Retour

Rapports de pays

Maldives Rapport de pays

Survol

INTRODUCTION

Destination hautement touristique de l'océan Indien, l'archipel des Maldives (1 200 îles, dont 200 habitées ; 396 000 habitants) offre généralement des conditions d'accueil paisibles et confortables aux visiteurs étrangers ; toutefois, l'environnement politique crispé de ces dernières années induit quelque effet négatif potentiel sur la sérénité des séjours. Une réalité qu'auront à l'esprit les voyageurs désireux de parcourir Malé, la capitale.

POLITIQUE

En 2015, en réaction à diverses décisions du gouvernement sujettes à caution (cf. peine d'emprisonnement pour plusieurs responsables de l'opposition), les sympathisants des partis pro-démocratie avaient manifesté à diverses reprises leur courroux dans les rues de Malé, sous le regard attentif des forces de l'ordre, toujours promptes à réagir dans pareil cas… Cela fut à nouveau le cas à plusieurs reprises entre janvier et avril 2016. 

Mi-2017, nombre de chancelleries diplomatiques occidentales attirent l'attention de leurs ressortissants sur la situation politique toujours tendue dans l'archipel, sur le risque de manifestations politiques susceptibles de déboucher sur des violences (protestataires anti-gouvernementaux pro-démocratie contre forces de l'ordre), dans la capitale notamment. A l'instar des autorités françaises, divers gouvernements occidentaux suggèrent à leurs ressortissants, à titre de précaution, d'éviter les séjours à Malé, ce, d'autant plus que les transferts vers les îles-hôtels se font généralement par avion ou par bateau au départ de l'aéroport international de Malé.

A noter, dans un registre distinct qu'en mars 2017, des manifestations populaires contre la visite dans l'archipel du souverain saoudien avaient été suffisamment vives pour annuler le déplacement et qu'en avril 2017, l'assassinat d'un activiste de la société civile (notoirement critique à l'encontre du gouvernement et de l'islam radical) dans la capitale avait soulevé l'indignation de la population. 

A mesure que l'on approche du prochain grand rendez-vous politique - scrutin présidentiel de novembre 2018 -, une élévation des tensions partisanes est à redouter dans l'archipel. Un semestre plus tard (printemps 2019), des élections législatives seront organisées.

SÉCURITÉ

Les voyageurs étrangers se rendant vers ce confortable havre de repos ensoleillé prendront note, selon les termes du ministère français des Affaires étrangères, d’une ‘‘dégradation de la situation sécuritaire aux Maldives. Dans ce pays où l’islam est la seule religion acceptée, une manifestation en faveur de l’Etat islamique a notamment été observée à Malé, la capitale, en septembre 2014. Des groupes islamistes extrémistes s’associent avec des membres de gangs pour mener des actions violentes ponctuelles’’.

A noter dans ce registre inédit que le gouvernement avait décrété courant novembre 2015 l’état d’urgence (6-11 nov.), dans la foulée d’une tentative supposée d'assassinat du président Abdulla Yameen perpétrée fin septembre. 

CRIMINALITÉ

La petite délinquance est courante sur les lieux touristiques, notamment sur les plages. Observer les règles de vigilance élémentaires est nécessaire (surveillance de ses affaires, objets de valeur en lieu sûr, etc.).

Ces dernières années, la zone d’action des pirates (somaliens) s’est étendue jusqu’au sud de l’Inde et à l’espace maritime des Maldives.

TERRORISME

Comme la plupart des pays asiatiques, les Maldives ne sont pas à l’abri d’une action terroriste, même si le risque y est à l’évidence moindre. Le 29 septembre 2007, un attentat à la bombe avait eu lieu dans un parc de Malé, faisant une douzaine de blessés, dont quelques touristes occidentaux.

RISQUES NATURELS

Le visiteur étranger relèvera que de novembre à avril, la saison de la mousson s’étend au nord-est tandis qu’elle survient au sud-ouest de mai à octobre. Des inondations et des perturbations dans les transports sont alors à anticiper.

En raison de l'obsolescence de diverses infrastructures (cf. évacuation des eaux de surface), il n'est pas rare que des précipitations abondantes dans la capitale débouchent sur des inondations et leur lot de conséquences, sur le confort et la circulation des véhicules notamment.

Touchées par le tsunami destructeur de décembre 2004, les Maldives ont réparé depuis lors et modernisé la quasi-totalité de leurs infrastructures d'accueil, à plus forte raison touristiques.

SANTÉ

Dans un registre médical et sanitaire, on relève la présence de la fièvre typhoïde, de la dengue et du chikungunya. Si le risque est faible dans les complexes touristiques, il est plus élevé dans la capitale et dans les îles peu équipées.

Les voyageurs noteront que les hôpitaux locaux ne peuvent généralement pas répondre efficacement en cas d’intervention grave et qu’une évacuation (sud de l’Inde) doit alors être envisagée.

DIVERS

L’archipel des Maldives - officiellement République islamique - a l’Islam pour religion d’Etat. Il convient de porter une tenue décente et de respecter les usages en vigueur dans les lieux publics.

Climat

Le climat est ensoleillé mais régulièrement pluvieux (courtes pluies) avec deux saisons des pluies. La mousson du nord-est arrose les Maldives de décembre à mars ; celle du sud-ouest entre mai et octobre. Les pluies sont plus abondantes lors de la seconde mousson. Les précipitations sont à leur maximum en juin et juillet. Les températures descendent rarement sous 25°C ; l'eau de la mer est en moyenne à 28°C.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 960 Police: 119

Electricité

Voltage: 230 V ~ 50 Hz

Prises:

Plus