Retour

Blogue

Cinq conseils pour aborder les menaces à la sécurité avec vos employés

By:
novembre 12, 2019

Bien que de nombreuses entreprises dépensent plus d’argent que jamais pour la cybersécurité, plusieurs d’entre elles continuent d’être mal préparées pour faire face aux menaces physiques. La mise en place de technologies comme les caméras de sécurité et l’amélioration du contrôle des accès sont certainement de bons points de départ. Néanmoins, bon nombre des inefficacités actuelles résultent du fait que les entreprises ne parlent tout simplement pas à leurs employés des menaces potentielles à la sécurité. Qu’on le veuille ou non, il est essentiel de se préparer à de tels incidents, car le risque est plus important que jamais.
 
Par exemple, aux États-Unis, les données du FBI indiquent qu’entre 2000 et 2013, il y a eu en moyenne 11,4 incidents de tireur actif par année. Toutefois, en 2018, il y a eu 27 incidents de tireur actif dans 16 États, soit plus du double de la moyenne précédente.

Évidemment, toutes les menaces à la sécurité physique ne sont pas aussi dramatiques; des employés mécontents peuvent être responsables de vols, de sabotages ou encore de divulgations de renseignements commerciaux confidentiels. En fait, cette même recherche du FBI a révélé que les employés sont responsables de 80 % des « incidents dommageables » sur le lieu de travail, ce qui en fait un risque beaucoup plus probable qu’une cyberattaque.

Compte tenu de toutes ces considérations, il est clair que la direction doit aborder ces questions critiques avec ses employés, et ce, d’une manière appropriée qui aidera chacun à prendre en charge sa sécurité. Il en résultera un multiplicateur de force pour le signalement des comportements préoccupants.

 

Voici cinq choses importantes que vous pouvez faire :

 

1. Expliquer les questions fondamentales

Talking to employees about security threats

Alors que les incidents de tireur actif font constamment les manchettes, certaines organisations se cachent la tête dans le sable et refusent de croire que cela pourrait leur arriver. L’éducation des employés est la première partie de l’équation pour dissuader les actes de violence. 

La formation devrait commencer tôt et faire partie intégrante de l’orientation des nouveaux employés. Elle devrait expliquer les fondements de la violence au travail, notamment en leur rappelant que les comportements préjudiciables comprennent aussi des aspects psychologiques et comportementaux, et non seulement des actes de violence physique.
 
En enseignant aux employés les facteurs de risque qui peuvent être présents dans le bureau et en les aidant à comprendre ce qu’il faut surveiller, on s’assure qu’ils seront plus confiants de signaler un comportement suspect. N’oubliez pas que le ton utilisé dans la transmission de ces formations ne devrait pas viser à effrayer les employés, mais bien à expliquer les choses de façon concrète pour que tout le monde soit sur la même longueur d’onde.

 

2. Établir une politique claire en matière de violence au travail

talking to employees about violence

 

L’une des meilleures façons d’atténuer la peur et de vous assurer que vous vous acquittez de votre responsabilité d’offrir un milieu de travail sécuritaire est de mettre en œuvre une politique claire sur la violence au travail. Au cours des mêmes réunions de formation, lorsque vous passez en revue les aspects fondamentaux de la violence au travail, vous devriez également en profiter pour revoir les politiques de votre entreprise.
 
Les politiques de lutte contre la violence au travail devraient avoir une attitude de tolérance zéro à l’égard des actes de violence physique, des remarques menaçantes, des dommages intentionnels aux biens, du harcèlement sexuel et de l’introduction d’armes dans le bureau. Les conséquences de telles actions devraient être clairement expliquées à tous les employés.
 
Lorsque vous passez en revue votre politique en matière de violence au travail, vous devriez également communiquer les procédures de sécurité physique que votre entreprise met en œuvre (comme les évaluations régulières de la sécurité et l’examen continu de la politique de sécurité) pour atténuer les risques.

 

3. Aider les employés à se sentir en sécurité lorsqu’ils signalent des problèmes

Help employees feel safe when reporting issues

Étant donné que de nombreux incidents de violence au travail sont le résultat d’une menace interne, aucune politique sur la violence au travail n’est complète sans une procédure de signalement clairement définie. Il est essentiel d’aider les employés à comprendre qu’ils ont l’obligation de signaler les comportements problématiques à la direction pour protéger le bien-être de tous les employés de l’entreprise.
 
Certains employés ne signalent pas les comportements dangereux parce qu’ils craignent les répercussions de la direction ou de la personne qu’ils signalent. Les ressources humaines devraient permettre un signalement anonyme tout en s’engageant à faire le suivi et à enquêter sur tout problème signalé. Le fait de donner accès à différentes méthodes de signalement anonymes, comme une ligne téléphonique ou une boîte de commentaires, peut atténuer davantage ces préoccupations.

Lorsque les employés ont confiance qu’ils seront en sécurité s’ils signalent un problème potentiel, ils seront plus susceptibles de le faire, ce qui permettra à votre équipe de mieux se positionner pour atténuer une menace.

 
4. Sensibiliser votre équipe aux comportements problématiques

Educate your team about problematic behaviors

Tous les membres de votre organisation, peu importe le poste ou le niveau, devraient recevoir une formation qui les aidera à mieux reconnaître les comportements à surveiller. Les changements de comportement, le manque de respect pour l’autorité, la baisse du rendement au travail, les menaces verbales, les commentaires suicidaires, la possession d’armes et d’autres agissements agressifs pourraient tous indiquer un risque de violence au travail.

Il faut apprendre aux employés à reconnaître ces signes précurseurs chez les autres et chez eux-mêmes. Aidez votre équipe à comprendre que même des problèmes apparemment mineurs, y compris des enjeux dans la vie familiale, peuvent souvent être le précurseur de problèmes plus importants. Mieux vaut prévenir que guérir.
 
Il peut également être utile de rappeler à votre équipe que ces comportements agressifs sont souvent un appel à l’aide. Plus tôt on intervient, plus il sera facile pour un employé potentiellement violent de recevoir du soutien psychologique ou d’autres formes d’aide qui lui permettront de reprendre sa vie en main. Être proactif dans l’utilisation de votre programme d’aide aux employés pourrait offrir d’importants avantages à long terme.

 

5. Définir le processus de gestion des incidents

Define the incident management process

Vos employés se sentiront beaucoup plus en sécurité si le processus de gestion des incidents est clairement défini, notamment la façon de réagir en cas d’urgence, comme dans une situation de tireur actif.
 
Expliquez les mesures que votre équipe des ressources humaines prendra lorsque des comportements agressifs ou dangereux sont signalés. N’hésitez pas à décrire le processus étape par étape, car cela aidera les employés à comprendre que leurs rapports sont pris au sérieux. Rappelez aux employés que la collecte d’information, le filtrage et d’autres mesures d’enquête sont nécessaires pour évaluer avec précision une menace potentielle.
 
Prenez le temps d’élaborer un plan détaillé pour intervenir en cas d’urgence. Entraînez votre équipe sur ce qu’elle doit faire pour se protéger pendant un événement de tireur actif. Passez en revue ces plans en réunion et organisez des exercices de formation pour que chacun sache comment réagir de façon appropriée en cas d’incident. 

 

Être préparé pourrait sauver des vies, et des renseignements pertinents et adéquats en sont la base. 

 

Nous vivons à une époque où il est plus facile que jamais de diffuser de la désinformation sur le Web ou au travail. Vous ne devriez pas laisser les manchettes ou les rumeurs effrayer inutilement vos employés. En adoptant une approche proactive et en abordant ces enjeux de front, vous donnerez à votre équipe la confiance de savoir que vous vous souciez de leur sécurité.
 
Au fur et à mesure que vous fournissez une formation adéquate et que vous établissez des processus de sécurité solides, vos employés seront mieux préparés à réagir de façon appropriée en cas d’incident. Vous ne voulez surtout pas que votre organisation soit considérée comme négligente si un acte de violence se produisait. En fin de compte, en parlant avec les employés des menaces potentielles à la sécurité dès maintenant, vous démontrez votre engagement envers vos ressources les plus précieuses, vos employés.
 
 
L'auteur :
 
Joseph Delia est directeur principal de la consultation en sécurité chez GardaWorld. Il se spécialise dans la gestion des risques liés à la sécurité, l’évaluation de la sécurité physique, les enquêtes d’entreprise, la formation et l’atténuation de la violence au travail et d’autres besoins spécialisés en sécurité. N’hésitez pas à le contacter. On peut le joindre au (314) 644-3227 ou à [email protected]