Retour

Rapports de pays

Trinité-et-Tobago Rapport de pays

Survol

INTRODUCTION

Jeune pays (indépendant depuis 1962) anglophone des Caraïbes, Trinité-et-Tobago (1,2 million d'habitants) se compose de deux îles éloignées d'une trentaine de km par la mer des Antilles : l'île de la Trinité (capitale : Port d'Espagne), de loin la plus étendue des deux, et celle de Tobago.

Les visiteurs étrangers prendront des précautions pendant leur séjour en raison notamment d'une criminalité en nette hausse ces dernières années.

CRIMINALITÉ

Vols avec violence, cambriolages et agressions sexuelles sont régulièrement signalés, et n'épargnent pas les visiteurs étrangers. Des enlèvements accompagnés d'une demande de rançon sont également déplorés. Les homicides sont nombreux -13,6 cas pour 100 000 par an- ; la vaste majorité des meurtres a trait aux rivalités entre gangs mafieux et/ou disputes personnelles et, généralement, n'impacte pas directement les touristes et autres ressortissants étrangers.

Selon la Drug Enforcement Administration (DEA) américaine, Trinité-et-Tobago serait devenu une  plateforme du trafic de drogues, induisant une augmentation de la criminalité dans le pays. La violence armée devient aussi de plus en plus courante.

Il est conseillé aux voyageurs d'être tout particulièrement vigilants à Port-d'Espagne Laventille, Morvant, Beetham, Barataria, Woodbrook, Sea Lots, Carenage, Queen's Park Savannah, South Belmont, et Cocorite. Les touristes étant souvent spécifiquement ciblés en raison de leur richesse présumée, soignez attentif à ce qui se passe autour de vous dans les sites touristiques tels que le parc du Fort George, le lac Pitch de La Brea et sur les plages. Une fois la nuit tombée, il est plus sûr de se déplacer en voiture/taxi (et non à pieds) et d'éviter tous les endroits suivants : les parcs publics, le centre-ville de Port-d'Espagne, Queen's Park Savannah, les plages et tout autre endroit isolé.

En outre, les voyageurs arrivant à l'aéroport international Piarco (POS) de Trinité sont à l'occasion la cible des délinquants ; il a été signalé que des criminels suivaient leurs victimes depuis l'aéroport, les agressaient dans des endroits isolés (cf. parking, sur les autoroutes menant à Port-d'Espagne), ou sur leur lieu de séjour.

La criminalité tend à augmenter lors des vacances de fin d'année, de la période de Carnaval (février ou mars à Trinité-et-Tobago). Plusieurs dizaines de milliers de touristes participent aux côtés des 150 000 locaux aux festivités de Carnaval, étirées sur plusieurs jours.

Enfin, quelques incidents de piraterie ont été signalés dans les eaux au large des îles, situées près du Venezuela, lui-même frappé par la criminalité. Des bateaux et leurs passagers ont été dépossédés de leurs effets personnels et, dans les cas les plus graves, des homicides ont eu lieu.

En règle générale, les visiteurs doivent suivre les recommandations suivantes :

Rester vigilant lors d'un retrait d'argent dans un guichet automatique, souvent 'surveillés' par les criminels ; éviter tout retrait d'espèces après la tombée de la nuit. Éviter les habits ou comportements ostentatoires (porter des bijoux ayant l'air chers, montrer des espèces en public, etc.).  Ne prendre que des petites sommes d'espèces, idéalement séparées dans des poches différentes. Garder à l'esprit que les criminels sont souvent armés. Si vous êtes confronté à un voleur, obéissez à ses demandes, ne présentez aucune résistance et ne regardez pas directement l'agresseur ; ne faites rien qui pourrait l'alarmer. En conduisant, garder les portes fermées et les fenêtres remontées, avec les biens à l'abri des regards ; ne pas prendre dans son véhicule de personne étrangère. S'assurer que les mesures de sécurité adéquates sont en place dans les hôtels, résidences, etc. Éviter toutes les zones isolées et reculées, même pendant la journée.

SITUATION ÉCONOMIQUE

Trinité-et-Tobago est entré en récession fin 2015/début 2016, en raison de la chute globale des prix du pétrole ; les exportations de pétrole représentent 40% du PIB national. Cette contraction des recettes a été suivie par des mesures d'austérité gouvernementales, dont des coupes dans les dépenses publiques. Selon la Banque mondiale, l'économie s'est rétractée de -2,8% en 2016, avec un retour de la croissance attendu en 2017.

RISQUE SOCIO-POLITIQUE

Des manifestations sont régulièrement organisées ; leur format peut être important. Les lieux de manifestation privilégiés se situent généralement à proximité du Parlement, du bureau du Premier ministre (quartier Saint Clair de la capitale). Par prudence, tenez-vous à l'écart de toutes les manifestations.

Les prochaines élections législatives seront organisées en 2020.

TERRORISME

Quelques menaces ont été émises à l'encontre du pays en 2016, dont des appels d'un combattant de l'État Islamique (EI) de Trinité-et-Tobago à « partir en guerre » contre les chrétiens du pays (environ 5 % de la population nationale est musulmane). Néanmoins, la menace terroriste reste a priori faible.

TRANSPORTS

Les routes sont généralement asphaltées, les autoroutes en bonne état. Cependant, de nombreux axes secondaires sont en mauvais état ; certains sont étroits et sinueux, particulièrement dans les régions montagneuses du nord de Trinité, créant des conditions dangereuses. Par ailleurs, les accidents de la route sont courants sur l'autoroute de Port-d'Espagne à San Fernando ainsi que sur les routes menant à l'aéroport international de Piarco.

Du fait de la criminalité préoccupante évoquée plus haut, il est recommandé de rouler avec les fenêtres fermées et les portières verrouillées.

Les moyens de transports publics disponibles dans le pays incluent les taxis privés, les taxis routiers, les maxi-taxis (fourgonnette) et les autocars. Il est conseillé de ne voyager qu'en taxi privé ; il est préférable d'utiliser les taxis qui attendent devant les grands hôtels plutôt que de les héler dans la rue. Négociez le tarif de votre course avant le départ. En outre, les taxis privés sont banalisés, mais identifiables à leur plaque d'immatriculation, qui commence par la lettre H ; n'utilisez pas les taxis non officiels, dont les plaques commencent par la lettre P.

Dans cette ancienne colonie britannique, les voitures circulent à gauche Les stations-services sont souvent fermées la nuit.

Le trafic aérien domestique est sûr.

RISQUES NATURELS

La saison des ouragans s'étire de juin à fin novembre. Si Trinité est généralement épargnée par les cyclones, elle n'échappe pas toujours aux fortes précipitations, alors responsables d'inondations et de glissements de terrain. Une rare tempête tropicale a frappé le pays mi-juin 2017, entraînant des inondations et dégâts matériaux, notamment dans le sud de Trinité. 

Des glissements de terrain et des inondations répandues provoqués par des pluies torrentielles fin novembre et début décembre 2016 ont détruit les routes et ponts du nord de Trinité, constituant une des pires catastrophes naturelles des cinquante dernières années.

Mentionnons pour conclure que Trinité-et-Tobago se trouve dans une zone sismique active, située sur la même faille géologique qu'Haïti.

LÉGISLATION LOCALE

Porter des habits avec des motifs à camouflage est illégal.

Certains actes homosexuels sont illégaux.

Toute consommation ou trafic de drogue peut être sévèrement puni.

SANTÉ

Dans le registre médico-sanitaire, à noter que des services médicaux gratuits sont dispensés dans les cinq hôpitaux généraux que compte le pays. Cependant, en cas de problème grave, une évacuation vers la Martinique, la Guadeloupe ou Miami pourrait s'avérer nécessaire. Il est conseillé à tous les voyageurs de souscrire à une assurance voyage et médicale complète avant le départ. 

Les maladies diarrhéiques sont courantes chez les touristes. Pour réduire le risque de contracter des maladies liées à la nourriture ou d'origine hydrique, ne buvez ni eau du robinet (sauf bouillie) ni boissons contenant des glaçons ; évitez tous les plats qui ne seraient pas assez cuits, tout particulièrement les viandes et fruits de mer, et toute autre nourriture qui ne vous semblerait pas entièrement cuite, épluchée ou désinfectée (cf. glaces, fruits , etc.) ; lavez bien vos mains avant chaque repas.   

Relevons que les maladies liées aux piqûres de moustique sont assez répandues, notamment durant et après la saison des pluies (de juin à novembre) :

Même si aucun cas n'est confirmé dans le pays depuis 1979, le risque de contracter la fièvre jaune demeure. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande à tous les voyageurs se rendant dans les zones forestières de l'île de la Trinité de se faire préalablement vacciner. Le vaccin n'est pas recommandé pour les voyageurs se rendant à Tobago ou effectuant une croisière. Le risque de contracter le virus Zika est « élevé » à Trinité-et-Tobago. Si le virus est habituellement relativement bénin en soi, des liens entre le virus Zika et de graves anomalies congénitales sévères ont toutefois été établis. Le virus Zika est aussi transmissible au cours de rapports sexuels non protégés avec une personne infectée. Le virus de la dengue est présent. Plus de 1 800 cas ont été recensés en 2016. Le virus du chikungunya est également présent.

Selon ONUSIDA, 1,2 % de la population adulte (âgée entre 15-49 ans) serait séropositive.

Enfin, la rage épizootique existe. Évitez tout contact avec des animaux non-familiers et tous mammifères sauvages. Si vous êtes griffé, léché, ou mordu, consultez un médecin le plus vite possible.

Climat

Le climat est chaud (30°C en moyenne) et humide. La saison sèche s'étend de janvier à mai. Lors de la saison des pluies (juin à décembre), la chaleur couplée à une plus forte humidité rend l'atmosphère parfois étouffante. Les côtes est et nord des deux îles sont les plus arrosées. Trinidad-et-Tobago est à l'abri des cyclones d'automne.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 1 868 Police: 999 Ambulances: 990

Electricité

Voltage: 115V ~ 60 Hz

Prises: