Retour

Rapports de pays

Laos Rapport de pays

Content provided by
IHS Markit Logo

Risk Level

Low
Moderate
Elevated
High
Very High
Severe
Extreme

Survol

Sommaire exécutif

Le gouvernement au pouvoir du Parti révolutionnaire du peuple lao (LPRP) est stable et ne fait face à aucune opposition politique. Le gouvernement continue d'ouvrir progressivement le pays aux investissements étrangers dans l'agriculture, la construction, l'hydroélectricité et l'exploitation minière. La croissance économique est d'environ 7% par an, parmi les plus élevées de la région. La lenteur des processus bureaucratiques, la corruption et un système judiciaire non indépendant présentent des risques opérationnels et juridiques. Les manifestations sont rares et concernent principalement des sit-in non violents sur des questions environnementales. L'action syndicale est absente parce que le syndicat-cadre est un organisme gouvernemental et que les problèmes de main-d'œuvre seront probablement résolus entre le gouvernement et la direction. Les taux d'imposition sont bas par rapport à la moyenne régionale.

Last update: mai 24, 2018

Perspectives opérationnelles

Le gouvernement autorise la prise de participation étrangère à 100 % dans la plupart des secteurs. Cependant, la lenteur de la bureaucratie et les niveaux élevés de corruption sous forme de pots-de-vin représentent des obstacles évidents pour les entreprises. Les infrastructures, autres que les routes principales, sont médiocres, mais de nouvelles liaisons routières et ferroviaires sont en cours de construction avec la Chine, la Thaïlande et le Vietnam. Les risques d'action syndicale sont faibles, étant donné que le syndicat-cadre est un organisme gouvernemental et que le gouvernement ne tolère aucune forme de critique de ses politiques. Les coûts de la main-d'œuvre sont faibles, mais l'offre de main-d'œuvre qualifiée est faible.

Last update: septembre 4, 2018

Terrorisme

Moderate

En mars 2016 et novembre 2015, les attaques à l'aide d'armes légères et d'un engin explosif improvisé (IED) dans les provinces de Luang Prabang et de Xaysomboun visaient apparemment les forces gouvernementales, les ressortissants chinois et les travailleurs laotiens à proximité d'une installation chinoise, tuant au moins cinq personnes ; la motivation n'était pas claire, mais les incidents mettent en évidence les risques qui subsistent dans le centre du Laos. L'insurrection ethnique Hmong dans le centre et le nord du Laos a pris fin avec le cessez-le-feu de 2004. Les bandes criminelles de trafic de drogue dans le nord-ouest posent un risque modéré pour la cargaison sur le Mékong, mais l'augmentation des patrouilles gouvernementales atténue ce risque. Il n'y a aucune indication de risques de la part des organisations militantes islamistes.

Last update: septembre 4, 2018

Risques de guerre

Les risques de conflits interétatiques sont très faibles. Le gouvernement lao a de bonnes relations avec ses voisins, le Cambodge, la Chine, le Myanmar, la Thaïlande et le Vietnam. Les patrouilles anti-piraterie conjointes chinoises, lao, myanmar et thaïlandaises sur le Mékong ne risquent pas d'entraver le passage des navires commerciaux. Une insurrection dans le centre et le nord du Laos, menée par la guérilla de la minorité Hmong, a pris fin en 2004 avec un cessez-le-feu. Cependant, une série d'attaques à la bombe et d'armes légères contre des véhicules de tourisme, des entrepreneurs chinois et des militaires laotiens dans le nord du Laos entre novembre 2015 et mars 2016 a mis en évidence des risques isolés mais toujours présents dans ce pays.

Last update: septembre 4, 2018

Stabilité sociale

Moderate

Le contrôle strict du gouvernement au sein de l'État à parti unique signifie que les protestations politiques sont rares. L'insurrection à base ethnique hmong a pris fin avec un cessez-le-feu en 2004, et les protestations hmong sont peu probables. Il n'y a pas de mouvements d'ONG forts, et la plupart des protestations locales contre les projets d'infrastructure ont lieu en raison de délocalisations forcées ou de préoccupations environnementales et sont pacifiques. Le risque de violence impliquant des insurgés antigouvernementaux résiduels ou des groupes criminels actifs demeure limité. La police ou les forces de sécurité retireront probablement de force ces manifestants s'ils bloquent l'accès aux sites du projet.

Last update: septembre 4, 2018

Risques pour la santé

Severe

Un certificat de vaccination antiamarile est exigé à l'entrée du pays pour les voyageurs en provenance d'une zone endémique.

Systématiquement

Hépatite A : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge d'un an. Pour les personnes nées avant 1945, ayant passé leur enfance dans un pays en développement ou ayant des antécédents d'ictère, une recherche préalable d'anticorps sériques (Ig G) peut éviter une vaccination inutile.

Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

Diphtérie, tétanos, poliomyélite : le vaccin doit être mis à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

En fonction de la durée et des modalités du séjour

Fièvre typhoïde : si le séjour doit se dérouler dans des conditions d'hygiène précaires (pour les enfants : à partir de l'âge de deux ans).

Rage : Pour des séjours prolongés en situation d'isolement (pour les enfants : dès qu'ils sont en âge de marcher).

Encéphalite japonaise : pour des séjours de plus d'un mois en zone rurale et pendant la saison des pluies (pour les enfants : à partir de l'âge d'un an). La vaccination est à pratiquer dans un centre médical sur place.

Pour les enfants : toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

Paludisme : chimioprophylaxie conseillée contre le paludisme : méfloquine (nom commercial : Lariam) ou doxycycline (nom commercial : Doxypalu).

Last update: novembre 28, 2013

Risques naturels

Very high

Le Laos est situé dans une zone d’activité sismique (cf. séisme de magnitude 6,1 dans le nord-ouest en mai 2007). La saison des pluies s'étire de mai à novembre, touchant particulièrement le sud et les provinces du Mékong lors de fortes inondations. Fin septembre 2009, le cyclone Ketsana avait provoqué d’importantes inondations dans les provinces du centre et du sud.

Last update: février 13, 2018

Transport

Moderate

Les accidents sur les vols intérieurs n’étant pas rares (plusieurs appareils Yuen-7 et Yuen-12 assurant des liaisons domestiques se sont écrasés ces dernières années) et les déplacements en bateau sur le Mékong dangereux, les voyageurs se garderont là encore de tout excès de témérité. Les axes routiers sont en mauvais état, tout particulièrement lors de la saison des pluies. Les transports en commun (bus, minibus), à la sécurité précaire, sont déconseillés aux visiteurs étrangers.

A toutes fins utiles, ces derniers noteront enfin que la conduite en état d'ébriété est sévèrement réprimée.

Last update: février 13, 2018

Infrastructures

Les visiteurs auront à l’esprit qu’en dehors de la capitale Vientiane et de Luang Prabang, les installations touristiques sont peu nombreuses et d’un confort parfois limité.

Last update: février 13, 2018

Informations pratiques

Climat

La saison des pluies (mousson) commence en avril et se termine en octobre. Les mois les plus chauds (30° à 35°C) sont avril, mai et octobre. La saison sèche (novembre à février) est agréable avec des températures relativement douces. En altitude, les températures sont plus fraîches voire froides entre décembre et janvier.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 856
Police: 191
Pompiers: 190

Electricité

Voltage: 230 V ~ 50 Hz

Prises:

Last update: décembre 10, 2013