Retour

Rapports de pays

Martinique Rapport de pays

Content provided by
IHS Markit Logo

Risk Level

Low
Moderate
Elevated
High
Very High
Severe
Extreme

Survol

Sommaire exécutif

L'environnement politique est globalement stable, bien que les conflits du travail et les protestations sporadiques contre le coût de la vie soient courants. La Martinique s'est dotée d'un Conseil territorial unique en décembre 2015, ce qui facilite l'élaboration des politiques au niveau local. En tant que territoire français, les citoyens et les entreprises de la Martinique ont accès aux mêmes institutions juridiques que celles de la France métropolitaine. Au-delà des protestations, les menaces à la sécurité en Martinique sont limitées, avec des taux de criminalité inférieurs à la moyenne des Caraïbes. Il y a un certain trafic de drogues sur l'île, mais il ne constitue pas la même menace pour la sécurité que dans d'autres pays des Caraïbes.

Last update: octobre 9, 2018

Perspectives opérationnelles

Il est peu probable que l'environnement opérationnel se détériore de manière significative en 2018, même si l'île restera vulnérable aux catastrophes naturelles, comme les ouragans. L'attitude à l'égard de l'investissement s'inspire de l'approche française qui reconnaît les "handicaps structurels" auxquels sont confrontées les entreprises qui investissent en Martinique et dans d'autres territoires d'outre-mer. Le gouvernement français offre des incitations fiscales pour promouvoir l'investissement. Néanmoins, les investisseurs sont susceptibles d'être confrontés à des problèmes résultant de retards bureaucratiques et de la petite corruption. L'agitation ouvrière reste une caractéristique constante du panorama opérationnel ; bien que ces dernières années, l'action syndicale n'ait pas atteint les niveaux observés en 2009, lorsqu'une grève générale de deux semaines a paralysé une grande partie du territoire.

Last update: septembre 4, 2018

Terrorisme

Low

Le risque de terrorisme devrait rester faible en 2018. Les appels à l'indépendance en Martinique ont été plus forts que dans d'autres territoires français, en particulier dans les années 1990, mais cela n'a pas engendré de violence à motivation politique ou d'actes de terrorisme. L'état d'urgence appliqué et prolongé à plusieurs reprises (jusqu'en juillet 2017) en France métropolitaine depuis les attentats terroristes islamistes de novembre 2015 à Paris n'a pas été appliqué à la Martinique. Le crime organisé est une menace beaucoup moins grave que dans d'autres pays des Caraïbes et ne s'engage pas dans des actions terroristes pour défier l'État.

Last update: septembre 4, 2018

Risques de guerre

Le risque de guerre civile ou intestat en 2018 est faible en Martinique. Les manifestations contre le coût de la vie en 2009 ont forcé le gouvernement central à déployer plus de 100 officiers de gendarmerie supplémentaires sur l'île à partir du continent après trois semaines de troubles. Le chef de l'exécutif du gouvernement local, Alfred Marie-Jeanne, un politicien chevronné, a adouci sa rhétorique en faveur de l'indépendance et la probabilité d'un conflit civil inspiré par l'indépendance est faible. La Martinique n'a pas de conflits majeurs avec ses voisins et la supériorité militaire de la France sur les États régionaux atténue le risque de conflits interétatiques.

Last update: septembre 4, 2018

Stabilité sociale

Elevated

Les conflits de travail seront probablement fréquents et perturbateurs en 2018. En septembre 2017, il y a eu des protestations généralisées contre le projet de réforme du Code du travail. Il y a également eu des manifestations distinctes en 2017, auxquelles ont participé des ravitailleurs à l'aéroport principal de l'île, des enseignants, des postiers et des travailleurs de la santé, entre autres. De telles protestations tendent à entraîner l'érection de barrages routiers et, par la suite, à perturber considérablement les routes, les entreprises et l'industrie dans la capitale Fort-de-France. Les protestations liées au taux de chômage élevé de l'île et au coût élevé de la vie présenteront d'autres défis pour le gouvernement local en 2018.

Last update: septembre 4, 2018

Risques pour la santé

Very high

Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement

Hépatite A : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge d'un an. Pour les personnes nées avant 1945, ayant passé leur enfance dans un pays en développement ou ayant des antécédents d'ictère, une recherche préalable d'anticorps sériques (Ig G) peut éviter une vaccination inutile.

Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

Diphtérie, tétanos, poliomyélite : le vaccin doit être mis à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

En fonction de la durée et des modalités du séjour

Rage : pour des séjours prolongés en situation d'isolement (pour les enfants : dès qu'ils sont en âge de marcher).

Pour les enfants : toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

Last update: février 7, 2012

Informations pratiques

Climat

La saison des pluies dure de juin à novembre avec des températures plus élevées en juillet (28°C). La saison sèche s'étend de janvier à mai (température de 26°C en moyenne). La saison des cyclones est en septembre-octobre.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 596
Police: 17
Pompiers: 18
Ambulances: 15

Electricité

Voltage: 220 V ~ 50 Hz

Prises:

Last update: janvier 3, 2014