Retour

Rapports de pays

Panama Rapport de pays

Survol

INTRODUCTION

Bien que le Panama (3,7 millions d'habitants) soit un pays relativement sûr, les visiteurs prendront la mesure de l'existence de divers problèmes susceptibles d'impacter la sérénité de leur séjour.

CRIMINALITÉ

Le taux de criminalité est bien plus faible que dans les pays voisins d'Amérique Latine (12,4 meurtres pour 100 000 habitants). Les visiteurs se montreront vigilants, notamment dans des zones urbaines.

D'une manière générale, la ville de Panama (la capitale) est une ville relativement sûre. Toutefois, la route reliant l'aéroport international Tocumen (PTY) de Panama City et le centre-ville passe par des quartiers peu sûrs. Il est conseillé de ne pas s'arrêter lorsque vous voyagez à destination ou en provenance de l'aéroport.

Les conditions sécuritaires sont plus inquiétantes dans d'autres villes comme Colón, Cristóbal, La Chorrera, Arraiján, San Miguelito, Pedregal, et Tocumen (qui abrite l'aéroport international PTY). 

Les activités criminelles connaissent une augmentation durant les périodes de fêtes (Noël / Nouvel An, Pâques, et le Carnaval, entre février et mars).

ENLÈVEMENTS

Selon les Nations Unies, le Panama détient l'un des taux les plus élevés d'enlèvements en Amérique latine (5,7 incidents pour 100 000 habitants comptabilisés en 2013). Les victimes sont le plus souvent attaquées à la tombée de la nuit ou lorsqu'elles quittent leur travail ; elles sont généralement, ensuite, forcées par leurs ravisseurs à retirer de l'argent.

Des cas d'enlèvements «virtuels» sont également signalés. Le modus operandi s'établit comme suit : un individu téléphone aux victimes pour les informer qu'un ami ou un membre de la famille a été enlevé et exige une rançon pour sa libération. Les auteurs recueillent souvent des informations sur la victime présumée via les médias sociaux ; il est donc conseillé de rester vigilant en ce qui concerne le partage des informations personnelles sur les réseaux sociaux et avec des personnes inconnues de manière plus générale. En cas d'appel suspect, restez calme; demandez à parler directement à la victime présumée de l'enlèvement, demandez à l'auteur de décrire la victime supposée (ou son véhicule) et tentez de contacter directement la victime (par SMS, réseaux sociaux, etc.).

SÉCURITÉ

Les déplacements dans les provinces de Darién et Guna Yala, à la frontière avec la Colombie, sont déconseillés par certaines chancelleries en raison de la présence de narcotrafiquants et de groupes issus de la criminalité organisée. Cet avertissement inclut la "Mosquito Coast", une bande de terre lointaine le long de la mer des Caraïbes entre l'embouchure du Rio Chiriquí et du Coclé Del Norte.

POLITIQUE

En mai 2014, le dernier scrutin national s'était déroulé dans le calme. Les prochaines élections (législatives et présidentielles) seront organisées en mai 2019.

RISQUE SOCIAL

Les manifestations sont fréquentes à Panama City et à Colon. La plupart des manifestations sont pacifiques ; la police nationale du Panama est connue pour sa propension à prendre des mesures de contrôle anti-émeutes, notamment pour empêcher le blocage des routes.

Dans la capitale, les manifestations sont le plus souvent organisées à l'université de Panama, près de l'Assemblée nationale, sur la route principale de la ville, Transistmica et sur la route conduisant à la province de Bocas del Toro. 

TRANSPORTS

Des cas de chauffeurs de taxis, parfois armés, dépossédant et / ou enlevant leurs clients ont été signalés. Seuls les taxis officiels (de couleur jaune) doivent être empruntés. Ne jamais prendre un taxi avec des fenêtres teintées, assurez-vous que la plaque d'immatriculation de la voiture ainsi que les informations d'identification des conducteurs sont visibles et ne prenez jamais un taxi déjà occupé par un individu  (complice potentiel) ou mutualisant les courses (une pratique courante). 

Les principaux axes routiers sont généralement bien entretenus, mais les routes secondaires le sont souvent moins. Les accidents de la circulation sont fréquents sur la route Panaméricaine, qui devrait être évitée après la tombée de la nuit. Le Panama figure parmi les pays les plus dangereux au monde pour les conducteurs, du fait de routes mal entretenues et d'une circulation importante.

Dans la ville de Panam, le réseau de métro est globalement sûr.

Les inondations, particulièrement fréquentes d'avril à décembre, peuvent laisser les routes impraticables (voir la section RISQUES NATURELS).

Pour les voyages interurbains, les autobus et les lignes aériennes locales sont sûres.

SANTÉ

Secteur hospitalier : si la capitale possède des hôpitaux et cliniques privés de bonne réputation, il en va différemment des structures publiques, qualitativement très inférieures ; enfin, hors de Panama city, les structures de soins sont sans surprise des plus limitées. Tous les voyageurs sont invités à souscrire en amont du départ une assurance maladie couvrant les soins à l'étranger ainsi que le rapatriement sanitaire.

Les maladies d'origine hydriques et alimentaires sont fréquentes chez les voyageurs. L'eau du robinet ne doit pas être considérée comme potable, surtout à l'extérieur des grandes villes. Ne buvez que de l'eau embouteillée ou décontaminée et n'acceptez pas les boissons glacées. Évitez les plats mal cuits, en particulier les viandes et les fruits de mer, et tout autre aliment qui ne peut pas être soigneusement cuit, épluché ou désinfecté (par exemple, la crème glacée, les baies, etc.).

Un certain nombre de maladies transmises par les moustiques sont présentes.

  • Il exsite un risque faible et modéré de paludisme dans les provinces/régions de Darién, Guna Yala et Ngäbe-Buglé, ainsi que dans l'est de la province de Panamá. Il n'y a aucun risque de paludisme à Panama City, Panama Ouest et dans la zone du canal de Panama.
  • Le risqué de fièvre jaune est présent dans les régions situées à l'est du Canal de Panama (cf. Darién, Emberá et Guna Yala), ainsi que dans une partie des provinces de Colón et Panamá. La zone située à l'ouest du canal, la capitale Panama City, la zone du canal et les îles Balboa ne sont pas touchées.
  • Des épidémies de dengue, y compris dans les zones urbaines, sont souvent signalées.
  • Le chikungunya est également présent, bien que les cas semblent être orientés à la baisse.
  • Le risque de contracter le virus Zika est élevé au Panama. Si le virus est habituellement relativement bénin en soi, des liens entre le virus Zika et de graves anomalies congénitales ainsi qu'entre ledit virus et les troubles neurologiques parfois mortels du syndrome de Guillain-Barré (GBS) ont toutefois été établis.

RISQUES NATURELS

La saison des ouragans dans l'Atlantique du nord s'étend du 1er juin à fin novembre. Alors que les ouragans et les tempêtes tropicales frappent rarement le Panama, les tempêtes peuvent provoquer des pluies torrentielles, causant des inondations et des glissements de terrain. L'ouragan Otto avait persisté pendant plusieurs jours au large de la côte nord en novembre 2016, faisant au moins une dizaine de victimes, des dommages matériels substantiels,  incitant le gouvernement à décréter un état d'urgence de six mois.

Les régions montagneuses peuvent être dangereuses, notamment durant la longue saison des pluies ‒ de mars à décembre ‒ en raison de glissements de terrains, d'inondations et de fermeture des routes. Des inondations peuvent également se produire dans la ville de Panama et entrainer des perturbations importantes dans les transports. 

Le Panama est situé dans une zone sismique active, ce qui provoque occasionnellement des tremblements de terre. Un séisme de magnitude 7,7 avait frappé le Costa Rica voisin en 1991, laissant des dizaines de morts et entraînant des dommages aux infrastructures importants dans la province panaméenne de Bocas del Toro.

LÉGISLATION LOCALE

La consommation et le trafic de drogue sont sévèrement réprimés par la loi du Panama, même lorsqu'il s'agit de petites quantités. Surveillez vos bagages à l'aéroport ainsi que sur le trajet.  

Climat

Le climat est tropical ; la saison sèche s'étend de janvier à avril ; celle des pluies de mai à décembre. Les précipitations sont plus importantes sur les côtes. En plaine, les températures varient de 20° à 30°C. Elles sont plus fraîches en montagne (10°-18°C).

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 507 Police: 911 Pompiers: 911 Ambulances: 911

Electricité

Voltage: 110 V ~ 60 Hz

Prises:

Plus