Retour

Blogue

NPS-V : Protéger les zones restreintes critiques de nos aéroports

By: Marie-Claire Asseko
septembre 8, 2016

Les terminaux aéroportuaires sont sous haute protection depuis plusieurs années. Les agents au contrôle préembarquement effectuent un contrôle des passagers, examinent les bagages aux rayons X et fouillent les employés. Nous l’acceptons comme une partie essentielle des protocoles de sécurité aérienne.

Cependant, le périmètre aéroportuaire, plus particulièrement l’aire de trafic et de stationnement des avions, a traditionnellement été examiné de façon moins minutieuse. Des points de contrôles permettent de vérifier les véhicules entrant et sortant de l’aire de trafic et d’exiger des occupants qu’ils fournissent leurs pièces d’identité. Toutefois, il fut difficile d’intégrer un contrôle plus poussé des véhicules par le passé. Transports Canada a tenté d’étudier la question en 2004, mais le plan avait été mis de côté en raison des défis de l’époque reliés à la sécurité mondiale. Le programme a été réinstauré avec des protocoles à temps plein en 2014. La procédure se nomme NPS-V, soit le « contrôle des non-passagers et de leurs véhicules ».

De nombreux incidents terroristes à travers le monde ont été menés avec l’aide d’employés d’aéroports introduisant clandestinement des armes à bord d’avions. Les programmes de NPS-V ont donc été introduits en réponse à cette menace grandissante. En tant que proche partenaire de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA), GardaWorld contribue à la protection de nombreux aéroports à travers le Canada par le biais des procédures de NPS-V.

Tous les véhicules ayant un accès direct à un avion doivent passer par un point de contrôle de NPS-V. Les véhicules sont sélectionnés et contrôlés de façon aléatoire. Ils sont ensuite assujettis à une inspection minutieuse, tout comme le conducteur et les autres passagers du véhicule.

Les agents au contrôle NPS-V sont à la recherche d’objets potentiellement dangereux pouvant être utilisés pour blesser des passagers, des employés, ou causer un dommage à une infrastructure critique ou un avion. Cela inclut les matières explosives et les armes.

Les fouilles sont menées à l’aide d’une variété d’outils fournis par l’ACSTA – client et partenaire de GardaWorld – y compris des miroirs, lampes de poche, appareils à rayons X, technologie de détection d’explosifs, détecteurs de métaux manuels et portiques de détections des métaux.

Plusieurs aéroports canadiens intègrent dorénavant le NPS-V dans leurs protocoles de sécurité. À Calgary, l’un des plus grands aéroports au pays, environ 68 employés de GardaWorld effectuent présentement des vérifications NPS-V aux points de contrôles. Ils sont fonctionnels chaque jour, à toute heure de la journée. Il est important que des individus ayant reçu une formation adéquate soient sur les lieux pour effectuer le contrôle des véhicules. De cette façon, le NPS-V joue un rôle crucial dans notre engagement général envers la sécurité aérienne.