Retour

Blogue

Le rôle des médias sociaux dans l’augmentation des menaces à la sécurité des personnes et des biens en période de troubles civils

By:
décembre 10, 2019

Au cours de la première semaine des manifestations antigouvernementales chiliennes, un ressortissant étranger et deux résidants ont perdu la vie lorsqu’un supermarché a été incendié à Santiago, le 19 octobre 2019. Il s’agissait d’un incendie criminel perpétré par des militants non identifiés lors de manifestations qui se poursuivent au Chili depuis le 14 octobre. La propriété a été incendiée après avoir été pillée et, bien que l’incident ait été l’un des plus graves, les pillages et les incendies criminels contre des biens commerciaux sont fréquents dans tout le pays. 

Au moins 118 stations de métro de Santiago et environ 500 supermarchés à travers le pays ont été vandalisés, avec environ 5 000 arrestations, 1 800 blessés et 23 décès confirmés. La Chambre de Commerce de Santiago a estimé que les perturbations du transport et de la chaîne d’approvisionnement ont entraîné une perte commerciale d’environ 1,3 milliard de dollars US.

LES TENDANCES DE MOBILISATION DE MASSE RAPIDE

Rapid mass mobilization trends

Tout au long des troubles au Chili, les manifestations ont suivi une nouvelle tendance mondiale de mobilisation de masse rapide (RMM). Lorsque des manifestations à grande échelle ont déferlé sur Hong Kong en mars 2019, les manifestants ont rapidement mis au point une méthode sophistiquée pour mobiliser un grand nombre de personnes en peu de temps, souvent en ralliant des dizaines de milliers de manifestants dans un lieu précis avec un préavis de quelques heures seulement. Les directives sont transmises via des plates-formes de communication cryptées et sécurisées, telles que Telegram, une application mobile et PC, en plus des plates-formes traditionnelles, telles que Twitter. Tandis que Telegram est ouvert à toute personne possédant un numéro de téléphone, les identités des utilisateurs sont anonymes et les salons de clavardage peuvent être verrouillés. 

Au cours de l’été, les manifestants en Catalogne ont adapté cette stratégie en créant leur propre application qui utilise un code QR pour sécuriser l’accès en s’appuyant sur des « chaînes de confiance ». Les utilisateurs ne sont autorisés à inviter qu’une seule autre personne à l’application, dans le but d’empêcher les infiltrations des forces de l’ordre.

Il en résulte le maintien d’un certain secret lors de l’organisation de manifestations, ce qui conduit souvent à une réaction inadéquate de la police. Les mêmes plates-formes sont également utilisées pour coordonner les manifestants, rendre compte des positions et des mouvements de la police et donner des directives tactiques aux manifestants sur le terrain, ce qui renforce l’avantage que les protestataires ont sur les unités de police qui tentent de se mobiliser. En conséquence, les manifestations s’intensifient souvent rapidement et la police n’arrive pas à exercer un contrôle efficace. La sécurité des propriétés et des personnes dans les zones touchées est compromise par le fait que le mouvement de foule n’est pas suffisamment maîtrisé.

Au Chili, l’utilisation du RMM par les manifestants permet de déclencher des protestations de masse en quelques heures à peine. La police n’est souvent pas en mesure de réagir de manière adéquate, et l’état d’urgence a été déclaré pendant un week-end d’octobre dans 16 régions où des violences généralisées ont été observées.

COMMENT NYA, UNE ENTREPRISE DE GARDAWORLD, PEUT VOUS AIDER

GardaWorld Security services

Les conséquences de tels événements pour les propriétaires d’entreprises et les particuliers sont importantes. La fermeture d’une propriété commerciale ou le contournement de zones de conflit peuvent éviter des réparations coûteuses, protéger la réputation de la marque et prévenir les blessures ou la mort du personnel. La nécessité d’une surveillance active en temps réel est donc primordiale. C’est le cas d’un certain nombre de manifestations dans le monde entier, qui ont toutes des éléments de RMM, à savoir Barcelone, Hong Kong, l’Équateur, la Bolivie, le Liban et le Chili. Le Centre des opérations mondiales de NYA fonctionne 24 heures sur 24 et offre une surveillance sur mesure assurée par une équipe d’analystes hautement qualifiés. Les rapports peuvent être adaptés pour évaluer des préoccupations spécifiques et transmis à des intervalles personnalisés, ce qui permet aux opérateurs d’éviter des coûts potentiellement importants pour la sécurité des entreprises et des personnes dans le monde entier.

Communiquez avec nous pour en savoir davantage sur nos services de sécurité des voyageurs et de gestion de crise.