Retour

Rapports de pays

Turkménistan Rapport de pays

Content provided by
IHS Markit Logo

Risk Level

Low
Moderate
Elevated
High
Very High
Severe
Extreme

Survol

Sommaire exécutif

Il est peu probable que la position du président Gurbanguly Berdymukhammedov soit contestée. La baisse des prix de l'essence a forcé le gouvernement à prendre des mesures d'austérité, y compris la dévaluation de la monnaie, et la probabilité d'une modification des contrats de l'État augmente à mesure que les réductions des dépenses sont mises en œuvre. La corruption dans les institutions étatiques est endémique et les risques d'expropriation sont très élevés, en particulier pour les entreprises qui n'ont pas de contacts gouvernementaux de haut niveau. La baisse du niveau de vie augmente le risque de protestations à petite échelle, sporadiques et isolées, motivées par des raisons économiques. Le différend avec l'Azerbaïdjan au sujet de la délimitation de la frontière maritime dans la mer Caspienne est susceptible d'entraîner le harcèlement des navires d'exploration opérant dans ou à proximité du champ pétrolier offshore contesté de Sardar/Kyapaz. La situation sécuritaire le long de la frontière avec l'Afghanistan s'est détériorée, ce qui a incité le gouvernement à se recentrer sur les militaires mal équipés et mal formés.

Last update: septembre 4, 2018

Perspectives opérationnelles

La bureaucratie excessive, la corruption de haut niveau et la nécessité de "contacts internes" sont des éléments de la vie quotidienne des affaires. Le président Berdymoukhammedov a souligné l'importance d'attirer les investissements étrangers et, dans la pratique, les révisions des accords de partage de la production dans le secteur pétrolier et gazier ont été rares. Cependant, la nature personnalisée du pouvoir signifie qu'un investisseur qui n'a pas la faveur du gouvernement a peu de recours pour se défendre contre les risques contractuels. Le prétendu non-paiement des contrats avec des sociétés étrangères a été une tendance émergente pendant la présidence de Berdymoukhammedov.

Last update: septembre 4, 2018

Terrorisme

Elevated

L'exode de personnes radicalisées vers des conflits en Syrie et en Irak atténue les risques terroristes au Turkménistan, mais soulève des inquiétudes quant à leur retour. L'augmentation des activités militantes dans les provinces du nord de l'Afghanistan limitrophes du Turkménistan augmente la probabilité d'incursions transfrontalières accompagnées d'attaques terroristes visant les institutions de l'État et les forces armées. Le contrôle ferme par l'État des pratiques religieuses, la surveillance généralisée de la population et l'absence générale de susceptibilité à la radicalisation chez les Turkmènes rendent peu probable l'émergence de groupes terroristes nationaux. L'existence d'une petite frange de groupes islamistes clandestins ne pose aucun risque de terrorisme à l'heure actuelle, car ils ne sont pas engagés dans la violence.

Last update: septembre 4, 2018

Risques de guerre

Le Turkménistan est confronté à un risque accru d'incursions transfrontalières armées par les militants affiliés à l'État islamique en Afghanistan en raison de la détérioration de la situation sécuritaire dans les provinces du nord de l'Afghanistan limitrophes du Turkménistan à la suite du retrait des forces de la coalition en 2014. La probabilité d'une guerre interétatique avec l'un des États voisins est très faible, car le Turkménistan entretient des relations amicales avec eux. Le différend frontalier maritime avec l'Azerbaïdjan sur la mer Caspienne est susceptible d'être résolu par des moyens diplomatiques. Les forces armées turkmènes sont mal entraînées et insuffisamment équipées. Le statut de neutralité du Turkménistan fait qu'il est difficile pour d'autres pays de fournir une assistance militaire.

Last update: septembre 4, 2018

Stabilité sociale

Elevated

L'effondrement des prix du pétrole a entraîné une baisse significative des recettes de l'État, puisque les contrats de fourniture de gaz à long terme du Turkménistan avec la Chine sont liés au prix du pétrole. Les licenciements massifs et les arriérés de salaires dans l'ensemble des institutions de l'État augmentent la probabilité de protestations motivées par des raisons économiques. L'absence d'opposition politique les rend susceptibles d'être à la fois éphémères et pacifiques. L'augmentation de 10 % des pensions et des salaires des employés du secteur public à compter du 1er janvier 2017 a été compensée par l'inflation, comme en témoigne la flambée des prix de toutes les catégories de biens de consommation. La société civile n'en est qu'à ses débuts, la plupart des dissidents étant en prison ou à l'étranger.

Last update: septembre 4, 2018

Risques pour la santé

Severe

Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement

Hépatite A : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge d'un an. Pour les personnes nées avant 1945, ayant passé leur enfance dans un pays en développement ou ayant des antécédents d'ictère, une recherche préalable d'anticorps sériques (Ig G) peut éviter une vaccination inutile.

Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

Diphtérie, tétanos, poliomyélite : le vaccin doit être mis à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

En fonction de la durée et des modalités du séjour

Fièvre typhoïde : si le séjour doit se dérouler dans des conditions d'hygiène précaires (pour les enfants : à partir de l'âge de deux ans).

Rage : pour des séjours prolongés en situation d'isolement (pour les enfants : dès qu'ils sont en âge de marcher).

Encéphalite à tiques : pour des séjours en zone rurale ou amateurs de randonnée (pour les enfants : à partir de l'âge d'un an).

Pour les enfants : toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

Last update: novembre 28, 2013

Transport

Moderate

Le Turkménistan offre début 2017 des conditions de transport peu satisfaisantes pour le voyageur. Absence de cartes et de plans fiables, routes en mauvais état, signalisation peu évidente et conditions météo changeantes imposent la plus grande prudence.

Les moyens de transports ferroviaires (lents, peu confortables et à la sécurité relative) et aériens ne sont pas particulièrement conseillés.

D’autre part, l’accès à certaines zones demeure strictement réglementé, voire interdit (notamment les régions frontalières avec l’Afghanistan, l’Iran et l’Ouzbékistan). Obtenir une autorisation officielle pour sortir de la capitale Achgabat peut s’avérer compliqué. A noter que mi-mars 2014, suite à des incidents à la frontière avec l’Afghanistan (750 km de frontière terrestre commune), des effectifs militaires renforcés avaient été déployés du côté turkmène.

Last update: février 13, 2018

Informations pratiques

Climat

Le climat est continental avec de faibles précipitations toute l'année. L'été est torride (40°C) et sec, l'hiver froid voire glacial (-25°C). Le printemps et l'automne sont agréables, avec des températures douces. L'air est sec dans le centre mais plus humide au bord de la mer Caspienne. La région désertique du Karakoum est souvent traversée par des vents violents provoquant des tempêtes de sable.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 993
Police: 02
Pompiers: 01
Ambulances: 03

Electricité

Voltage: 220 V ~ 50 Hz

Prises:

Last update: janvier 31, 2014