Retour

Blogue

L'enlèvement d'un ressortissant espagnol met en lumière la menace pesant sur les ressortissants étrangers au Mexique

novembre 26, 2019

Le 12 août, quatre hommes armés ont enlevé un médecin espagnol alors qu’il quittait sa maison de Lindavista, un quartier bourgeois du nord de la ville de Mexico. Les ravisseurs ont forcé la victime à monter dans une voiture et se sont enfuis, contactant plus tard la famille de la victime et exigeant une rançon de 250 000 USD (5 millions MXN). Le 14 août, les forces de sécurité mexicaines ont libéré la victime après avoir localisé la base des ravisseurs dans la municipalité de Temamatla. Au cours de l’opération, ils ont également arrêté deux des quatre ravisseurs, qu’ils ont identifiés comme étant des membres de « Las Guerreras », un petit gang criminel local qui se livre à des enlèvements dans la ville de Mexico.

 

Portrait de la criminalité à Mexico

Criminal Landscape in Mexico city

Les querelles de territoire entre les groupes criminels locaux et la concurrence accrue pour les organisations criminelles sont parmi les causes les plus probables de l’augmentation globale de la criminalité violente à Mexico au cours des six derniers mois. Cela s’explique principalement par le fait que des groupes criminels — y compris des gangs bien établis tels que l’Union de Tepito — ont continué à se scinder en groupes rivaux plus petits. De petits groupes criminels sont impliqués dans le trafic de drogue local, les vols, les raids d’extorsion et les enlèvements. La fragmentation des gangs dans la capitale est susceptible d’alimenter la concurrence pour les organisations criminelles existantes et de motiver les groupes à continuer à diversifier leurs sources de revenus et à étendre leurs activités dans les quartiers centraux de la capitale.

L’éclatement des groupes criminels locaux est également susceptible de contribuer, du moins en partie, à une augmentation de la fréquence des enlèvements dans la ville de Mexico. Les statistiques de Alto al Secuestro, une ONG qui signale les enlèvements au Mexique, indiquent qu’entre décembre 2018 et fin juin 2019, 79 enlèvements ont été signalés à Mexico. Il s’agit d’une augmentation de 71,7 % du nombre d’incidents signalés par rapport à la même période l’année précédente, au cours de laquelle 46 incidents avaient été enregistrés. Il est très peu probable que ces chiffres reflètent l’incidence réelle des enlèvements, car les enlèvements sont souvent sous-déclarés, soit par crainte de représailles criminelles, soit par manque de confiance dans les forces de sécurité. Néanmoins, les données mettent encore en évidence une tendance à la hausse qui devrait se poursuivre à moyen et à long terme, à moins que les syndicats du crime ne réussissent à rétablir le contrôle territorial.
 

Menace pour les ressortissants étrangers

Kidnap threats in Mexico city

L’augmentation de la fréquence des enlèvements suggère une menace accrue pour les ressortissants étrangers au Mexique, en particulier les expatriés résidant dans le pays. En effet, l’enlèvement contre rançon nécessite souvent la planification et l’étude des habitudes et des routines des victimes, ce qui fait qu’il est peu probable qu’une telle menace affecte les ressortissants étrangers qui voyagent à Mexico pour de courtes périodes. Le récent enlèvement du citoyen espagnol met en lumière la possibilité pour les criminels de cibler spécifiquement les résidents étrangers, probablement en raison de leur richesse perçue et des possibilités de surveillance hostile que leurs conditions de vie offrent aux criminels. Toutefois, l’examen de preuves informelles et des médias locaux donne également à penser que les criminels se livrent de plus en plus à des enlèvements express dans le but de diversifier leurs sources de revenus, tout en étendant leurs activités à des régions centrales comme Polanco, Benito Juarez et Cuauhtémoc. Contrairement aux opérations d’enlèvement contre rançon, l’expansion des enlèvements express dans les zones centrales augmentera probablement la menace qui pèse à la fois sur les visiteurs étrangers et les résidents étrangers, car elles sont souvent menées de manière opportuniste et reposent sur une évaluation immédiate de la richesse plutôt que sur une observation soutenue.

 

NYA : Capacités

Comme il est peu probable que l’environnement général de sécurité à Mexico s’améliore à moyen ou à long terme, il est essentiel de prendre des mesures adéquates de sensibilisation et de prévention pour atténuer la menace qui pèse sur le personnel local et étranger des opérateurs internationaux. NYA adopte une approche conçue pour réduire les risques à un niveau acceptable en fonction de la tolérance individuelle au risque des clients et mieux assurer la continuité des activités.

Avec des capacités d’intervention 24/7, 365 jours par an et un centre de surveillance mondial en fonction jour et nuit, NYA peut également fournir des services d’intervention en cas de crise, de gestion des risques de sécurité, de gestion des déplacements et de localisation en prévision ou en réponse aux incidents de kidnappings. Qu’il s’agisse de conseils stratégiques au niveau de l’entreprise ou de conseils tactiques et de soutien pratique sur le terrain, la vaste expertise opérationnelle de NYA et de GardaWorld et leurs ressources sur place sont conçues pour s’adapter à toute mission, et parler la langue de nos clients.