chauds (30° à 35°C) sont avril, mai et octobre. La saison sèche (novembre à février) est agréable avec des températures relativement douces. En altitude, les températures sont plus fraîches voire froides entre décembre et janvier.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 856 Police: 191 Pompiers: 190

Electricité

Voltage: 230 V ~ 50 Hz

Prises: