Retour

Rapports de pays

Mongolie Rapport de pays

Survol

INTRODUCTION

Grand pays (trois fois le territoire français) enclavé (Russie au nord ; Chine au sud), peu peuplé (3,2 millions d’habitants), pauvre (revenus par habitant quinze fois moindre qu’en France) mais à la croissance économique spectaculaire ces dernières années, la Mongolie offre au voyageur un profil particulier, nécessitant quelques précautions.

POLITIQUE

Ainsi en est-il notamment de l'environnement politique, relativement fragile.

SÉCURITÉ

Ces dernières années, alors que la criminalité s’est sensiblement étendue dans l’ensemble des lieux publics de la capitale Oulan Bator, les visiteurs étrangers (dont des ressortissants français) sont de plus en plus victimes de vols (Oulan-Bator, place Sukhbaatar, avenue Enkhtaivan ; à bord des trains - liaisons avec la Russie). Une situation qui requière donc une vigilance redoublée.

SANTÉ

Il est à noter, dans un domaine différent, que l’environnement médical et épidémique est de toute évidence médiocre : peu nombreuses, les installations hospitalières sont insuffisamment pourvues, la qualification des médecins prête parfois à discussion, la pénurie de médicaments et de personnel médical est structurelle ; il est recommandé aux voyageurs d’éviter dans la mesure du possible de se faire dispenser des soins médicaux en Mongolie. À noter que selon les autorités françaises, « il est impératif de disposer d’un excellent contrat d’assurance maladie/rapatriement couvrant la totalité du séjour mongol ». Le voyageur étranger relèvera également l’importance de la pollution atmosphérique, particulièrement dans les régions industrialisées ; une situation qui incommodera les personnes souffrants de troubles respiratoires.

RISQUES NATURELS

Dans sa partie ouest, la Mongolie connaît occasionnellement une forte activité tellurique (cf. plusieurs séismes de magnitude 8 et plus au XXème siècle, le dernier en décembre 1957, à Gobi-Altay).

TRANSPORTS

L'entrée en Mongolie par voie terrestre autre que le train (voyager en 1ère classe est chaudement recommandé) doit être préalablement autorisée par les autorités. Les conditions climatiques (extrêmes en hiver) ont un impact sur la régularité et la ponctualité des vols domestiques et internationaux ce, alors que les appareils des compagnies nationales assurant les liaisons intérieures ne répondent pas toujours aux normes internationales de sécurité. Des passagers auraient été dévalisés – à l’occasion agressés - par des chauffeurs de taxi ou des délinquants les attendant à la sortie du taxi. De même, le recours aux « taxis en commun », guère fiables, est déconseillé. L’hiver, dans un pays où le réseau routier est loin des standards de qualité et d’entretien prévalant en Europe, les chutes de neige gênent l'accès aux régions rurales. Les personnes voyageant l'hiver doivent être conscientes du risque d'hypothermie, la température pouvant descendre jusqu'à - 40° Celsius. Enfin, à noter qu’après avoir exempté les ressortissants de 42 pays, dont la France, de visas de moins de 30 jours pour les touristes et les voyageurs d’affaires en 2014 et 2015, le gouvernement mongol a décidé de rétablir l’obligation de visa le 1er janvier 2016.

Climat

Le climat est sec et ensoleillé mais les changements de température sont souvent brutaux, quelle que soit la saison.

Des tempêtes de sable peuvent survenir au printemps. Les températures sont douces l'été dans le nord, chaudes voire caniculaires dans le sud (Gobi). Il pleut surtout l'été. L'automne, les températures deviennent vite glaciales avec parfois des chutes de neige dès septembre. L'hiver est très rigoureux (-30° à -40°), avec peu de neige.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 976 Police: 102 Pompiers: 101 Ambulances: 103

Electricité

Voltage: 220 V ~ 50 Hz

Prises: