Retour

Rapports de pays

Saint-Vincent-et-les-Grenadines Rapport de pays

Content provided by
IHS Markit Logo

Risk Level

Low
Moderate
Elevated
High
Very High
Severe
Extreme

Survol

Sommaire exécutif

Le Parti travailliste unifié (ULP), dirigé par le Premier ministre Ralph Gonsalves, détient huit des 15 sièges élus à la Chambre d'assemblée. La stabilité du gouvernement est minée par la contestation juridique des résultats des élections de 2015 par le Nouveau Parti démocratique (NPD), un parti d'opposition. Les prochaines élections générales sont prévues pour 2020. Toutefois, si le NPD obtenait gain de cause dans sa cause, la probabilité d'élections anticipées s'en trouverait accrue. Un gouvernement néo-démocrate modifierait probablement la politique étrangère, par exemple en favorisant la Chine continentale plutôt que Taiwan, un allié actuel de Gonsalves. Le NPD s'est également engagé à introduire un système de citoyenneté par investissement, ce que M. Gonsalves a rejeté. IHS Markit prévoit une croissance du PIB de 2,4% en 2019, malgré les risques posés par les fréquentes catastrophes naturelles régionales. L'ouverture du nouvel aéroport international d'Argyle en 2017 a stimulé les services liés au tourisme. Le gouvernement cherche à restructurer la compagnie aérienne en copropriété Liat pour qu'elle reste opérationnelle. Ses efforts sont entrepris aux côtés d'autres actionnaires du gouvernement des Caraïbes, qui cherchent à générer collectivement 5,4 millions de dollars de fonds d'urgence. Les forages effectués par Iceland Drilling Company pour une centrale géothermique prévue devraient débuter en avril 2019, contribuant ainsi aux perspectives de croissance positives. La gestion des finances publiques ne s'est toutefois pas sensiblement améliorée, le ratio de la dette au PIB passant de 67.74% en 2014 à 72% en 2018, selon la Banque mondiale. Le budget 2019 prévoit des dépenses de 394 millions de dollars, soit une augmentation de 7,4% par rapport à 2018. Le gouvernement a annoncé des hausses de taxes pour des produits comme l'essence et le diesel. L'UE a retiré le pays de sa liste des juridictions non coopératives en mars 2019, après que le gouvernement a modifié la législation sur les International Business Company et International Trust, supprimant les exonérations fiscales pour les sociétés constituées dans le pays depuis janvier 2019. Toutefois, la Financial Services Authority du pays cherche à limiter l'application de l'imposition des revenus d'origine mondiale aux revenus d'origine locale, afin d'encourager les activités offshore.
Last update: mars 28, 2019

Perspectives opérationnelles

Le gouvernement est favorable à l'investissement et les entreprises peuvent facilement s'installer. L'agence de promotion de l'investissement Invest SVG fournit des directives aux investisseurs. Toutefois, les contraintes actuelles comprennent une infrastructure partiellement déficiente et la menace continue de dangers naturels (principalement des ouragans). L'aéroport international d'Argyle récemment ouvert est susceptible de stimuler le tourisme entrant. En décembre 2017, le FMI a appelé à une plus grande flexibilité du marché du travail et à un meilleur accès au crédit. Le Premier ministre Ralph Gonsalves s'oppose à l'octroi de la citoyenneté pour attirer les investissements étrangers, une initiative mise en œuvre par d'autres pays des Caraïbes. Les investisseurs dans le pays sont confrontés à des risques de sollicitation de pots-de-vin.

Last update: septembre 4, 2018

Terrorisme

Il n'existe aucun groupe terroriste national ayant l'intention ou la capacité d'entreprendre des attaques contre la population et/ou des biens commerciaux ou appartenant à l'État. Le pays n'est pas considéré comme une cible pour les organisations terroristes internationales. Le secteur bancaire offshore de Saint-Vincent est soumis à la pression des organisations internationales pour renforcer les contrôles du blanchiment d'argent et réduire la possibilité que des groupes terroristes utilisent la juridiction pour dissimuler des actifs ou diriger des fonds à l'étranger. En mai 2017, le gouvernement a publié un code de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Après que les sites Web gouvernementaux aient été la cible de cyber-attaques, le pays s'est engagé à accroître la cybersécurité en décembre 2017.

Last update: septembre 4, 2018

Risques de guerre

La probabilité d'un conflit entre États impliquant Saint-Vincent-et-les-Grenadines est très faible. Saint-Vincent conteste la revendication du Venezuela sur l'île Bird Island, mais les relations entre les deux pays sont amicales sous les administrations actuelles. Le Premier ministre Gonsalves a une sympathie idéologique pour les gouvernements de Cuba et du Venezuela. Le pays a participé aux pourparlers de médiation entre le gouvernement vénézuélien et l'opposition. Le pays travaille aux côtés des forces de sécurité américaines et européennes, en particulier dans le cadre des efforts régionaux de lutte contre le trafic de drogue. En 2017, Saint-Vincent-et-les Grenadines a signé des accords sur les frontières maritimes avec la Barbade et Sainte-Lucie, réduisant ainsi le risque de différends diplomatiques.

Last update: septembre 4, 2018

Stabilité sociale

Des divisions profondes entre le parti au pouvoir et le parti d'opposition sont susceptibles de générer des grèves dans le secteur public et des protestations contre les politiques gouvernementales au cours de l'année prochaine. Compte tenu de la décision de la Haute Cour de juin 2017 permettant à l'opposition de contester le résultat des élections de décembre 2015 dans deux circonscriptions, il existe un risque croissant de protestations politiques dans le comté. En janvier 2018, le Nouveau Parti démocratique (NPD), parti d'opposition, a déposé une motion de censure contre le gouvernement, accusant l'administration d'inconduite politique généralisée. Malgré cela, rien n'indique que la stabilité politique du gouvernement soit menacée par les troubles sociaux.

Last update: septembre 4, 2018