Retour

Rapports de pays

Moldavie Rapport de pays

Survol

INTRODUCTION

État d'Europe orientale aux dimensions modestes (3,5 millions d'habitants) enclavé entre la Roumanie (à l'ouest) et l'Ukraine (nord, sud et est), la république moldave est une destination apparaissant traditionnellement  peu sur les écrans de la mobilité internationale. Cette moindre connaissance impose aux visiteurs étrangers une préparation préalable des déplacements vers ce pays - considéré comme le plus pauvre d'Europe - au destin politique incertain.

ZONES DÉCONSEILLÉES

La Transnistrie (région orientale située à l'est du Dniepr, frontalière de l'Ukraine) échappe au contrôle du gouvernement. La plupart des chancelleries  occidentales déconseillent à leurs ressortissants tout déplacement non-essentiel vers cette région, y compris les transits entre la Moldavie et l'Ukraine. Plus d'un demi-million de Russes vivent dans cette Transnistrie « indépendante».

En janvier 2014, la Gagaouzie (région autonome du sud) avait fait état de velléités séparatistes ; les déclarations du président roumain sur un projet de « future réunification de la Roumanie et de la Moldavie » seraient à l'origine de ce projet.

POLITIQUE

En mars 2016, la cour constitutionnelle a modifié le système électoral en permettant l'élection directe d'un président. Le scrutin présidentiel de cette année - le premier au suffrage universel direct depuis 1996 - a été organisé le 30 octobre. Igor Dodon, du Parti des socialistes de la République de Moldavie, a recueilli 52% des suffrages au deuxième tour de l'élection, devenant le cinquième Président de l'histoire du pays.

Des élections législatives seront organisées en novembre 2018. Le prochain scrutin présidentiel sera organisé à l'automne 2020.

CRIMINALITÉ

La criminalité est contenue en Moldavie, surtout en comparaison d'autres pays européens.

Les vols à la tire et les vols d'opportunité sont les délits les plus courants auxquels peuvent être confrontés les ressortissants étrangers en Moldavie, le plus souvent en zones urbaines fréquentées, ou dans les transports en commun. Dans la capitale, Chisinau, des vols à la tire et à l'arrachée peuvent se produire dans des bars ou des restaurants.

Les crimes plus graves (cf. braquages de véhicules, cambriolages, enlèvements et autres agressions violentes) sont rares. Toutefois, il est conseillé de ne pas laisser d'effets personnels à portée de vue dans votre véhicule et de se garer dans des parkings bien éclairés et sûrs.

Des cas d'agression de femmes dans des taxis, tard le soir ou tôt le matin, ont été recensés dans le passé ; il est conseillé de n'utiliser que des taxis officiels.

N'acceptez pas de boisson, cigarette ou de nourriture (collation, chewing-gum, etc.) offerte par des inconnus.

Des incidents xénophobes sont signalés sporadiquement, au détriment des voyageurs étrangers y compris. Par ailleurs, la communauté LGBTQ+ n'est pas très bien acceptée par les Moldaves bien que l'homosexualité ne soit plus illégale.

En cas de contrôle par la police, d'harcèlement ou de demande de pot-de-vin, demandez toujours à voir la carte du policier, et essayer de retenir son nom, son titre, et le numéro de son insigne. N'hésitez pas à contacter votre ambassade. La corruption est un phénomène notoire dans le système judiciaire moldave.

L'économie locale repose essentiellement sur l'argent liquide. En conséquence, il peut être difficile d'utiliser sa carte de crédit en dehors de la capitale, Chisinau. Des cas de fraudes via les cartes de crédit ont été signalés ; lorsque vous utilisez votre carte, ne la quittez pas des yeux. Privilégiez les retraits d'espèces aux distributeurs situés à l'intérieur des banques pendant leurs heures d'ouverture.

Le crime organisé est très présent mais épargne généralement les voyageurs étrangers. Le trafic d'êtres humains et la contrebande font partie des activités premières des bandes du crime organisé en Moldavie.

SANTÉ

Les installations médicales et les soins dispensés sont limités, loin des meilleurs standards de l'Union Européenne. Il est fortement recommandé de souscrire à une assurance santé avant le voyage, et de s'assurer que cette assurance comprend le rapatriement.

Les législations douanières sont particulièrement strictes en ce qui concerne le matériel médical et les produits pharmaceutiques, dont la vente est soumise au contrôle étatique. Il existe désormais un point de passage de la frontière spécialisé dans l'importation et l'exportation de produits médicaux vers et depuis Chisinau. Les individus suivant un traitement médical au moment de leur voyage doivent être en possession d'une ordonnance précisant avec exactitude les doses nécessaires au séjour en Moldavie, fonction de la durée du dit séjour.

En règle générale, l'eau du robinet ne devrait pas être considérée comme potable. Préférez la consommation d'eau minérale en bouteille.

Des cas de rage animale ont été signalés, une conséquence de la présence de nombreux chats sauvages. La principale mesure de prévention contre la rage est d'éviter tout contact avec les animaux domestiques et sauvages. Si vous êtes griffé ou mordu, il est impératif de consulter un médecin dans les plus brefs délais.

Les maladies gastriques sont fréquentes en Moldavie.

La tuberculose est répandue dans le pays.

RISQUE SOCIAL

Les manifestations ne sont pas rares. Dans la capitale Chisinau, la plupart des manifestations ont lieu Place Centrale. La Place du Parlement est également un lieu fréquemment utilisé par les manifestants. Les manifestations prennent souvent la forme de rassemblements ou de cortèges circulant à travers le centre-ville, les manifestants s'arrêtant devant les principaux bâtiments gouvernementaux.

En mars 2016, plusieurs milliers de manifestants s'étaient regroupés dans la capitale pour défendre l'idée d'une réunification avec la Roumanie. En janvier, des manifestations avaient eu lieu en relation avec la nomination d'un nouveau Premier ministre (confrontations violentes avec la police).

RISQUES NATURELS

Les visiteurs étrangers noteront que les risques d'inondations et d'éboulements ne sont pas négligeables. Pendant l'hiver, d'importantes chutes de neige peuvent perturber la circulation et provoquer des coupures de courant.

La Moldavie se situe dans une zone d'activité sismique. Le pays est parfois victime de légères secousses, mais celles-ci sont généralement sans conséquences.

TRANSPORTS

Les contrôles de police sont pratique courante sur les routes moldaves ; des contrôles d'identité peuvent avoir lieu dans la rue. Ayez toujours votre passeport avec vous.

Le réseau routier moldave est l'un des moins développés de la région. L'éclairage public est souvent défectueux, même en zone urbaine, ce qui rend la conduite automobile de nuit particulièrement dangereuse. Les charrettes tirées par les chevaux sont encore monnaie courante en zone rurale, mais sont rarement équipées de signaux réfléchissants. En raison du faible éclairage public, il est donc difficile de les voir. La conduite alcoolisée, même à minima, est interdite.

Les piétons marchent le long de la route dans la plupart des régions, en raison de l'absence de trottoirs. Si l'on marche de nuit, il est conseillé de se munir d'une lampe de poche, les trottoirs et l'éclairage public étant généralement mal entretenus.

Les conditions climatiques hivernales rendent la conduite plus périlleuse encore, en ce que le déneigement des rues est aléatoire à Chisinau, et inexistant en zone rurale. Il est obligatoire de conduire phares allumés et pneus d'hiver installés, entre le 1er novembre et le 31 mars.

Les trains sont lents et vétustes ; il est conseillé aux voyageurs de ne pas emprunter de trains à destination ou en provenance de Russie. Voyager en train entre Chisinau et Bucarest prend du temps ; il faut 13 à 14 heures de voyage pour effectuer ce trajet, les deux villes n'étant pourtant situées qu'à 460 kilomètres (286 miles) l'une de l'autre. Une halte de plusieurs heures est nécessaire à la frontière, pour remplacer les essieux du train, les voies n'étant pas de la même largeur en Moldavie et en Roumanie.

Les minibus moldaves ne sont pas toujours conformes aux normes sécuritaires ; il est conseillé de n'utiliser que ceux dotés de ceintures de sécurité.

Les taxis des compagnies officielles sont généralement sûrs, bien qu'il arrive que des femmes soient agressées dans des taxis tard le soir ou tôt le matin. Demandez à votre hôtel les coordonnées des compagnies de taxis fiables et réputées. Les taxis ne disposent pas toujours d'un compteur ; de préférence, négociez le prix de votre course avant d'entrer dans le véhicule.

L'aéroport international de Chisinau (KIV) est en cours de rénovation.

LÉGISLATION LOCALE

La monnaie nationale est le leu moldave (MDL).

Il est interdit de prendre des photographies de zones jugées sensibles, comme les bâtiments gouvernementaux, les bases militaires, ou les centrales énergétiques.

DIVERS

Les vols de courriers ou de colis internationaux ne sont pas rares ; préférez par précaution les services de livraison postale offrant des options de suivi.

Climat

Le climat est de type continental tempéré, avec un hiver doux et un été long et chaud. La température moyenne en janvier est de - 5 °C au nord, de - 3 °C au sud.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 373 Police: 902 Ambulances: 903

Electricité

Voltage: 220 V ~ 50 Hz

Prises: