Retour

Rapports de pays

Roumanie Rapport de pays

Content provided by
IHS Markit Logo

Risk Level

Low
Moderate
Elevated
High
Very High
Severe
Extreme

Survol

Sommaire exécutif

Il y a un risque élevé que le gouvernement de coalition dirigé par le PSD s'effondre dans la perspective d'un an, et les remaniements de gouvernement sont probablement le résultat des batailles de leadership au sein du PSD. Néanmoins, une élection générale anticipée semble peu probable : une nouvelle coalition gouvernementale dirigée par le PSD est plus probable. L'instabilité du paysage politique présente des risques élevés d'inversion des politiques et d'imprévisibilité, notamment en ce qui concerne l'environnement fiscal et réglementaire, comme en témoignent les prélèvements sur les banques roumaines et d'autres secteurs clés. La croissance économique s'est ralentie pour s'établir à 4,2 % en glissement annuel au cours des trois premiers trimestres de 2018, la poursuite du ralentissement se traduisant par une contraction des investissements de 0,8 % en glissement annuel durant la même période. Les tendances mondiales défavorables qui affectent les marchés émergents et la croissance déséquilibrée de la Roumanie, avec une balance des paiements courants et des déficits budgétaires croissants, rendent la Roumanie vulnérable aux chocs extérieurs et aux sorties de capitaux. Le gouvernement est susceptible de privilégier les politiques axées sur les dépenses sociales, les salaires du secteur public et les dépenses de santé. Les projets visant à améliorer les infrastructures de transport roumaines se poursuivront probablement, mais avec le risque persistant d'une mise en œuvre inefficace et de coupes budgétaires occasionnelles. La hausse du déficit budgétaire et l'imprévisibilité croissante de l'environnement fiscal sont des indicateurs défavorables pour les investissements publics et privés. Néanmoins, la base faible et le soutien structurel de l'UE devraient permettre une croissance plus forte de l'investissement en 2019, même si les risques sont orientés à la baisse. La consommation des ménages restera le principal moteur de croissance de l'économie roumaine, mais la croissance économique s'affaiblira à mesure que l'environnement extérieur deviendra moins favorable. Le gouvernement est susceptible de mettre en œuvre des mesures qui entraveraient les efforts de lutte contre la corruption. Cela augmenterait le risque de corruption, d'abus de pouvoir et de trafic d'influence de la part des politiciens et des agents publics. Les réformes visant à réduire la complexité des procédures administratives ne feront probablement que des progrès modestes. Des manifestations antigouvernementales sont probables, attirant plusieurs milliers de personnes à Bucarest et dans les villes du pays. Ces manifestations présentent des risques de perturbation temporaire des transports et sont susceptibles d'entraîner des revirements politiques ou une mise en œuvre plus lente de la législation. 2018, IHS Markit Inc. Tous droits réservés. Toute reproduction totale ou partielle sans autorisation est interdite.
Last update: janvier 4, 2019

Perspectives opérationnelles

La main-d'œuvre roumaine est bien formée, avec des coûts de main-d'œuvre nettement inférieurs à ceux de l'Europe occidentale. L'infrastructure est sous-développée, mais elle est en cours de modernisation, en particulier l'extension du réseau routier. Avec le plan d'investissements substantiels du gouvernement, la construction d'infrastructures et de chemins de fer devrait s'accélérer au cours des deux prochaines années. L'adhésion de la Roumanie à l'UE a encouragé les mesures visant à simplifier l'administration fiscale et à améliorer le système juridique. Néanmoins, la corruption restera un défi, les efforts de lutte contre la corruption étant susceptibles d'être bloqués sous le gouvernement actuel. Les grèves seront probablement déclenchées par des licenciements dans les entreprises publiques ou par des employés du secteur public.

Last update: janvier 9, 2019

Terrorisme

Elevated

La menace d'une radicalisation et d'un terrorisme endogènes est plus faible qu'en Europe occidentale et comparable à celle de pairs régionaux comme la Pologne et la Hongrie. En Roumanie, on a signalé des cas de personnes faisant la promotion du terrorisme en ligne, mais le service de renseignement a intensifié ses activités de surveillance pour détecter les menaces potentielles. Le déploiement de troupes et de moyens militaires américains en Roumanie augmente le risque d'attaques lancées par des groupes étrangers. Les individus et les biens juifs sont aussi des cibles probables. Les cyberattaques contre les infrastructures essentielles et les services financiers sont probables.

Last update: janvier 8, 2019

Risques de guerre

Les relations avec la Russie sont tendues, mais le risque de guerre est faible. Néanmoins, les relations entre la Roumanie et la Russie devraient continuer à se détériorer à la suite de l'ouverture d'une unité de coordination régionale de l'OTAN et de l'activation du système américain de bouclier antimissile en Roumanie, et des plans correspondants visant à intensifier encore les exercices militaires maritimes de l'OTAN dans la mer Noire. Le risque de cyber-attaques a augmenté. Les éventuels différends avec les voisins au sujet de la délimitation des frontières et des minorités doivent être gérés par des moyens diplomatiques. Il est peu probable que les relations avec la Moldova se détériorent au point d'inclure une confrontation militaire.

Last update: janvier 8, 2019

Stabilité sociale

High

Des manifestations antigouvernementales à grande échelle, avec un risque élevé de violence de bas niveau, risquent d'être organisées au cours de l'année à venir, en raison notamment des propositions de la majorité au pouvoir visant à modifier les politiques anticorruption et la législation judiciaire. Avec un bilan de manifestations politiques efficaces, les grandes manifestations, pour la plupart pacifiques, avec la capacité de renverser les décisions politiques, ont de fortes chances de devenir une caractéristique dominante de la Roumanie dans les années à venir. Des protestations pacifiques contre l'exploration du gaz de schistes ou la dégradation de l'environnement dans les usines industrielles et d'autres projets sont probablement à proximité de ces complexes et à Bucarest.

Last update: janvier 8, 2019

Risques pour la santé

Severe

Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement

Hépatite A : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge d'un an. Pour les personnes nées avant 1945, ayant passé leur enfance dans un pays en développement ou ayant des antécédents d'ictère, une recherche préalable d'anticorps sériques (Ig G) peut éviter une vaccination inutile.

Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

Diphtérie, tétanos, poliomyélite : le vaccin doit être mis à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

En fonction de la durée et des modalités du séjour

Fièvre typhoïde : si le séjour doit se dérouler dans des conditions d'hygiène précaires (pour les enfants : à partir de l'âge de deux ans).

Rage : pour des séjours prolongés en situation d'isolement (pour les enfants : dès qu'ils sont en âge de marcher).

Encéphalite à tiques : pour des séjours en zone rurale et les amateurs de randonnée (pour les enfants : à partir de l'âge d'un an).

Pour les enfants : toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

Last update: avril 5, 2019

Risques naturels

Very high

La Roumanie est un des pays européens les plus actifs du point de vue sismique ; de petites secousses s'y produisent tous les ans et les grands séismes, tous les 30 à 50 ans. En 1977, un séisme de magnitude 7,4 avait fait 1 500 victimes et d'importants dégâts matériels dans le centre de Bucarest.

Les inondations sont également fréquentes. En septembre 2005, le pays avait connu ses pires inondations depuis 1970, avec 23 victimes (région de Vrancea ; 14 000 personnes évacuées).

En cas de séjour dans les montagnes roumaines, il est conseillé de prendre en compte quelques mesures de sécurité liées à la présente d'une importante population d'ours. En cas de rencontre avec un ours, ne l'approchez sous aucun prétexte, laissez-lui de l'espace pour fuir, ne faites aucun geste brusque et ne criez pas. Ce danger est important puisque des personnes, des touristes surtout, sont régulièrement blessé voire tués.

Last update: avril 5, 2019

Transport

Moderate

Hormis les grandes artères urbaines et les autoroutes, les axes routiers sont généralement en assez mauvais état, peu éclairés et étroits. Cependant, le réseau est en cours de rénovation. Il existe deux autoroutes reliant Bucarest à Pitesti ou à Constanta. Les routes de la région Olténie et de la région Moldavie sont en mauvais état. Ainsi, dans ces régions et dans les endroits reculés, il est déconseillé de voyager la nuit en raison du manque d'éclairage. Les charrettes tirées par des chevaux, les véhicules agricoles, les personnes à bicyclette ou les véhicules sans feux arrière ni réflecteurs ne sont pas rares. Par ailleurs, il est à noter que les conducteurs peuvent être très agressifs. Un manque de signalisation est aussi notable.

Pour rouler, une vignette (rovignette) est nécessaire. Celle-ci peut être achetée aux postes de contrôles frontaliers, dans les bureaux de postes et dans certaines stations-service. Les pneus d'hivers sont obligatoires pendant toute la saison hivernale.

Le réseau ferroviaire est étendu et bon marché ; toutefois, le confort varie d'un train à l'autre. Le bus est une alternative préférable pour se rendre d'une ville à l'autre. Les bus sont confortables, rapides et fréquents. 

Pour ce qui est des déplacements en taxi, les voyageurs sélectionneront exclusivement les véhicules agréés munis de compteurs et affichant leurs tarifs. Les taxis sont abordables. Ne prenez pas de taxi seul à destination des régions rurales. Les voyageurs souhaitant se rendre à Bucarest depuis son aéroport en taxi pourront s'adresser au kiosque prévu à cet effet à la sortie du terminal.

Last update: avril 5, 2019

Informations pratiques

Climat

Le climat est continental, avec des écarts de températures importants entre les saisons. Les étés sont chauds voire très chauds dans certaines régions (Carpates et Transylvanie notamment). Ils sont plus doux sur le littoral de la mer Noire et en montagne. Les printemps et les automnes sont courts avec des températures agréables le jour mais fraîches la nuit. Les hivers sont longs, rigoureux et secs, hormis sur les bords de la Mer Noire.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 40
Police: 955 ou 112
Pompiers: 955 ou 112
Ambulances: 955 ou 112

Electricité

Voltage: 230 V ~ 50 Hz

Prises:

Last update: avril 5, 2019