Retour

Rapports de pays

Ukraine Rapport de pays

Survol

INTRODUCTION

Les déplacements dans la plupart des régions de ce pays de 44 millions d'habitants ne présentent aucun risque majeur et se déroulent dans de bonnes conditions. Les voyageurs devraient néanmoins prendre certaines précautions, notamment en évitant tout voyage dans les régions de l'est du pays en raison du conflit armé en cours.

SÉCURITÉ

En mars 2014, des entités armées sécessionnistes se sont emparées de certains pans de l'est du pays, notamment dans la région de Donetsk et dans l'oblast (région) de Louhansk, poussant le gouvernement à lancer une opération militaire considérable afin de reprendre le contrôle du pays. Des affrontements quotidiens entre forces régulières ukrainiennes et séparatistes pro-russes ont fait rage dans l'est. Les villes de Donetsk, Horlivka, Makiïvka, Marioupol et Louhansk ainsi que leur périphérie ont été particulièrement touchées ; dans ces régions, les visites non-essentielles demeurent formellement déconseillées par nombre de gouvernements occidentaux, de même que pour la zone frontalière avec la Russie. Les déplacements non impératifs vers les oblasts de Donetsk, Louhansk et Kharkiv sont également déconseillés. Selon l'ONU, depuis le début des hostilités, plus de 10 300 personnes ont péri dans les violences et 2,7 millions été déplacées.

La situation reste floue en Crimée, péninsule annexée par la Russie en mars 2014, où les déplacements sont déconseillés sauf raison impérative en raison d'une situation sécuritaire dégradée. La région serait de facto contrôlée par la Russie ; la communauté internationale a quasi-unanimement dénoncé cette annexion. Les ressortissants étrangers souhaitant se rendre dans la péninsule doivent obtenir un visa russe auprès des autorités diplomatiques de la Fédération de Russie. Les liaisons aériennes entre l'Ukraine et la Crimée sont interrompues ; les voyageurs présents en Crimée ne sont plus autorisés à rejoindre l'Ukraine par voie terrestre.

TERRORISME

L'Ukraine n'a pas été la cible d'attaques terroristes majeures depuis plusieurs années. Cependant, les bâtiments gouvernementaux, les stations de métro et de train, ou encore les centres commerciaux font régulièrement l'objet de menaces à la bombe..

Des assassinats ciblés ont été signalés dans le centre de Kiev. En octobre 2017, un attentat à la voiture piégée avait fait deux victimes. Un mois plus tôt, en septembre 2017, une personne perdait la vie dans un attentat à la voiture piégée.

RISQUE SOCIAL

Diverses organisations d'extrême droite, dont le groupe « Secteur Droit » (Pravy Sektor), l'Organisation des nationalistes ukrainiens, et l'Association des Patriotes d'Ukraine (UKROP), organisent régulièrement des manifestations dans les grandes villes du pays, notamment à Kiev. Ces manifestations se déroulent généralement sous la surveillance des forces de sécurité et peuvent mener à des affrontements entre manifestants et policiers.

Les tensions s'intensifient à Kiev depuis octobre 2017 autour du laxisme du gouvernement sur les mesures anti-corruption attendues. Une série de manifestations anti-corruption a été organisée par l'ancien président géorgien et gouverneur d'Odessa Mikhaïl Saakachvili. Des affrontements ont opposé des manifestants aux forces de sécurité, notamment en novembre lorsque la police a tenté de détenir Saakachvili.

POLITIQUE

Les prochaines élections présidentielles et législatives devraient être organisées en 2019.

SANTÉ

Les normes dans les établissements de santé sont généralement inférieures à celles des pays de l'Union Européenne. Il est conseillé de souscrire à un régime d'assurance maladie offrant une couverture à l'étranger avant le départ. Les soins de santé sont généralement de meilleure qualité dans les principales zones urbaines.

La consommation d'eau du robinet est déconseillée.

Les vaccinations habituelles s'imposent, particulièrement contre la tuberculose, actuellement en recrudescence dans le Sud (Odessa, Mikolaiv, Zaporijjia) et l'Est (Donetsk, Kharkiv, Tchernihiv), et contre la rougeole, présente à Kiev, à Odessa et dans 14 (sur 24) autres provinces du pays. De plus, une légère hausse du nombre de cas de botulisme a été enregistrée en 2017. Les voyageurs sont ainsi invités à éviter de consommer des aliments en boîte, conservés ou fermentés.

Certaines régions d'Ukraine avaient été contaminées par l'accident nucléaire de Tchernobyl, survenu une trentaine d'années plus tôt (1986).

CRIMINALITÉ

Le taux de criminalité s'établit à un niveau relativement élevé.

Si les crimes violents restent relativement rares, les vols sont de plus en plus fréquents et visent souvent les ressortissants étrangers en raison de leur richesse supposée. Plusieurs citoyens étrangers ont été victimes d'agressions, manifestement à caractère raciste, qui seraient le fait de bandes de skinheads sévissant principalement dans le centre-ville de Kiev.

Les délits de vol d'identité (cf. lors des retraits d'espèces aux distributeurs de billets ou lors de l'utilisation de cartes de crédit) sont régulièrement signalés.

Évitez tout comportement ostentatoire et restez vigilants à tout moment. Gardez profil bas autant que possible, ne portez pas de bijoux voyants ou d'appareil photo de valeur, évitez de faire étalage de fortes sommes d'argent. La vigilance doit être décuplée de nuit et si vous vous déplacez dans une zone isolée (risque de carjacking) ; dans ce cas, il est recommandé de voyager en convoi d'au moins deux véhicules, avec des réserves d'eau et de carburant.

RISQUES NATURELS

Enfin, à l'image des pluies torrentielles et des inondations observées au printemps 2010 dans l'ouest du pays (oblast de Chernivtsi ; plusieurs disparus ; dégâts aux habitations et évacuation de plusieurs milliers d'habitants) et de la vague de froid polaire de février 2012 (une centaine de victimes), les conditions climatiques et météorologiques locales peuvent entrainer occasionnellement des dommages importants et gêner la circulation des personnes et des biens. Les feux de forêt peuvent également survenir dans le pays : deux feux s'étaient ainsi déclarés près de la centrale nucléaire de Tchernobyl en avril et en juin 2015.

Entre novembre et février, les tempêtes hivernales peuvent s'avérer dangereuses (vents forts, fortes chutes de neige, glace) et causer d'importantes perturbations dans les transports à l'échelle nationale. En janvier 2018, des chutes de neige allant jusqu'à 40 cm (16 po) ont recouvert une grande partie du pays, accompagnées de vents atteignant les 70 km / h (44 mi / h).

Climat

Le climat est tempéré continental sous l'influence de l'anticyclone de Sibérie. L'hiver est rigoureux et enneigé dans le nord et l'est ; il dure environ 4 mois. Les températures sont plus douces sur les bords de la mer Noire (sud de l'Ukraine). L'été est long et chaud avec parfois de violentes averses. L'automne est ensoleillé et doux.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 380 Police: 02 Pompiers: 01 Ambulances: 03

Electricité

Voltage: 220 V ~ 50 Hz

Prises: