Retour

Rapports de pays

Viêt Nam Rapport de pays

Survol

INTRODUCTION

Le Vietnam, ce pays d’Asie du sud-est abritant 95 millions de citoyens sur un territoire de taille modeste, le doit avant tout à sa stabilité politique et ses efforts depuis une vingtaine d’années pour sortir des affres du sous-développement.

Si le régime reste indiscutablement autoritaire, la sécurité, globalement bonne, et l’hospitalité des Vietnamiens, de tous les instants, devraient ravir les visiteurs étrangers.

POLITIQUE

Le Vietnam est un État à parti unique, dirigé par le Parti communiste vietnamien (PCV). Toute dissidence politique y est sévèrement réprimée (lourdes peines de prison et mesures de privation des droits civiques).

Un nouveau président a été élu (par l'Assemblée nationale) en avril 2016. Un scrutin législatif - à la participation populaire particulièrement élevée : 98,7% des inscrits… - a été organisé le 22 mai 2016 ; seuls deux candidats indépendants ont été élus… Le prochain aura donc lieu en 2021.

SÉCURITÉ et CRIMINALITÉ

Dans la capitale Hanoi (nord) comme à Ho Chi Minh-Ville (sud), les personnes présentes se montreront vigilantes, notamment dans les rues touristiques des deux centres villes : dans le quartier des 36 rues et du lac Hoan Kiem (Hanoï), Dong Khoi, Nguyen Hue, Le Lai, Le Loi et le quartier routard Pham Ngu Lao (Ho Chi Minh-Ville).

RISQUES NATURELS

La saison des typhons (une dizaine par an en moyenne) s'étire de juin à décembre, principalement dans le centre et le Nord.

En novembre 2009, la tempête Mirinae, après avoir balayé les Philippines, avait fait une cinquantaine de victimes au Vietnam, la plupart dues aux graves inondations ayant touché les provinces de Phu Yen, Binh Dinh et Gia Lai (centre). Plus près de nous, mi-octobre 2016, le typhon Sarika avait fait une trentaine de disparus, submergeant plus de 120 000 habitations, dans la province de Quang Binh notamment.

La période estivale de la mousson implique des risques d'inondations importants (bassin du fleuve rouge, au nord, et dans le delta du Mékong, au sud).

Viennent se greffer à cela sécheresse, canicule et inondations. Le Vietnam figure parmi les cinq pays les plus affectés par le dérèglement climatique.

SANTÉ

Dans le registre sanitaire et médical, les voyageurs relèveront qu’hors des grands centres urbains que sont Ho Chi Minh-Ville et Hanoï, les soins dispensés comme la qualité des installations hospitalières sont nettement inférieurs aux standards européens.

Des cas de grippe aviaire sont déplorés dans diverses provinces (sud, région du delta du Mékong notamment ; dans la banlieue d’Hanoï au printemps 2007). Le paludisme et le choléra sont endémiques en diverses régions.

Le Vietnam est touché par le virus Zika, transmis par les piqûres de moustiques de type Aedes.

La rage est endémique dans ce pays du sud-est asiatique ; la vigilance s'impose vis-à-vis des animaux errants.

TRANSPORTS

La question du recours aux transports en commun - vétustes, lents, peu confortables et guère sûrs - devra interpeller le voyageur étranger lors de son séjour au Vietnam ; pour les autorités françaises, au sujet du transport maritime notamment : ''La sécurité de la navigation en baie d’Halong n’est pas garantie, comme l’attestent de fréquents accidents et naufrages. (…) Depuis le début de l’année 2015, ont été ainsi signalés le naufrage d’un bateau touristique (2 mai) suite à une collision avec un autre navire, et un incendie à bord d’un bateau de tourisme (3 février) ; dans les deux cas sans faire de victimes (…). De graves accidents surviennent régulièrement sur la route maritime reliant Ho Chi Minh Ville à Vung Tau. Il est ainsi fortement déconseillé d’emprunter les bateaux - surchargés et vétustes - assurant cette liaison’’.

Dans un chapitre sensible, à noter la présence résiduelles de mines terrestres non explosées dans le centre, ainsi que de régulières attaques perpétrées par des pirates croisant au large des eaux vietnamiennes.

Enfin, mi-juin 2015, le Vietnam avait annoncé que les ressortissants français, allemands, britanniques, italiens et espagnols n'auraient plus besoin de visa dans le cas d’un « séjour n'excédant pas quinze jours ».

Climat

Le climat est tropical, chaud et humide. Il existe une différence climatique significative entre le sud (très chaud en mars et avril : 35°C) et le nord qui est plus frais. Il pleut abondamment de juillet à janvier dans le centre et de juillet à novembre dans le sud. La saison des pluies dure de mai à octobre dans le nord ; les températures sont alors élevées (30° à 40°C). Le pays est confronté à des pluies diluviennes en juillet et août, et peut être touché par des typhons entre septembre et novembre. La saison sèche (décembre à avril) est agréable avec des températures douces.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 84 Police: 113 Pompiers: 114 Ambulances: 115

Electricité

Voltage: 127/220 V ~ 50 Hz

Prises: